Grand Austria Hotel

  • 2 à 4 joueurs
  • Âge : 12 ans
  • Durée de la partie : 90 minutes
  • Auteur(s) : Simone Luciani et Virginio Gigli
  • Illustrateur(s) : Klemens Franz
  • Année de sortie : 2017
  • Prix : 40 €
  • Éditeur : Funforge
  • Site officiel

Grand Austria Hotel est un jeu avec des dés et vous connaissez mon amour pour les jeux avec des dés 😍 ! J’entends déjà certains me dire « encore un jeu de hasard ! »…  C’est aussi et surtout un jeu de gestion, pas si simple que ça 🙂

L’histoire

Dans la Vienne du début du XXe siècle, vous êtes gérant d’un café-hôtel, et bien évidemment, vous souhaitez devenir LE café le plus réputé. Pour cela, vous allez devoir apporter des mets de qualité à vos clients et s’ils sont satisfaits, ils prendront une chambre. Mais attention à l’Empereur qui veut aussi qu’on lui témoigne du respect, ils ont un ego ces souverains…

Alors, ces dés ?

Le jeu est constitué de plusieurs plateaux, dont l’un est destiné aux dés. Le 1er joueur va lancer les dés (jusqu’à 14 selon le nombre de joueurs), et en fonction du résultat de ceux-ci, il va les placer dans les cases adéquates.

Chaque chiffre correspond à une action spécifique : comme prendre des denrées (dont les fameux Strudels), préparer des chambres (il faut bien que les clients puissent dormir dans un lit propre), ou encore faire ses hommages à l’Empereur, embaucher du personnel, etc.

Le nombre d’actions possibles va dépendre du nombre de dés dans chaque case, ainsi s’il y a 4 dés dans la colonne 3, le joueur pourra préparer 4 chambres. Il prend alors un des dés pour symboliser son action. Le joueur suivant qui voudra également préparer des chambres n’aura donc plus que 3 dés, etc.

Chaque joueur aura la possibilité de faire 2 actions par tour de jeu, l’ordre du tour étant déterminé par des jetons où l’on pose ses dés. Puis on recommence dans le sens horaire inverse. Ainsi le premier joueur lancera les dés et choisira en premier, mais en dernier pour sa 2e action.

Et si aucun dé n’est présent sur l’action que vous souhaitez effectuer, vous pouvez passer votre tour, quand tous les joueurs auront jouer leurs actions ou passer, vous enlèverez un dé et relancerez tous ceux restants… avec un peu de chance…

Des grands clients prestigieux

Un autre des plateaux contient les cartes correspondants aux clients. Cela se présente sous forme d’une piste où les derniers clients sur la piste ne coûte rien alors que les premiers clients doivent être rabattus vers votre établissement… et la publicité ça coûte de l’argent !

Les cartes clients ont plusieurs spécificités :

  • une valeur en points de victoire
  • un nombre de denrées à leur donner pour qu’ils soient repus (denrées que vous obtenez grâce aux dés)
  • une action bénéfique qu’ils vous permettent d’effectuer en plus de vos autres actions quand ils ont eu l’ensemble de leur commande (cela peut être de prendre de l’argent, préparer des chambres ou encore prendre des nouveaux clients gratuitement, etc.)
  • une couleur … eh oui, chaque client à une couleur et chaque chambre aussi, il ne faudrait pas mélanger les torchons et les serviettes, c’est une question de standing ! Les clients verts « touristes » sont des jokers, ils prennent la chambre que vous souhaitez.

Des chambres de luxe

Le plateau du joueur est constitué de chambre de différentes couleurs qui correspondent aux couleurs des clients.
Différentes actions que ce soit par les dés ou par les actions bonus des clients vous permettent de préparer une chambre.
Pour ceci, il faut en payer le prix en fonction de l’étage, le rez-de-chaussée ne coûte rien, et après, c’est une couronne de plus par étage.

Les dernières chambres en haut à droite (les plus difficiles à atteindre) rapportent des points de victoire supplémentaire.

A chaque fois qu’un client occupe une chambre, vous obtenez également des points de victoire en fonction de l’étage.

Enfin, quand vous avez compléter des groupes de chambre d’une même couleur, cela vous permet d’avoir un bonus supplémentaire que ce soit de l’argent (rouge), des faveurs de l’Empereur (jaune) ou des points de victoire (bleu).

