Duplik

duplik-jeu
  • 3 - 20 joueurs
  • Âge : À partir de 8 ans
  • Durée de la partie : 30 min
  • Auteur(s) : Amanda Kohout et William Jacobson
  • Prix : 25 €
  • Éditeur : Asmodée

Les jeux où il faut prendre son crayon (le Pictionary en tête), font souvent peur à ceux qui ne savent pas dessiner : faire deviner un cochon pendu quand on a du mal à dessiner un haricot, c’est déjà un challenge en soi. Mais Duplik a ceci de drôle qu’il vaut mieux suggérer qu’être précis dans son dessin.

Le jeu

Duplik a un fonctionnement simple : il est livré avec plusieurs dizaines de cartes comportant des illustrations, qui ressemblent plus à des croquis qu’à des illustrations léchées. Autrefois nommé « Identik », le jeu était vendu avec plusieurs blocs de dessin et crayons, et même si on avait quoi qu’il en soit bien plus l’habitude de jouer sur du papier brouillon, la version « Duplik » ne nous laisse plus le choix car le jeu est vendu avec « seulement » les cartes, un sablier, un dé et un bloc de pointage.

Duplik, l'éclaté du jeu

Duplik, l’éclaté du jeu

  • Jeu tout public à partir de 8 ans
  • Durée de la partie : environ 30 min
  • Nombre de joueurs : de 3 à 6
  • Prix : environ 23 €
  • Éditeur : Asmodée
  • Créé par William P. Jacobson & Amanda A. Kohout

Le principe du jeu

À chaque tour de jeu, un joueur pioche une carte au hasard parmi les cartes illustrées : il aura pour dure mission de décrire la carte, dans un temps imparti, le plus justement possible pour que les autres joueurs la dessinent en temps réel. La minute terminée, chaque joueur compare son dessin par rapport à l’original, et plus drôle encore, par rapport aux autres joueurs. On se retrouve alors avec de multiples interprétations de la description du dessin du narrateur, et en général on se marre bien 😉

Les cartes du jeu, avec l'illustration à gauche, et les critères à droite

Les cartes du jeu, avec l’illustration à gauche, et les critères à droite

Des critères apparaissent alors sur la carte originale, que les dessinateurs devront avoir respectés : si les éléments cités sont bien dans leur dessin, ils gagnent des points. Par exemple, si la carte originale comporte un personnage le bras levé, dont la veste comporte 3 boutons, et que ces critères font partie de ceux cités, le joueur et le narrateur gagnent des points. Par contre, il ne suffit parfois pas d’avoir fait le bras levés : il y a des critères supplémentaires tels que « il faut que la main du personnage soit au-dessus de sa tête ». Des précisions que l’on ne pense pas forcément à apporter quand on a la carte en main, tant ça paraît un détail. Et c’est là que c’est drôle : le meilleur dessinateur du groupe ne sera pas forcément celui qui aura le plus de point, un dessin proportionnel n’étant PAS un critère. Si un des joueurs a fait un bras 3 fois plus grand que le torse de son personnage MAIS qu’il est bien au-dessus de sa tête, ça marche. Au grand dam des dessinateurs… 🙂
C’est donc un jeu vif, où l’aspect narration / description est prépondérant. On s’amuse aussi bien en tant que dessinateur que narrateur.

Les règles


Videoregle #102: Identik (Duplik) par yahndrev

Pourquoi on l’offrirait à Noël ?

Loin des jeux de plateau classiques, Duplik est un bon jeu familial, mêlant coup de crayon, narration et petit challenge, qui se joue dans une ambiance bon enfant. On le recommande aux personnes un peu allergiques aux règles qui durent 3 heures et aux mécaniques un peu trop stratégiques… 🙂

Acheter Duplik sur Amazon

L'avis de la rédac'