Le monde du jeu et de l’imaginaire a le vent en poupe, de plus en plus de structures se créent autour de ce thème.

Prochainement, c’est un café de l’Imaginaire qui va se créer dans le 7e arrondissement 🙂 À l’origine, 2 passionnés : Sylvain et Pauline. Ils voient leur projet comme un cocon, un lieu de détente accueillant.

« Un café de l’imaginaire », c’est, selon eux, avec un espace pour lire des romans, des bds, des mangas et bien d’autres choses… Ils proposeront également des jeux de rôles (la spécialité de Sylvain) et des jeux de sociétés.

Et pour passer un bon moment, quoi de mieux que de se délecter d’une boisson chaude ou froide ?

Sylvain et Pauline sont deux personnages connus du monde du jeu lyonnais, c’est donc naturellement qu’on leur a posé quelques questions pour en savoir plus.

Bonjour Pauline et Sylvain, vous vous êtes lancés dans l’aventure de créer un café de l’imaginaire. Est-ce que, déjà, vous pouvez vous présenter tous les deux rapidement ?

Hello ! Et avant tout, merci de votre intérêt.

Nous sommes donc deux sur le projet d’Elixia : Sylvain, 38 ans, papa de deux enfants, joueur acharné et lecteur passionné depuis l’enfance. Et Pauline, 23 ans, maman de deux chats, joueuse acharnée et lectrice passionnée depuis l’enfance.

Blague à part, nous nous sommes rencontrés sur l’organisation de la convention OctoGônes, « la convention du jeu et de l’imaginaire ». Très vite nous avons sympathisé autour de nos points communs : le jeu de rôle, le goût de la littérature fantasy, les mêmes souvenirs d’enfance (comme quand nos parents nous découvraient au matin les yeux cernés parce qu’on avait bouquiné toute la nuit…).

Comment vous est venue l’idée de vous associer et de créer un bar de l’imaginaire ?

Parmi les goûts et les envies que nous partageons, il y avait ce constat : nous voulions pouvoir nous retrouver dans un lieu cosy, un cocon adapté pour lire, s’évader, jouer… mais aussi partager ces passions avec des inconnus attirés par ces univers.

De fil en aiguille, nous en avons discuté, dressé le plan, esquissé le projet dans les grandes lignes. Comme « quelle ambiance proposer ? », « quelles activités ? », etc. Ce qui était au départ un « jeu intellectuel » est devenu progressivement un projet concret. S’ajoute à cela l’envie pour chacun d’entre nous de s’investir dans un projet fort et qui nous ressemble.

Ce projet nous a semblé viable sur le papier : nous connaissons les acteurs locaux -associatifs et professionnels- des mondes ludiques et littéraires, ainsi que les curieux (grâce à nos activités associatives, nos clubs de jeux, l’organisation d’évènements ludiques dans lesquels nous sommes investis). Nous avons également pu constater l’attrait de ce type de lieu avec d’autres endroits que nous fréquentons. Pauline a lancé l’étude de marché, étudié la faisabilité et lancé la communication ; Sylvain a apporté son expérience dans le culturel, ou encore dans le service et la restauration…
C’est donc au terme de ce chemin que l’évidence s’est imposée : nous allions monter ce café ensemble !

Où en êtes-vous de votre projet ? Il me semble que vous avez un local en vue, pourriez-vous nous en dire plus ?

Nous en sommes à une phase très concrète en effet : nous avons un local en vue, pour lequel nous avons déposé un dossier, et nous espérons une réponse favorable du bailleur d’ici la fin du mois. Ce local est situé dans le 7eme arrondissement de Lyon, avec pignon sur rue, une vaste façade vitrée, entièrement aux normes : si tout se passe bien (et on touche du bois), nous ouvrirons les portes d’Elixia à la mi-janvier 2018.

Dans d’autres registres : nous avons un financement participatif en cours via la plateforme Ulule, nous discutons avec divers partenaires (tels que des fournisseurs pour les produits proposés ; des illustrateurs pour des expo-ventes ; des éditeurs et des auteurs pour des soirées à thèmes ou des soirées jeux de rôle ou de société ; des associations pour des animations précises – conférences, cours de langues, origamis, ateliers d’écritures…). En bref, ça foisonne dans tous les sens !

Quelle sera la spécificité de votre bar ? (ambiance, clientèle, jeux, animations, boissons et nourriture ?) Dites-nous tout 🙂

Avant tout, il s’agit plus d’un « café » ou d’un « salon de thé » que d’un « bar » ; nous ne proposerons pas d’alcool par exemple. L’un des points qui nous tient à cœur, c’est qu’Elixia soit avant tout un cocon, un endroit cosy, ou l’on puisse se sentir bien -comme un dimanche après-midi sous la couette avec une cheminée qui crépite et l’odeur du chocolat chaud.

Concernant l’ambiance, ce sera un endroit propice au voyage dans l’imaginaire, on aimerait afficher entre autre des cartes des Terres du Milieu, de Narnia, des Jeunes Royaumes ou de Westeros. Le mobilier sera choisi avec soin, dans cet esprit cosy et marqué (canapé, méridiennes, hamacs…) et bien sûr, des bibliothèques et des tables de jeux.

La clientèle visée est très vaste : il s’agit de toute personne recherchant le confort et la convivialité, s’intéressant de près ou de loin aux cultures de l’imaginaire. Donc des étudiants, des familles, des touristes, des curieux, des passionnés, des auteurs de jeux ou de romans…

Nous proposerons des ouvrages (romans, BD, mangas, comics, littérature spécialisée, artbooks…) à disposition sur place. Mais aussi beaucoup de jeux de rôle, ainsi qu’un certain nombre de jeux de société (plateau, cartes, etc). Nous sommes en train d’inventorier tout cela, et croyez-nous, il y en aura pour tous les goûts.

Enfin, pour les produits à consommer, on va travailler avec des acteurs du quartier (boulangers et pâtissiers, boutiques de thé et café…) Les boissons seront « faites maison » (smoothies, jus de fruits, cafés et chocolats, etc.) avec des toppings personnalisés, pour tous les goûts (chantilly, coulis chocolats ou caramel, sprinkles, guimauves, etc.).

Vous avez lancé une campagne Ulule, à quoi le financement va servir ?

La moitié du montant demandé servira à compléter nos apports pour le local. Le reste se partage entre l’ameublement, l’acquisition d’une machine à café, et la rémunération à sa juste valeur de notre sympathique graphiste (Laetitia Barbé, aka Laetit’B Design) !

Avez-vous des infos ou des scoops tous frais à nous partager ?

Oui ! Nous avons lancé un concours pour remercier nos premiers fans, nous commençons à établir un calendrier d’animations, nous passons beaucoup trop de temps à gouter plein de boissons faites maisons et à tester nos jeux.

La phase de crowdfounding (qui touche à sa fin) est toujours une source de stress, mais toutes ces rencontres, les réponses positives que nous recevons régulièrement pour des propositions de partenariats, et surtout l’enthousiasme que suscite le projet est un moteur phénoménal pour nous !

Merci pour vos réponses et bonne chance pour la suite de votre projet  🙂

Si vous souhaitez soutenir le projet, vous pouvez retrouver la campagne Ulule ici, attention, elle se finit le 16 novembre.

Et vous pouvez suivre l’évolution de leur projet avec la page facebook d’Elixia.