Un dilemme souvent bien connu des joueurs : vous adorez jouer mais vous êtes plus souvent 2 que 4, 6, 10 personnes.

Du coup, vous seriez tenté d’acheter des jeux pour 2 joueurs… oui mais quand vous recevez des invités ?
Le dilemme est grand… et les éditeurs l’ont bien compris, vous verrez bien souvent sur les boites de 2 à X joueurs, mais le plus souvent, ces jeux sont quand même conçus pour 3 joueurs et plus. La version 2 joueurs est « trafiquée » pour toucher un public plus large.

Les jeux de société pour 2 joueurs

Avec eux, pas de doutes, vous ne pouvez jouer qu’à 2 ! Ce sont des jeux créés, développés et optimisés pour deux joueurs uniquement. Mais vous avez quand même une petite frustration car si vous voulez le faire essayer à d’autres personnes, ça sera forcément sans l’un des joueurs initiaux et un par un (si vous recevez un couple d’amis c’est foutu…) ou alors vous les laissez se débrouiller avec le jeu pendant que vous faites autre chose, mais bon vive le partage d’expérience ^^.

Vivant à deux, nous avons un certain nombre de jeux pour 2 joueurs, comme Catane (le jeu de cartes), l’excellentissime Mr Jack, Battlelore ou encore le récent 7 Wonders Duel. L’inconvénient, c’est que, du coup, on y joue rarement avec d’autres personnes, sauf dans le cas de soirées jeux où il reste 2 joueurs esseulés.
De même, on a des amis qui ont des jeux auxquels on n’a jamais joué comme Warhammer Invasion, parce qu’on se retrouve toujours à plus que 2. Frustration, je vous dis !

Toutefois, il existe parfois des exceptions :

  • le plus généralement sous forme d’extension comme Dungeon Twister, le jeu de base est clairement pour 2 joueurs, chacun devant faire traverser le fameux donjon à leurs personnages sans se faire tuer par le joueur adverse. Une des extensions permet de jouer à 4 (eh oui, faut bien faire partager l’expérience aux copains)
  • parfois, si vous achetez 2 jeux de base (et une petite extension, quand même), vous pourrez jouer à plusieurs comme pour Mémoire 44 à 4, avec des règles en équipes.

Les jeux « à partir de » 2 joueurs

Qu’en est-il des jeux qui sont prévus pour 2 à X joueurs ?  Ces jeux, qui nous vendent une super partie à 2 comme à plus, sont parfois pratiquement injouables à deux, ou offrent une expérience tout à fait différente, avec une adaptation des règles parfois un peu hasardeuse, où l’on sent que l’éditeur cherche à ratisser large en demandant à l’auteur de développer une version 2 joueurs… et où l’on sent que ce dernier a ramé ! Si vous saviez le nombre de jeux qu’on a essayé à 2 auxquels on n’a plus joué parce que notre expérience utilisateur ne nous a pas plu, alors qu’ils sont peut être très bien à 4, 5 ou 6…

Bon, c’est vrai, j’exagère un peu, on connait suffisamment les jeux de sociétés pour savoir qu’il ne faut pas s’arrêter à la première impression et que peut-être à 3, 4 ou 6, ce jeu sera parfait ! Mais quand même… on a moins envie de les sortir ces jeux. C’est dommage.

Petit florilège de jeux de société « à partir de 2 joueurs »

Tiens, prenons, 7 wonders, jeu qui a explosé à sa sortie avec tellement de récompenses qu’on ne va pas toutes les citer et qui est devenu un classique… eh bien, à 2 joueurs, il est clairement inintéressant ! Les éditeurs ont rajouté une variante 2 joueurs qui intègre un joueur virtuel avec un plateau pour faire le commerce et ils vendent la variante comme étant « pour joueurs experts ». À mon sens, ça enlève quand même beaucoup au charme de ne pas maîtriser les cartes qu’on va recevoir parce que 4 ou 5 personnes sont passées avant pour les prendre.
D’ailleurs, ils ont fini par sortir un 7 Wonders spécial 2 joueurs, 7 Wonders Duel, je peux vous dire que ça change radicalement l’expérience de jeu à 2 par rapport au jeu classique, et que c’est une totale réussite.

