Quand on a décidé de changer de nom, et qu’on en a trouvé un qui nous plaisait à toutes les deux, on s’est dit « chouette, le plus dur est passé ». Ben j’étais loin du compte : il fallait refaire l’identité visuelle.

Pour ceux qui ne le savent pas, je suis graphiste donc l’identité visuelle, normalement, ça me connaît… Sauf quand il s’agit de bosser pour moi. Je crois que nous, les designers, on a une sorte de malédiction qui fait qu’on est incapable de faire quelque chose pour soi (oui, je ne suis pas la seule !).

Un nom très (trop ?) connoté

Le nom que nous avons choisi, « Les Dragons Nains » associé au milieu du jeu, peut très vite connoter les wargames et autres jeux de figurines dans l’univers Fantasy (les nains et les dragons sont des types de personnages qui y sont très fréquents). On avait la volonté d’éviter de tomber dans cet écueil, dans lequel on ne se reconnaît pas (même si j’ai joué à Warhammer et que Sandrine lit énormément de Fantasy), puisque pour nous, le monde ludique est bien plus vaste que ça : on aime aussi bien les jeux familiaux que les jeux plus geeks, les jeux courts que les jeux longs, et notre envie avant tout est d’essayer de montrer que le jeu est accessible à tous, et pas seulement pour les plus avertis. On essaie d’ailleurs de le démontrer autour de nous, l’évangélisant lors de week-ends jeux où notre maison est ouverte à tous ceux qui veulent passer, ou de parler ici de jeux que certains gérants de boutiques qualifient de « bouses » car trop populaires… c’est dommage.

Au départ, donc, j’étais partie sur quelque chose de très illustratif : les jeux de société ont ceci de génial qu’ils sont plongés dans un monde d’illustrateurs tous les plus talentueux les uns que les autres. Avec mes modestes compétences dans ce domaine, j’avais envie de faire quelque chose de coloré, pas trop sérieux ni trop wargame-like, et de ne pas faire des dragons à la Game of Thrones, trop proches de l’univers Fantasy. Après quelques recherches visuelles, je suis tombée sur ces illustrations mignonnes vers lesquelles j’avais envie d’aller pour ce blog (ce qui se révélera être au final un choix trop radical).

Illustrations de dragons pour référence

Quelques illustrations qui m’ont servies de références (issues de Dribbble)

Les premiers croquis

Croquis de dragons

Au départ, l’idée de faire une illu plus complète (4 dessins de dragons autour d’une table) mais rapidement laissée de côté car inutilisable pour un logo (trop complexe)

Après les recherches, viennent les premiers croquis. Estimant la composition avec les deux dragons et le nom du blog au centre plutôt cool, je décide de passer à l’étape de vectorisation. Je passe rarement beaucoup de temps à cleaner mes croquis.

La vectorisation

La vectorisation est l’étape où l’on prend son croquis pour l’affiner sur ordinateur, dans mon cas sur Illustrator. Ayant pris le temps il y a peu d’explorer les brushs sur Illustrator, je me suis amusée à en utiliser un max, rendant l’illustration plus « rough », c’est-à-dire plus proche d’un tracé à la main. Je trouvais sympa de retrouver cette patte plus naturelle. Voici les différentes itérations de ces illustrations :

Le mode "tracés" d'illustrator

Le mode « tracés » d’illustrator

ldnlogo-vecto

Ce que ça donne avec les couleurs…

Première diffusion et demandes de feedbacks

Après avoir montré mes premiers dragons à un groupe de graphistes qui m’avait déjà donné des premiers feedbacks, voici que je décide de faire quelque chose que je ne fais que rarement : j’ai posté sur Facebook ces premiers essais.

ldn-logo

Certains commentaires étaient très enthousiastes et positifs, mais ceux des ludovores bien plus réservés, voire carrément négatifs. La sentence est tombée : les dragons qui m’ont donné tant de fil à retordre s’avèrent être trop enfantins. Je retente des trucs, et je propose celui-ci :

LDN-logo-dribbble1ldn-logo-v3

Après plusieurs tentatives de retouches pour essayer de rendre l’un plus agressif, l’autre plus ludique, de changer les couleurs, la composition… Je me suis finalement rendue à l’évidence : c’est le dessin lui-même qui pose problème : les dragons sont trop rondouillets !

Presque découragée, j’ai donc essayé sans dragons.

Les Dragons sans dragons

…Mais ça perdait quand même pas mal de son charme… alors, j’ai repris mes crayons.

Reprise des crayonnés

dragons-croquis

dragon-quatre-pattes

J’ai noirci pas mal de pages, en me nourrissant cette fois de dessins de dragons moins enfantins, plus proches de l’univers Fantasy. J’ai fait quelques essais de dragons à 4 pattes, sans grande conviction : ils étaient convenables mais ça ne me plaisait pas. À force de crayonner, j’ai finalement compris que c’était mon style, qui était trop enfantin, et ça allait être difficile de m’en défaire. Il fallait donc trouver autre chose. C’est là que j’ai finalement décidé de m’inspirer encore plus de cet univers que je cherchais à fuir, et à puiser dans ce dernier les codes du nain guerrier : le bouclier et le casque.

Nains warhammer

Images issues de la recherche « Nains Warhammer » dans Google Images (ça permet de faire ressortir très vite et en un coup d’œil les codes les plus forts de la requête : casques, boucliers, armes aussi grosses qu’eux… 😉 )

Cette fois… c’est la bonne !

Après des dizaines de croquis, plusieurs itérations vecto, j’ai donc posté cette nouvelle version, et ô, surprise, elle n’a eu que de bons retours. Toujours axé enfantin, proche d’un caractère ludique, mais avec les codes de l’univers Fantasy, je crois qu’on a trouvé le bon équilibre, validé par tous. Comme quoi, à force de travail, on finit par y arriver !

LDN-logo-dribbble2

Je vous présente donc nos deux petits Dragons Nains (qui n’ont pas encore de nom pour l’instant…, mais vous savez que c’est difficile, de trouver un nom, hein ? ^^) et ils vont vous accompagner à chaque fois que vous viendrez nous rendre visite :

ldn-binome

dragons-heads

Et un grand merci à tous ceux qui ont pris le temps de donner leur avis !


Warning: array_filter() expects parameter 1 to be array, boolean given in /home/thisismy/laboitedejeu/wordpress/wp-content/themes/presso/single_right_sidebar.php on line 38