Freak Shop

  • 2 à 5 joueurs
  • Âge : à partir de 8 ans
  • Durée de la partie : 20 minutes
  • Auteur(s) : Henri Kermarrec
  • Illustrateur(s) : Michel Coimbra
  • Année de sortie : 2016
  • Prix : 15 €
  • Éditeur : Catch up Games
  • Site officiel

Dans Freak Shop, vous devez échanger de façon profitable les marchandises effrayantes de votre manoir avec la boutique des horreurs afin de posséder le manoir le plus horrifique et du coup, le plus « sympa »

Vous l’aurez compris, dans Freak Shop, on joue à la marchande dans une ambiance « famille Adams ».

Des échanges ?

Les échanges se font de deux manières différentes :

  • soit on échange une ou plusieurs de même valeur de son manoir contre le même nombre de cartes de même valeur de la boutique (exemple : on échange 2 cartes de valeur 1 contre 2 cartes de valeurs 5)
  • soit on échange une à plusieurs cartes de valeur X et prend des cartes dans la boutique pour cette même valeur X (exemple, on défausse deux cartes de valeur 8 et 4 et on prend 4 cartes de valeurs 1, 4 cartes de valeurs 2)

Toute la stratégie du jeu se trouve dans ce système d’échange. Au début, on aura tendance à échanger une petite carte avec une grosse carte, puis on échangera cette grosse carte contre plein de petites, qu’on pourra ensuite de nouveau échanger contre des grosses, etc.

Ça a l’air un peu simpliste ?

En fait, le but du jeu n’est pas spécialement d’avoir le plus de cartes ou d’avoir les plus grosses cartes.
Le système de point est rythmé par des objectifs qui sont tirés au hasard en début de partie.

Un exemple des types d’objectifs à accomplir pour gagner la partie

Le piège serait de se prendre au jeu des échanges intéressants sans se soucier des objectifs. La partie s’arrête quand la carte fermeture apparaît (celle-ci se trouve dans les 6 dernières cartes de la pioche). Si vous n’avez pas réalisé vos objectifs, tant pis pour vous, la boutique est fermée !

Quelques exemple d’objectifs

Collectionnite : Gagnez 3 points de frayeurs pour chaque valeur de carte différente que vous possédez dans votre manoir.

Maniaque du rangement : Gagnez 3 points de frayeur pour chaque carte composant votre plus grande suite de cartes (de valeurs consécutives).

Trop snob : gagnez 2 points de frayeur pour chaque valeur de carte que vous possédez sans aucune carte soldée (pictogramme sur les cartes avec une étiquette).

Notre avis

Freak Shop est un petit jeu comme on les aime, les règles d’échange sont assez simples mais les utiliser à bon escient pour valider les objectifs, n’est pas si simple que ça 🙂 Le dosage est subtil, ce qui rend le jeu prétendument simple, assez surprenant.

Le jeu est donc accessible dès 8 ans, mais peut se révéler complexe à jouer avec des joueurs chevronnés. En effet, ceux-ci ne laisseront peut-être pas les fameuses cartes qu’il vous faut pour réaliser vos objectifs. Comme c’est un jeu au tour par tour, on a largement le temps d’analyser les jeux de ses concurrents pour ne pas leur laisser des cartes intéressantes.

On adore

  • la simplicité des règles qui permet de jouer avec le plus grand nombre
  • les graphismes qui ont été revus pour l’édition française du jeu
  • le système de boutique qui fait plus penser à un souk avec ses cartes mélangées au milieu et où il faut qu’on cherche LA carte qu’il nous faut
  • La rapidité des parties qui nous donne envie de prendre notre revanche

On déplore

  • si vous jouez avec des joueurs de niveaux différents, les joueurs moins expérimentés pourraient ne pas apprécier le jeu
  • des parties qui peuvent s’éterniser si les joueurs essaient de trop optimiser tous les échanges en réfléchissant trop

L'avis de la rédac'