Dans le même style, il existe Alhambra, (As d’or 2003 et Spiel des Jahres 2003 aux multiples extensions), c’est un jeu de gestion, on récupère des cartes qui permettent de construire son Alhambra afin d’obtenir des points de victoires, c’est typiquement le jeu où l’on n’est pas sur d’avoir gagné tant qu’on n’a pas compté tous les points à la fin. Pour la version 2 joueurs, on rajoute un joueur virtuel en lui piochant au hasard des tuiles au début de chaque phase de jeu. Bon, sur le principe pourquoi pas, mais quand vous vous retrouvez à la fin de la partie avec le joueur virtuel qui arrive à faire plus de points que vous, vous vous dites qu’au final le hasard fait bien les choses… mais pas pour vous ! Frustration, vous dis-je !

Prenons, un autre exemple. À Noël, j’ai reçu Bruxelles 1893 (As d’or 2014), c’est un très joli jeu de gestion. Il faut faire des choix, il est très difficile d’être maître dans tous les domaines qui marquent des points. Comme on a voulu le tester, et qu’à Noël, chez les beaux-parents, on est que 2 à jouer, bon ! Le plateau prévoit le cas 2 joueurs, il est réduit en conséquence, Allons-y ! Alors certes, j’étais malade ce jour-là et j’avais le cerveau très embrumé, mais quand même, j’ai senti que l’intérêt du jeu 2 joueurs était limité. Et voilà, typiquement le jeu qu’on n’a pas ressorti et dans lequel on a perdu la motivation de se replonger, alors que je suis sûre qu’il est très bien.

Carcassonne (Spiel des Jahres 2001) est un jeu de construction, de placement et d’opportunisme. Ainsi, à 2, tu ne peux que t’incruster chez l’autre… et quand vous êtes 2 opportunistes, qui commence à lancer l’offensive, hein ? Je pense que certains joueurs aiment ce côté « Battle » hargneux, « je vais latter la tronche de mon voisin parce que je suis le plus fort », et c’est vrai que ce n’est pas ma façon de jouer, du coup, je trouve ce jeu limité à 2 joueurs car on ne peut embêter qu’une seule personne ! Alors qu’à 3 et plus, on peut diversifier ses attaques ou jouer tout seul dans son coin en espérant passer inaperçu 😉

Splendor (quelques prix aussi, on ne va tous les citer), est le jeu pour lequel j’aurais tendance à dire aux premiers abords qu’à 2, on va se retrouver dans une logique de « battle » et comme vous l’avez compris, ce n’est pas ma tasse de thé. Toutefois, depuis que j’ai téléchargé l’application, je lui trouve une logique de stratégie différente si l’on est 2, 3 ou 4. En fonction du nombre de joueurs, le nombre de pierres précieuses à prendre est plus ou moins important, par contre, le nombre de cartes à acheter reste le même et là est, je pense, ce qui change tout le jeu. À 2, vous videz rarement le tas des premières cartes, par contre, à 4, vous la finissez quasiment à chaque fois. À 2, vous pouvez rapidement vous retrouver avec plusieurs nobles, alors qu’à 4, si vous en avez 2 vous êtes content. Par conséquent, les stratégies de jeu sont très différentes en fonction du nombre de joueurs, ce qui rend le jeu plus intéressant.

Spellcaster a subi le sort inverse des précédents jeux, car il a été prévu comme jeu à deux au départ et la possibilité de jouer à 3 ou 4 reste une variante. Sa configuration optimale est clairement à deux joueurs.

