Voici la suite de nos aventures : 2e jour de Festival ! Pour relire le jour 1, c’est par ici 🙂
Il fait encore relativement beau, tout va bien, on entame notre journée. Déjà beaucoup de monde dehors et dedans.

La journée du festival

On découvre l’intérieur, les tables sont déjà bien occupées mais certaines sont libres, on se lance : GO !

King & Assassins de Łukasz Woźniak chez Runes Editions

En se dirigeant vers les Jeux Opla pour faire un coucou à Florent Toscano, on s’arrête au stand juste avant et on commence à jouer à King & Assassins. Ce choix n’est pas innocent, j’en avais entendu parlé et je voulais l’essayer.

C’est un jeu à un contre un, l’un joue le rôle du roi entouré de ces chevaliers et qui veut se mettre à l’abri dans son château. L’autre, joue les paysans parmi lesquels il y a 3 assassins, qui mécontent de la politique du roi veulent l’assassiner. Un petit tactique et de bluff qui dure pas trop longtemps. Bonne découverte.

cannes-fij2016-3

King & Assassins

La partie s’achève et avant même qu’on se lève, on rencontre un lyonnais qui nous dit : « je veux essayer Games of Trains« . C’est pas loin chez Atalia, ok, allons-y (au passage, on n’a complètement zappé d’aller dire Bonjour à Florent… ça va être ça tout le week-end : on veut faire quelque chose et au final, on fait autre chose, tellement il y a de l’effervescence de partout).

Fourberies de Bruno Cathala et Christian Martinez chez Bombyx

Pour Game of Trains, toutes les tables sont occupées ou réservées, qu’à ne cela ne tienne, on veut tous essayer « Fourberies » de M. Cathala. On attend un peu, mais pas trop, on rencontre le co-auteur : Christian Martinez qui nous explique le jeu. On admire le matériel qui est beau et bien pensé. On commence la partie.

Vous êtes une troupe de théâtre et vous devez produire une pièce qui plaira au roi selon son humeur : soit une comédie, soit un drame. Pour cela vous avez 2 saisons où vous allez embaucher dans différentes villes des comédiens ou des saltimbanques qui vont vous aider à faire la pièce la plus en adéquation avec l’humeur du roi. Vous aurez aussi la possibilité de piocher des cartes qui seront des missions secrètes des proches du roi, ainsi la reine vous récompensera de déplaire volontairement au roi, alors que sa maîtresse au contraire, vous paiera de faire plaisir au roi.

Personnellement, j’ai trouvé le jeu un peu plat ou trop rapide, 2 saisons ne suffisent pas pour mettre au point une stratégie, de plus, même si les cartes de missions secrètes peuvent ré-équilibrer le jeu, on peut se retrouver rapidement à ne pas avoir du tout de point parce qu’on a déplu au roi. Enfin, je n’ai pas eu de chances, mais je suis toujours tombé sur la même ville qu’un autre joueur, ce qui fait que je n’ai quasiment pu engager aucun comédien lors de la 2e saison. Donc un peu déçue de cette partie qui m’a laissé sur ma faim. À re-tester ?

cannes-fij2016-5

Fourberies surdimensionné

Asmoquest et Asmonight 

Curieux de pouvoir voir ce que donnait les Asmonights*, on a été gentiment en demander à leur stand et tadam, en tant que presse, on a pu en avoir 🙂
En passant, ils nous ont expliqué leur système de Asmoquest : à chaque fois que vous jouez à un jeu sur leur espace ou auprès d’un éditeur partenaire, vous pouvez avoir des doublons qui peuvent être échangés, entre autre, contre des jeux quand vous en avez assez. Ce système est a priori, utilisé dans un certain nombre de salons (l’animateur nous a cité Paris Est Ludique et le FLIP). L’Asmoquest permet aussi de faire vivre un jeu dans le jeu en faisant gagner une équipe plutôt qu’une autre. À la fin de la « saison », ils comptabilisent les points et l’équipe gagnante & droit à des avantages… comme participer aux journées spéciales Asmodée 🙂

*Pour ceux qui n’auraient pas suivi, les Asmonights sont les soirées spéciales où les prototypes sont présentés en avant première… un off dans le off…

L'Asmonight !

