Le jeu de société se démocratise, ça c’est plutôt une bonne nouvelle, mais du coup on se retrouve devant une offre pour le moins pléthorique ! Entrer dans une boutique de jeux et en choisir un se révèle bien plus difficile qu’on le pense (même pour nous) ! Alors, quelles sont les meilleures techniques pour choisir LE jeu de société qui vous garantira des heures de plaisir ? (Euh, oui oui, on parle bien de j2s, partez pas…)

1. L’univers

Ça paraît simple à dire comme ça, mais pour beaucoup, un jeu de poutrage de zombies, ou dans un univers fantasy par exemple peut être rebutant et casser complètement l’expérience de jeu. Souvent, en dépassant cet a priori, on tombe sur de belles perles, mais choisir un jeu dont l’univers nous attire part déjà d’un bon point. Mais ce n’est évidemment pas suffisant pour que ça en fasse un bon jeu ! Mémoire 44 par exemple ne plaît pas à tout le monde car il s’ancre dans la guerre de 39-45, avec des petits soldats, là où Battlelore, qui s’appuie sur les mêmes mécaniques mais dans l’univers médiéval-fantasy, peut être plus attirant.

2. Le nombre de joueurs

Beaucoup d’éditeurs essaient de ratisser large en proposant des jeux qui vont de 2 à X joueurs (et parfois, en imposant à leurs auteurs de faire une version à deux ou trois joueurs quand le jeu est prévu pour quatre par exemple…). Malheureusement, nombre de jeux de société trouvent leur configuration optimale entre 3 et 5 joueurs, même s’ils ont une version prévue pour 2. Essayez d’être attentif à ce critère, car vous pouvez trouver un jeu complètement nul à 2 et être absolument conquis à 4. Récemment, on l’a vécu pour Colt Express ou encore Bruxelles 1893. D’ailleurs, si vous pensez jouer plus souvent à 2 qu’à 3 et +, des jeux existent pour 2 joueurs uniquement, que l’on vous conseille bien plus largement !

D’ailleurs, on vous suggère de lire notre article : Jeux de société à 2 ou à partir de 2 joueurs, comment choisir ?

3. La mécanique de jeu

Les mécaniques de jeu de société sont les différentes interactions que l’on a avec le jeu. Elles se retrouvent souvent d’un jeu à l’autre et on peut donc classer les jeux selon ce critère. Il existe des jeux de gestion, des jeux de diplomatie, des jeux de conquête, des jeux coopératifs, des jeux de déduction, de négociation… et j’en passe. Par exemple, certaines personnes détestent les jeux à rôles où il faut parler pour se défendre (Loups-Garous, Petits Meurtres et Faits Divers, Mafia de Cuba…), là où d’autres adorent ça. Faites attention à bien choisir votre jeu selon ses mécaniques pour être sûr(e) que votre groupe de joueurs l’appréciera autant que vous.

4. La durée de la partie

Pour beaucoup, un bon jeu de société, « ça doit être court ». Même si on n’est pas forcément d’accord avec cet état de fait, et sans parler du fait que le mot « court » est assez relatif et variable selon les personnes qui le prononcent, choisir un jeu trop long peut s’avérer un sacerdoce interminable pour vos compagnons de jeux. Veillez donc à essayer, pour commencer, de ne pas choisir des jeux qui dépassent 1 h 30 par partie. Vous passerez déjà un très bon moment, pourrez recommencer le jeu si le cœur vous en dit, et surtout gardez à l’esprit pour choisir un jeu de société, que la première partie est toujours bien plus longue qu’annoncé sur la boîte… apprentissage des règles oblige !