Des jeux où la dimension 2 joueurs permet une nouvelle expérience du jeu

À Citadelles par exemple, quand on joue à 2 joueurs, on choisit 2 rôles, et comme ces rôles sont interactifs avec les autres joueurs, on peut faire de jolis combos intéressants. Par exemple, l’assassin tue le voleur, comme ça mon architecte a plein d’argent pour réaliser plusieurs constructions.

C’est un peu le même mécanisme pour Five Tribes (qui a reçu beaucoup trop de récompenses pour toutes les citer ici), sur un tour de jeu, on joue 2 fois, cela fait prendre toute son importance aux enchères réalisées pour l’ordre du tour : est-ce que je dépense beaucoup d’argent pour pouvoir jouer mes 2 coup en premier ou pas…

Par contre, jouer 2 personnages, des fois, bah, on est quand même déçu du résultat, Colt Express (As d’or 2015), par exemple. Très joli jeu en 3D, je me suis dis chouette, comme dans Citadelles, on va pouvoir faire des combos… et… bah en fait, non, on n’y pas pris plus de plaisir que ça… On y a rejoué à 3, 4 et 5 joueurs, et là, on s’est bien marrés.

Enfin, les jeux de coopération

Ah ! ceux-là, on peut même y jouer tout seul la plupart du temps.

Andor (As d’or 2013, Kennerspiel des Jahres 2013): Le royaume est en danger, il faut le sauver ! Alors à 2, comment dire… c’est chaud ! Alors qu’à 4, on y arrive rarement du premier coup, mais on n’a pas l’impression de ne jamais pouvoir y arriver 😉 Les experts en jeux de coopération me diront surement que c’est parce que je ne sais pas y jouer, peut-être… mais comme ce blog est plus pour donner envie aux non joueurs de jouer, je leur dis « attention » à 2, vous allez souffrir !

Zombicide, Rue Morgue : du poutrage de zombis en règle ! Celui-là, permet de jouer 3 personnages chacun, en tout il faut 6 personnages sur la table. Du coup, à 2 joueurs, on ne se sent pas dans l’impossibilité de réaliser les actions demandées. Le jeu s’adapte aussi en fonction du nombre de personnages sur la table (et non en fonction du nombre de joueurs). Pour une première expérience à 2 joueurs, on a bien apprécié.

En résumé

Donc, en résumé, les jeux accessibles à 2 joueurs sont divisés en plusieurs groupes :

  • Les jeux exclusivement 2 joueurs (ou presque)
  • Les jeux qui intègrent un joueur virtuel : des expériences que j’ai eu, je ne trouve pas ça tellement intéressant
  • les jeux qui rétrécissent le plateau de jeu / qui enlèvent des pièces en fonction du nombre de joueurs : souvent peu intéressants, mais il y a toujours des exceptions
  • les jeux où il faut jouer plusieurs personnages : souvent le système le plus intéressant à mon sens, car, ça permet de faire des combos et de mettre au point des stratégies dans un même tour de jeu (mais il y a là aussi, toujours des exceptions)
  • les jeux coopératifs : au moins, si vous perdez, c’est ensemble. On peut se retrouver frustré (surtout si l’on ne maîtrise pas le système des jeux coopératifs) par la charge d’actions à faire alors qu’on est que 2 joueurs

Bien sûr, tout ceci n’est que mon avis par rapport aux jeux que j’ai pu essayer. Dans tous les cas, comme on vous l’a dit dans notre article « Comment choisir un jeu de société ? », n’hésitez pas à demander conseil auprès du vendeur de votre boutique de jeux, de regarder les avis sur les sites spécialisés, ou encore mieux de tester le jeu dans les associations ludiques.

Vous pouvez aussi jeter un coup d’œil au site spécialisé Jeux à Deux, conçu par Guillaume Lémery, le créateur de Zombie 15′, que l’on a eu le bonheur d’interviewer ici.

Et vous, quel jeu à partir de 2 joueurs recommanderiez-vous ? 


Warning: array_filter() expects parameter 1 to be array, boolean given in /home/thisismy/laboitedejeu/wordpress/wp-content/themes/presso/single_right_sidebar.php on line 38