L’Asmonight !

Dice Forge de Régis Bonnessée chez Libellud 

Ensuite, on a pu enchaîner avec le jeu encore en version prototype de Dice Forge, expliqué par M. Régis Bonnessée, rien que ça 😉 Le jeu nous avait été recommandé par Frédéric Vuagnat lors du Cocktail de la veille.
Dice Forge, est un jeu d’optimisation de dés. En effet, au cours de la partie, vous allez pouvoir changer les faces de votre dé pour les améliorer. Il y a toujours le problème de la chance dû au hasard du lancer de dés, mais plus on met des faces intéressantes, plus on a des chances d’avoir des bons résultats. De plus, il faut quand même gérer son stock d’or, de minerai et d’énergie, car quand ça déborde, c’est perdu.  Bonne découverte avec un mécanisme original qui a bien plu autour de la table.

Il est à noter que de plus en plus de jeux se basent sur la mécanique de lancers de dés, alors que celle-ci avaient été un peu bannie des gros jeux de gestion pour son côté aléatoire/imprévisible.

cannes-fij2016-16

Loony Quest de David Franck et Laurent Escoffier chez Libellud

Vu qu’on était sur le stand de Libellud, on a enchaîné sur Loony Quest, mes co-équipiers ne connaissant pas. Ce jeu se base sur un système graphique de jeu vidéo et fonctionne très bien auprès des familles. Il faut tracer des traits pour toucher les bonus sans rencontrer les éléments du décors ni les malus. Bien évidemment, vous tracez vos traits sur une ardoise transparente qu se trouve à côté du plateau qui contient le parcours, il vous faudra donc un peu (beaucoup) de perception dans l’espace pour y arriver et pour arranger le tout, c’était la version avec la Pyramide qui vous gâche la vue… eh oui, pourquoi commencer simplement ? N’ayant aucune perception dans l’espace, je vous laisse deviner mon score 😉

Le Off du vendredi soir

Autant le jeudi soir, les tables étaient accessibles assez facilement, autant le vendredi soir, c’était particulièrement rempli. Comme pour le festival, il fallait attendre à côté d’une table pour pouvoir jouer. En circulant de tables en tables, on a pu discuter avec quelques auteurs :

  • Docteur Pilule : les tables étaient bondées et la bonne humeur présente. Le jeu consiste à faire deviner des mots avec des contraintes loufoques (eh oui, vous êtes en plein burn out, et les pilules pour vous remonter le morale on des effets secondaires qui vous ont rendu zinzin). Le jeu est actuellement en plein kickstarter, si vous souhaitez en savoir plus, c’est par ici.
  • Légende de l’Ouest : Il y avait de l’attente à leur table (à priori, durant la journée aussi). Le jeu a été très bien accueillis par les joueurs. Si comme nous, vous souhaitez suivre leur périple, c’est par ici.
  • Vice Division : Repéré le premier soir, on a du attendre presque 1 h pour pouvoir y jouer. Vous incarnez un flic plus ou moins véreux qui a pour but de devenir Capitaine de la brigade de LAPD. Pour cela vous allez devoir résoudre une enquête et discréditer vos collègues pour qu’ils ne montent en grade plus vite que vous. Un bon jeu d’enquête, qui nécessite encore quelques ajustements mais qui est prometteur. Pour les suivre, c’est par ici.

Pour voir la suite de nos aventures, rendez-vous au jour 3 !


Warning: array_filter() expects parameter 1 to be array, boolean given in /home/thisismy/laboitedejeu/wordpress/wp-content/themes/presso/single_right_sidebar.php on line 38