Citadelles

  • 2 à 7 (8 avec l'extension) joueurs
  • Âge : À partir de 14 ans
  • Durée de la partie : 60 min
  • Auteur(s) : Bruno Faidutti
  • Prix : 20 €
  • Éditeur : Millenium

Voilà quelques années que l’on joue, et Citadelles a été le tout premier jeu que nous avons acheté. Autant dire qu’il en a subi, et malgré tout, on prend toujours le même plaisir à en faire une petite partie de temps en temps.

Le jeu

Citadelles est un jeu de cartes. Le contenu de la boîte est assez sommaire : des cartes et des pièces en plastique.

Citadelles, sur la table (© Bruno Faidutti)

Le principe du jeu

Chaque joueur est maître d’une cité dans laquelle il doit construire des bâtiments pour la faire prospérer. La particularité de Citadelles est qu’à chaque tour, chaque joueur change de personnage, qu’il choisit parmi ceux que lui aura laissé le joueur précédent. Chaque personnage a des particularités (assassin, voleur, magicien, Roi, évêque, marchand, architecte et condottiere) qu’il pourra utiliser lors de son tour : par exemple, le voleur, premier personnage à jouer, aura la possibilité de voler un autre personnage, qu’il désignera. Quand ce sera le tour de ce dernier, tout son or reviendra au voleur. L’assassin assassine (oui, incroyable), le Roi devient le premier joueur, etc. Chaque quartier bâti dans la cité aura la valeur en points de victoire de ce qu’il aura coûté en pièces d’or. Le premier qui aura 7 quartiers déterminera la fin de la partie, mais ne garantit pas le gagnant : il faut avoir plus de bâtiments de valeur que ses voisins.

Nous avons aussi eu l’occasion de tester à de nombreuses reprises la variante « deux joueurs » du jeu, où l’on doit choisir deux personnages au lieu d’un seul lors de son tour de jeu. Ça amène clairement une nouvelle dimension très intéressante au jeu.


Videoregle #124: Citadelles par yahndrev

Pourquoi on l’offrirait à Noël ?

Citadelles, dans son fonctionnement de personnages tournants, a le mérite d’aborder les prémices de la stratégie dans les jeux : subtilement tactique, il faut savoir être suffisamment discret pour ne pas trop exposer son personnage, et choisir les bons quartiers pour prospérer rapidement. L’anticipation (et sa dose de frustration) est assez bien équilibrée, tout comme la richesse des personnages. Les mécanismes sont assez faciles, les cartes plutôt simples à appréhender (peu de texte et de belles illustrations). Le jeu se corse quand on cherche à mettre en place une stratégie, et permet ainsi d’évoluer avec le niveau du joueur.

En complément, une extension existe, avec de nouveaux personnages, ce qui permet au jeu de se renouveler un petit peu, et le jeu est premier sur la liste des Top Tric-Trac (une valeur sûre). En quelques mots : jouabilité excellente, durée de vie très longue, et des parties toujours différentes. Un must-have.

 

L'avis de la rédac'