Edenia

  • 2 à 4 joueurs
  • Âge : à partir de 8 ans
  • Durée de la partie : 30 minutes
  • Auteur(s) : Matthieu Lanvin
  • Illustrateur(s) : Camille Chaussy
  • Année de sortie : 2016
  • Prix : 30 €
  • Éditeur : BLAM ! Distribué par Blackrock Games
  • Site officiel

Edenia est la planète où l’herbe pousse en abondance tout au long de l’année, la planète idéale pour des moutons gloutons ! Ce sera donc la course à qui arrivera le premier sur la planète tant convoitée.

Des moutons gloutons !

Les moutons de la planète Arridis ont gloutonné toute l’herbe disponible. Ils n’ont d’autre choix que d’explorer la galaxie à la recherche d’une nouvelle planète. L’Eden serait la planète Edenia où l’herbe pousse toute l’année avec le succulent Trifolium.

Une course folle à travers l’univers

Les joueurs disposent de 3 moutons qui vont traverser la galaxie à la recherche de la fameuse planète Edenia. Pour circuler, ils pourront choisir soit les chemins de voie lactée, de météorite ou de constellations. Une fois le chemin défini, ils avancent aussi loin qu’ils peuvent se le permettre.
Au début du jeu, il n’y a pas de tuile sur le plateau de jeu, quand les moutons arrivent devant un espace vide, ils placent donc une nouvelle tuile (une seule par tour). Au cours de leur escapade, ils vont rencontrer maintes péripéties.

Le trou noir

Élément central de la galaxie, le trou noir perturbera vos trajectoires. Après avoir choisi de quel côté le mouton a décidé d’aller, un dé décidera quel chemin (voie lactée, météorite ou constellation) il prendra au final. Argh, vous étiez si prêt du but… 

Les stations relais

Elles contiennent un turbo-trèfle et un seul ! Elles agissent comme un ressort et vous renvoie à votre destination initiale.

Les téléporteurs

Élément stratégique du jeu, un téléporteur vous transporte gratuitement d’un téléporteur à un autre si c’est la même couleur, ou en payant un turbo-trèfle si ce sont des couleurs différentes. Ils peuvent donc vous faire traverser la galaxie en a rien de temps pour vous rapprocher de votre but final.
Mais les moutons de l’espace sont des petits malins, ils sabotent les transporteurs à leur arrivée, si un autre mouton veut les utiliser, il devra perdre un tour pour le réparer.

Les planètes habitables

Ce sont des planètes où on trouve des turbo-trèfles, élément important du jeu car ils permettent de :

  • sauter par dessus un autre mouton
  • prendre un artefact
  • utiliser des transporteurs de couleurs différentes

Le mouton peut également choisir de poser son drapeau sur une planète habitable au lieu de prendre un turbo-trèfles, celui-ci lui rapportera 7 points à la fin de la partie. Attention ! Dès qu’un autre mouton arrive sur la planète, il peut la revendiquer comme sienne au dépend du premier arrivé !

Les planètes Naines

Elles contiennent des artefacs d’une grande aide, tel qu’un téléporteur de poche, un bifurcateur (qui permet de changer de chemin), un moutonscope (qui permet de choisir la prochaine tuile parmi les 3 premières de la pioche), etc.
Les artefacts ont aussi une valeur de points.
Les moutons pourront les prendre s’ils défaussent un turbo-trèfle.

Victoire !

Il y a 3 façons de gagner à Edenia :

  • amener ses 3 moutons sur la planète Edenia (met fin à la partie immédiatement)
  • avoir exactement 42 points (met fin à la partie immédiatement)
  • avoir le plus de points à la fin de la partie (quand tous les jetons trifolium ont été pris sur la planète Edenia)

Les points sont marqués avec :

  • les jetons trifolium sur la planète Edenia
  • les jetons artefacs
  • les drapeaux se trouvant sur les planètes habitables
  • les turbo-trèfles restants.

Notre avis

Edenia est un jeu plutôt fun et accessible à tous avec des règles assez simples à expliquer mais qui laissent un certain nombre de choix pour gagner. On apprécie également les graphismes et le look des moutons qui sont plutôt rock & roll.

On adore

  • la mécanique du jeu qui est accessible au plus grand nombre
  • les graphismes
  • le matériel qui est de bonne qualité, les tuiles s’imbriquent parfaitement
  • le look des moutons

On déplore

  • une grosse boite pour le volume de matériel

L'avis de la rédac'