6 qui prend !

  • 2 à 10 joueurs
  • Âge : à partir de 10 ans
  • Durée de la partie : 30 min à 1h (en fonction du nombre de joueurs)
  • Auteur(s) : Wolfgang Kramer
  • Illustrateur(s) : Franz Vohwinkel
  • Année de sortie : 1ère édition en 2005, dernière édition en 2012
  • Prix : 11€
  • Éditeur : Gigamic
  • Site officiel

6 qui prend est un jeu de carte basé sur la logique, la psychologie des autres joueurs, avec une pincée d’intuition et un soupçon de chance 😉 C’est un grand classique qui existe depuis plus de 10 ans et qui fonctionne toujours aussi bien !

6-qui-prend-jeu

Principe

Le principe est simple : poser toutes ses cartes sans en prendre et si on a pas le choix, essayer de prendre les cartes avec le moins de vache dessus.

6-qui-prend-jeu-2

Attention aux cartes colorées … elles font mal !

Déroulement de la partie

Mise en place

Il y a 104 cartes, on distribue 10 cartes à chaque joueur et on met 4 cartes au centre de la table qui serviront de base pour débuter un alignement de chiffre.

6-qui-prend-jeu-3
Si vous jouez à 10 joueurs, le compte est bon, il ne reste plus de cartes.
Si vous jouez à moins, à vous de décider, en début de partie, si vous choisissez de ne prendre que le « nombre de joueur x 10 + 4 cartes » (exemple, vous êtes 6, vous prenez les cartes numérotées de 1 à 64). Si vous décidez de jouer avec l’ensemble du jeu, les cartes restantes sont mises de côté et ne seront pas utilisées pendant la manche.

Tour de jeu et règle de pose

Tous les joueurs en même temps, choisissent secrètement une carte de leur main.
On relève toutes les cartes en même temps et en commençant par le plus petit nombre, on essaie de caser sa carte après celles déjà posées.

6-qui-prend-jeu-4
Par exemple si on a choisi la carte 58, on devra la poser sur la ligne qui a le numéro en dessous le plus proche de ce nombre par exemple 53.

6-qui-prend-jeu-5

Si on ne peut pas poser sa carte car aucun chiffre n’est en dessous de celui choisi, ce qui arrive souvent avec les plus petits nombres de 1 à 10, on récupère une de 4 cartes (ou toutes les cartes d’une ligne) déjà posées et on la remplace par notre carte à faible numéro.
Par exemple, notre ligne comportant les numéros 45 – 53 – 58 sera remplacée par notre carte de valeur 3.

Pourquoi « 6 qui prend » ?

Tout simplement car nous allons faire des lignes de 5 cartes par ordre croissant, celui qui doit poser la 6ème carte récupère toutes les cartes précédentes (ce qui lui fera des points en moins bien sur). Donc le but du jeu, ne pas poser la 6ème carte d’une ligne, sauf que comme vous jouez tous en même, y a parfois de grosses surprises 😉

6-qui-prend-jeu-6

6-qui-prend-jeu-7

Fin de la partie et comptage des points

En haut des cartes, il y a des têtes de bœufs, ces têtes de bœufs représentent le nombre de points que vous encaissez.
Par exemple, les cartes qui finissent par 5 : ont 2 têtes de bœufs, les cartes qui finissent par 0 : ont 3 têtes, celle qui ont un double chiffre (11, 22, 33, etc.) : ont 5 têtes, la numéro 55 qui combinent plusieurs conditions en a 7 !

Vous jouez autant de manches qu’il est nécessaire jusqu’à ce qu’un joueur atteigne 66 points (66 têtes de boeufs). Ce joueur aura perdu et le gagnant sera celui qui aura obtenu le moins de points (donc qui aura encaissé le moins de cartes).

Notre avis

6 qui prend est un bon investissement, son format permet de l’emmener assez facilement et de jouer jusqu’à 10 personnes. C’est un petit casse-tête ludique très abordable par le plus grand nombre et qui offre de bonne tranche de rigolade quand les choses ne se déroulent pas du tout comme on le prévoyait.

On adore

  • sa facilité de règle
  • ses actions inattendues qui mettent une bonne ambiance
  • le format compacte de la boite
  • un jeu qui plait aussi bien aux joueurs occasionnels qu’aux gros joueurs
  • son prix abordable

On déplore

  • ses graphismes épurés

L'avis de la rédac'

Sandrine

Sandrine

Que de fous rire avec ce jeu où vous pensez pouvoir passer à côté de ramasser toutes les cartes… et… malheureusement c’est pour vous !
Très bon jeu quand vous êtes nombreux !