5. La complexité du jeu

Il existe des jeux très attirants, mais assez peu accessibles à des nouveaux arrivants dans le monde du jeu. Par exemple, si vous adorez l’univers Lovecraftien mais commencez à appréhender le jeu de société, je vous déconseille de vous attaquer à un Horreur à Arkham tout de suite 😉 Non seulement vous serez déçu de ne pas pouvoir jouer à un jeu qui vous plaît, mais en plus vous aurez une mauvaise perception du jeu de société. Attaquez à votre niveau (on vous conseille notre sélection de jeux qu’on offrirait pour les noobs, par ailleurs). Par contre, par la suite, fort de votre expérience, vous vous ferez bien plaisir à découvrir Arkham, ses miyiooons de pages de règles et ses dizaines d’exception qui les confirment 😉

6. Son design

On en dira ce qu’on veut, le design d’un jeu, ça joue énormément dans sa perception, notamment dans son achat. Comment pensez-vous que Dixit ou Takenoko sont les jeux qui ont le plus plu dans l’équipe et qui font mouche à chaque fois qu’on les sort ? Leurs mécaniques ne sont pas exceptionnelles, mais la beauté poétique de Dixit et la choupitude de Takenoko en font deux jeux qui donnent envie d’aller voir plus loin.
Et dans son genre, Colt Express fait aussi son effet 😉

7. L’auteur et l’éditeur

Si l’auteur est un bon indicateur de la qualité d’un jeu, l’éditeur l’est tout autant. Des auteurs comme Antoine Bauza, Bruno Faidutti ou Bruno Cathala (pour ne citer qu’eux…) sont des références dans le milieu du jeu de société. Ils ont été édités de multiples fois, primés pour nombreuses de leurs réalisations et chacun de leur jeu arrive avec une matûrité et une culture assez exceptionnelles, fruit de leur expérience d’auteurs et de joueurs chevronnés.
L’éditeur, lui, a forcément une ligne éditoriale qui le guidera dans ses choix, et vous pouvez vous trouver en accord ou en désaccord total avec ces derniers. Nous, on est particulièrement attirées par Gigamic, Iello, Libellud, Filosofia, Opla, Ystari ou le géant Asmodée, pour les jeux très variés et dans l’ensemble tous publics, et par Edge pour les jeux un peu plus pointus.
Dans un autre registre, vous pouvez également être sensible au fait que l’auteur soit quelqu’un qui habite votre région, c’est pour ça que nous, on vous conseille aussi les jeux des auteurs de la CAL, la Compagnie des Auteurs Lyonnais 😉

8. Les prix gagnés

L’As d’Or de Cannes, le Spiel des Jahres, le Tric Trac d’Or, les Golden Geek Awards, tant d’indicateurs de qualité pour les jeux. Les 2 premiers étant des récompenses prestigieuses, elles sont souvent imprimées sur les boîtes de jeu et donc immédiatement visibles en boutique. Leur absence ne dit rien de la mauvaise qualité d’un jeu (ils ne peuvent malheureusement pas tout essayer ni tout primer…), mais leur présence par contre vous garantit du contraire.

9. L’essayer avant… dans un café-jeux par exemple !

Nombre d’associations de jeux ou de café-jeux ouvrent leur portent un peu partout, et permettent d’essayer des jeux à moindre coût. Ça permet d’éviter d’investir en moyenne une quarantaine d’euros à l’aveugle, tout en passant un bon moment, souvent dans un endroit accueillant !

10. Et pour choisir un jeu de société… rien de mieux que de demander aux connaisseurs !

Si vous en avez autour de vous, n’hésitez pas à demander leur avis à des amis férus de jeu : ils vous connaissent et connaissent le monde ludique, nul doute qu’ils sauront vous recommander quelque chose qui vous correspond.
Et si vous ne connaissez personne du genre, allez voir les avis : sur Tric Trac bien sûr, ou sur des blogs spécialisés sur les jeux de société, comme ici par exemple 😉 N’hésitez pas à consulter la liste de nos critiques de jeux… et à nous dire si on vous a aidé à prendre une décision !


Warning: array_filter() expects parameter 1 to be array, boolean given in /home/thisismy/laboitedejeu/wordpress/wp-content/themes/presso/single_right_sidebar.php on line 38