Elixir

  • 3 à 8 joueurs
  • Âge : à partir de 10 ans
  • Durée de la partie : 60 min
  • Auteur(s) : Sylvie Barc, Jean Charles Rodriguez et Frédéric Leygonie
  • Illustrateur(s) : Christophe Swal
  • Prix : 19 €
  • Éditeur : Asmodée

« Bonjour Monsieur l’épicier, auriez-vous, par hasard, un grain de folie, une dose de bonne humeur, une goutte de rosée mauve et une barbe de troll ? Je voudrais lancer une sort. Non ? Tant pis.
Et un « nez de troll », une « pointe d’ironie », un peu d' »herbe qui chante » (hum hum, si si, c’est un jeu pour les enfants ^^) et une « plume de griffon » ? ah si, ça vous avez ! Très bien … très très bien … mon sort est prêt … maintenant réveillez-vous ! »  Pour l’adversaire de votre choix, la partie jusqu’à maintenant n’a été qu’un rêve. Il reprend en main tous les sortilèges qu’il a lancés et se défausse de toutes ses trouvailles. Pour lui, la partie recommence, avec 5 nouvelles trouvailles. Aucun échappatoire possible.

Sorts « Réveil » et « Elixir » de niveau 4… des cartes difficiles à poser mais bigrement intéressantes 🙂

Le jeu

Vous l’aurez compris, le but est de jeter des sorts plus ou moins contraignants pour les autres joueurs : cela va du simple niveau 1 « Poil au … » (un joueur de votre choix doit finir toutes ses phrases par « un poil au … ») jusqu’au sort de niveau 4, beaucoup plus compliqué à réaliser mais également plus utile pour gagner.

C’est le 2e jeu que nous avons acheté après « Citadelle » autant vous dire que lui aussi nous l’avons utilisé et réutilisé. Le jeu de cartes est assez simple à comprendre et assez drôle, il peut s’avérer également tactique pour ne poser ses sorts qu’au moment opportun.

La boîte du jeu et les cartes

La boîte du jeu et les cartes

  • 3 extensions réunis dans une seule boite avec « La Compil’ « 
  • Site officiel

Le principe du jeu

Chaque joueur commence avec des sorts pour un total de 9 (la valeur du sort est le nombre d’ingrédients qu’il faut pour le lancer), puis chacun pioche 5 trouvailles. Parmi ces trouvailles se trouvent des ingrédients, bien sûr, mais aussi des objets utiles « pomme pleine » (comme des gants magiques ou le sifflet à clochettes)…

Les objets utiles "pomme pleine"

Les objets utiles « pomme pleine »

…ou inutiles « trognon de pomme » (comme le jambon ou la torche)…

Les objets inutiles "trognon de pomme"

Les objets inutiles « trognon de pomme »

…et enfin des transactions « pile de pièces » (comme le jour de marché ou la vente aux enchères).

les cartes transactions

Les cartes transactions

A son tour, le joueur piochera une carte trouvaille, et s’il le peut ou s’il le veut, il pourra soit jouer une carte de sa main et/ou poser un sort.

Le but du jeu est de plus avoir de sorts en main (et, en passant, d’embêter un peu les autres ^^)

Les règles

Pourquoi on l’offrirait à Noël ?

C’est un jeu ludique, il reste facilement accessible à des non joueurs. Les cartes sont assez bien expliquées pour être comprises toutes seules.
De plus, le fait de lancer des sorts permet de mettre un peu de fun dans la partie, vous retrouvez à dire « saperlipopette » ou « oui mon seigneur » peut générer des situations cocasses. Nous, on trouve que c’est un jeu bon enfant qui peut trouver son public partout !

L'avis de la rédac'