CHAWAÏ

  • 3 à 6 joueurs
  • 9 ans et +
  • 20 min
  • 14,50 €
  • Auteur(s) : Bruno FAIDUTTI
  • Illustrateur(s) : Paul MAFAYON
  • Éditeur : Superlude
  • Année de sortie : 2017
  • Site officiel

C’est la fête de la pêche sur l’île de Chawaï et vous êtes bien décidé à ramener un maximum de poissons pour le festin du soir. Prêts à vous disputer aussi bien les petites sardines que les majestueux thons, les autres chawaïens ne sont pas décidés à vous laisser faire. Serez vous faire preuve de maîtrise ? Attention le kiti de Chaloha, grand esprit de la mer veille à la partialité !

Chacun cha proie

Tout d’abord qu’on aime les chats ou pas, on ne peut qu’admirer les graphismes du jeu. Les cartes sont de qualité et chaque personnage a une vraie personnalité. Ensuite l’univers paradisiaque de Chawaï, les cartes et le plateau colorés et ensoleillés permettent une très bonne immersion dans ce monde « chatoyant ».

Le But du jeu consiste à obtenir le plus grand nombre de points en pêchant les poissons les mieux notés, en évitant méduses et goélands.

Pour ce faire, installez le petit plateau représentant un lagon avec 3 niveaux de profondeurs au centre de la table. Placez à proximité le Kiti de Chaloha (le totem ). Choisissez les 12 cartes « Plongeur » de la même couleur. Les cartes sont numérotées de -1 à -12. Mélangez les cartes poissons et constituez une pioche face cachée. Tirez 3 cartes poissons et disposez-les face visible dans le lagon.

A votre tour, vous allez essayer d’obtenir un poisson parmi les 3. Notez qu’à partir de 4, un à trois joueurs finissent bredouilles à chaque tour. Pour capturer un poisson vous allez parier sur une profondeur parmi vos cartes « Plongeur ». Ainsi si vous souhaitez le poisson situé au fond du lagon, il vous faudra miser sur une valeur négative forte. Inversement si vous voulez obtenir celui près de la surface.

Une fois choisie, vous posez votre carte face cachée devant vous. Lorsque tous les joueurs ont fini, les cartes sont retournées en même temps. La carte la plus forte remporte le poisson au fond du lagon. La deuxième carte la plus élevée remporte le poisson intermédiaire et la moins élevée remporte le poisson de la surface.

Chapristi !

En cas d’égalité c’est le totem qui permet de départager les joueurs. Le joueur le plus proche de la main rouge du Kiti dans le sens anti-horaire remporte la carte poisson du fond ou milieu du lagon. Le joueur le plus proche de la main verte dans le sens horaire aura celui de surface.

Une fois tous les poissons répartis entre les joueurs, on en replace 3 autres. On décale aussi d’un cran le kiti qui sera toujours situé entre 2 joueurs. Les tours s’enchaînent jusqu’à avoir épuisé les 12 cartes « Plongeur ». Chaque joueur additionne alors les valeurs de ses prises, celui qui obtient le total le plus élevé remporte le titre de roi de la fête.

Attention tout de même à certaines cartes qui ont des actions spéciales et qui viendront ainsi perturber le jeu. Si le poisson lanterne offre un avantage stratégique avec la possibilité pour le  joueur qui l’a pêché de découvrir secrètement une carte et de la placer face cachée dans le lagon, le goéland vous contraint à défausser votre dernière prise, et la méduse possède une forte valeur négative (-10 ou -15).

Chawaï est donc un jeu d’anticipation et de ruse. Il faudra, donc, être suffisamment perfide et malin pour pousser vos compères à faire de mauvais paris.  Chaque carte utilisée étant défaussée, les observateurs auront aussi leur part de gloire s’ils mémorisent les cartes encore potentiellement en jeu pour mieux placer les leurs.

On appréciera donc de jouer en famille, avec des enfants, sans être trop stratège mais aussi entre amis bien décidés à se mettre la pâtée.

Notre avis

Chawaï est définitivement un jeu simple et accessible avec un temps de jeu idéal qui permet de le sortir en toute occasion. On apprécie aussi la possibilité d’adapter le niveau du jeu aux joueurs, la dynamique permettant de laisser faire « le hasard » tout autant que de jouer stratégique.

On adore

  • La dynamique du jeu entre chance et calcul
  • Les illustrations et l’univers

On déplore

  • Le manque de parité : sur 6 chats, 2 sont féminins.

Gling-Gling

On reconnaît la patte de l’expert de recycleurs de règles. Ce jeu est très clairement inspiré de « Stupide Vautour », tout en ajoutant un peu plus de maîtrise dans le chaos. En effet, les égalités ne profitent pas au suivant, mais au plus proche du Tiki. Il est donc clairement plus calculatoire… tout en étant foncièrement chaotique puisqu’on n’est absolument pas sûr que le poisson que l’on attend apparaîtra à la profondeur où il nous reste nos meilleures cartes.

Du pur Bruno Faidutti :-).