Captain Sonar

  • 2 à 8 joueurs
  • Âge : à partir de 14 ans
  • Durée de la partie : 45 minutes
  • Auteur(s) : Roberto Fraga, Yohan Lemonnier
  • Illustrateur(s) : Ervin, Sabrina Tobal
  • Année de sortie : 2016
  • Prix : 40 €
  • Éditeur : Matagot, distribué par Blackrock Editions
  • Site officiel

Captain Sonar est un vrai jeu d’attaque de sous-marin en temps réel. Ce toucher-couler revisité par Roberto Fraga et Yohan Lemonnier reproduit en temps réel ce qui pourrait se passer dans le cadre d’une guerre sous-marine. Recherchez votre adversaire, chargez vos canons et tirez !

J’ai eu l’occasion d’essayer le jeu en avant-première, en voici quelques lignes. Sortie prévue fin juillet 2016.

captain-sonar

Une nouvelle guerre économique !

Dans un futur proche, les fonds marins sont l’objet de la convoitise de nombreuses industries qui recherchent un matériau rare et précieux. Se déclare alors une guerre sous-marine pour s’approprier ses zones intéressantes avec des bâtiments de guerre dotées de nouvelles technologies. Vous faites partis de l’un de ses équipages et vous savez qu’un concurrent est proche, partez à sa recherche et abattez-le !

Prenez-vous au jeu !

Dans Captain Sonar, il y a 4 postes et tous sont importants !

À votre ordre Capitaine !

Le Capitaine est celui qui va choisir la trajectoire de son navire (en évitant les îles) et en essayant de s’approcher assez près de son adversaire pour le toucher.

Il va aussi donner les grandes lignes de sa stratégie à son équipage : est-ce qu’on privilégie les outils de repérage, le silencieux pour se déplacer silencieusement et ainsi perdre l’ennemi ou les armes ?

Mais il doit aussi être attentif aux informations de son équipage qui sont cruciales pour le bon déroulement de la victoire !

captain-map

Capitaine, missile prêt à tirer !

Le Second  est celui qui selon les ordres du capitaine, va enclencher un par un tous les modules de repérage, de défenses ou d’attaques.

Quand ceux-ci sont près, il le signale au capitaine qui décidera du moment pour les utiliser.

first-mate-map

Capitaine, attention, on a une avarie critique !

Le Mécano est celui qui gère le bon fonctionnement du navire. Il doit faire en sorte que le capitaine puisse utiliser les différents systèmes et que le sous-marin ne coule pas.

Eh oui, des machines ça s’usent, donc il faut les réparer continuellement 😉

Car si le sous-marin est gravement endommagé, le sous-marin prend des dégâts et doit remonter à la surface pour réparer ce qui lui faire perdre du temps.

engineer-map

Capitaine, ça y est, je l’ai trouvé !

Le Sonar est celui qui est à l’écoute des indications de l’adversaire, il a la lourde tâche de rechercher et de trouver l’équipe adverse afin d’aider le capitaine à s’orienter.

Vous l’aurez compris, le capitaine centralise toutes les informations que lui donne son équipage afin de pouvoir mener sa mission à bien.

 

Un jeu pas si fouilli que ça mais bien fun 🙂

L’idéal est donc de jouer à 8, de façon à ce que chacun ait un rôle et un seul.

Il y a 2 façons de jouer, soit en mode simultané, soit en tour par tour.

J’ai testé le mode simultané. Les 2 capitaines adverses donnent leurs ordres en mêmes temps : leur équipage et le sonar adverse doivent y être attentif.

Il faut donc un bon sonar, car il doit vraiment suivre l’évolution de l’adverse, le but est quand même de le trouver pour le couler 😉

On pourrait croire que c’est un beau bordel en perspective mais en fait pas du tout, il y a une mécanique de jeu qui fait que chacun est attentif aux autres. En tout cas, c’est une bonne expérience de travail en équipe, ça m’a réconcilié avec les toucher-couler de mon enfance !

Notre avis

Captain Sonar fait clairement appel au travail d’équipe avec un capitaine qui centralise toutes les données afin de faire gagner son équipe. Il est noté à partir de 14 ans car selon les rôles que l’on joue, ça fait peut-être beaucoup d’informations à coordonner. Toutefois un adolescent un peu plus jeune peut jouer le rôle de mécano ou de Second sans trop de problèmes.

On adore

  • Le travail d’équipe et la satisfaction que cela apporte
  • La mécanique de jeu qui reste simple mais qui demande quand même un peu de concentration
  • Le jeu en temps réel qui permet de ne pas voir le temps passer.

On déplore

  • Le risque d’avoir une équipe qui ne s’entende pas et qui rend le jeu plus tendu que ludique

L'avis de la rédac'