Abra Kazam

  • 3 à 8 joueurs
  • 7 ans et +
  • 15 min
  • 20 €
  • Auteur(s) : Antonin BOCCARA
  • Illustrateur(s) : Jules DUBOST
  • Éditeur : Buzzy Games
  • Année de sortie : 2018
  • Site officiel

Abra Kazam est un jeu familial qui peut réunir jusqu’à 8 sorcier(e)s dans des échanges aussi bien magiques qu’hilarants. Alors préparez vous à l’embarquement sur le quai 9 3/4, direction l’école des sorciers. On vous en parlait déjà au retour de PEL 2018 (et présenté également par l’adorable Caroline de Blackrock à Cannes 2018) ici.

Abra Kadabra…

Le but du jeu est de faire deviner et de deviner le plus grand nombre de sortilèges et ainsi réussir votre examen de magie. Abra Kazam est un jeu qui se joue debout, ce qui est parfait pour nos apprentis sorciers en herbe et leur besoin de bouger. Ils pourront ainsi combiner le plaisir du jeu de société et celui du jeu de rôle en quelque sorte.

La préparation du jeu est simple: on choisit 2 paquets de cartes parmi les petites et on prend les grandes correspondantes puis on les mélange séparément. Les grandes cartes sont placées sur une table coté sortilège et dirigées dans la même direction. Les petites forment une pioche face cachée qui sera posée au milieu du carré formé par les sortilèges. La mise en place ne nécessite pas la présence d’un adulte, les enfants pourront donc y jouer de façon autonome. Une fois le jeu en place, le premier joueur pioche une carte, se saisit de la baguette (qui est trop jolie !) et doit reproduire le sortilège indiqué en criant Abra Kazam !
Les autres doivent deviner le sortilège, et pour cela, chaque joueur a le droit à une seule et unique proposition. Ce jeu aura le mérite de tous nous rendre un peu masochistes. En effet, si l’on est le premier à deviner un sort, on gagne la grande carte (et le sorcier, la petite) mais on en subit aussi les conséquences.

Ala Kazam !

Autant vous dire que les sortilèges vont vous mettre à l’épreuve. En effet, au dos de chaque carte, il y a un défi à relever. Ce défi consiste souvent à jeter votre sort dans une posture improbable. Vous voilà donc jetant vos sortilèges, bras sous le genou ou collé à votre front ou bien encore la langue pendue hors de la bouche. Et si vous en doutiez encore, certains défis vous mettront dans une posture bien délicate mais tellement drôle. Rajoutez à cela que les défis des cartes rouges ont des effets « permanents » et les choses se compliquent drôlement.

Les enfants adorent et enchaînent les sorts, curieux de voir ce que leur réservent les prochains défis. Entre éclats de rire et gentilles moqueries, la partie continuera jusqu’à ce qu’il ne reste plus que 10 grandes cartes visibles sur la table. Le gagnant sera alors le joueur qui aura gagné le plus de cartes (petites et grandes confondues).

La difficulté des parties déprendra des paquets que vous choisirez de mixer. Ainsi l’ensemble des combinaisons permet une très bonne rejouabilité. De plus, les règles prévoient quelques pistes pour rendre la partie plus facile et rien ne vous empêche de les adapter un peu pour rendre le jeu accessible à des plus petits, tout en gardant l’intérêt et la qualité du jeu. Ainsi, on peut, par exemple, autoriser un enfant qui ne sait pas lire de désigner la carte alors que l’on obligera l’adulte à prononcer le nom du sortilège sans se tromper. Car ne vous y trompez pas, les 4-6 ans seront tout aussi captivés que les plus grands.

Notre avis

Abra Kazam réunira petits et grands pour des parties de franche rigolade dans un esprit bon enfant. Les enfants de 7-10 ans préféreront sans doutes les parties entre amis, bien que… Ils prendront aussi un malin plaisir à se moquer de papa et maman transformés en étrange animal. L’univers de la magie et des sortilèges ne sera pas sans rappeler un certain sorcier et permet à nos bambins une immersion immédiate. Abra Kazam est un jeu vraiment fun à destination des plus jeunes.

On adore

  • Les défis délirants qui comprennent des postures improbables
  • l’univers de la magie avec une baguette en bois simple mais jolie
  • la jouabilité et la flexibilité du jeu
  • des parties rapides

On déplore

  • Un mode de jeu pour 2 joueurs.