Et l’Empereur dans tout ça ?

Si vous montrez assez de déférences à l’Empereur, il vous aidera avec un petit bonus, si au contraire, vous n’êtes pas un de ses fervents admirateurs, il vous mettra des bâtons dans les roues.

Les faveurs de l’Empereur interviennent au 3e, 5e et 7e (et dernier) tour. À ces 3 checkpoints, vous marquerez des points de victoire en faveur de votre emplacement sur la piste. On en retranchera alors un certain nombre (indiqué en fonction du checkpoint) et on regarde si on a encore les faveurs de l’Empereur ou non. Ainsi, vous pouvez marquer 8 points de victoire comme en perdre 8…

Un grand hôtel se doit d’avoir du personnel qualifié

Quand on a un grand café hôtel de luxe, on a le personnel qui va avec. En plus des cartes personnels qu’on obtient au début du jeu, on peut en piocher au cours du jeu grâce aux actions bonus des clients. Par contre, il faudra utiliser l’action 5 des dés pour pouvoir embaucher 1 carte personnel de sa main, le nombre de dés présents sur la case réduisant le coût d’embauche d’autant de couronnes.

Ainsi les cartes personnel ont un coût (seulement à l’embauche), un nom (qui permet de retrouver l’explication du bonus dans le livre de règle), une temporalité (action unique, infinie ou encore en fin de partie) et enfin, un effet (prendre un cube d’une certaine couleur par tour, prendre de l’argent à un certain moments, etc.)

Ces cartes personnel peuvent être très utiles au cours de la partie pour apporter un petit plus à votre jeu.

Actions supplémentaires

Un tour de jeu est composé de 2 étapes principales et d’actions supplémentaires.

Tout d’abord, le joueur peut prendre un client (en payant son prix) sur le plateau principal et l’ajouter à son café.

Ensuite, il choisit quel dés il veut prendre (ou il passe).

Après viennent les actions supplémentaires : comme payer une couronne pour améliorer le nombre de ses dés, transférer les denrées de la cuisine aux clients, utiliser l’effet d’une carte personnel et enfin revendiquer une carte politique.
Ces dernières sont des cartes objectifs qui permettent de marquer des points supplémentaires en fin de partie, les objectifs peuvent concernés un certain niveau d’argent, avoir des chambre occupées dans un certain ordre, etc.

Les pièges !

Quelques petits points qu’il faut avoir bien en tête :

  • les dés « 1 » et « 2 » permettent de prendre des denrées, oui mais toutes les denrées n’ont pas la même valeur ! La deuxième denrée indiquée ne peut pas être prise en plus grand nombre que la première, par exemple, si vous avez 3 dés, vous pouvez prendre 3 strudels ou 2 strudels (cube marron) et 1 tarte (cube blanc), mais pas 1 strudel et 2 tartes.
  • Vous n’avez que 3 emplacements de clients, donc gérez les combos de cartes et surtout chaque client en fin de partie vous fais perdre 5 points de victoire.
  • Un client sans chambre prête ne peut pas aller se coucher… et attention aux couleurs des clients pour préparer la bonne chambre.
  • De même, des effets de cartes vous permettent d’occuper une chambre gratuitement, il faut prévoir des chambres en quantité
  • Pour préparer les chambres, on part de la gauche du rez-de-chaussée et toujours adjacente à une autre chambre, on peut facilement se retrouver coincer parce qu’on a besoin d’une chambre jaune et qu’elle n’est pas accessible !
  • Ne pas oublier qu’une chambre coûte de l’argent à préparer.
  • Ne pas négliger la piste de l’Empereur, les checks points arrivent vite et les effets négatifs peuvent faire mal à votre stratégie.

Alors qui a l’hôtel le plus classe ?

Le vainqueur est celui qui aura marqué le plus de points de victoire :

  • en satisfaisant les commandes des clients (les clients toujours assis vous coûteront 5 points en moins)
  • en les logeant de façon rentable dans votre hôtel
  • avec l’argent et les denrées qui vous restera à la fin de la partie
  • éventuellement avec les bonus des cartes personnel
  • en réussissant les objectifs des cartes politiques

Notre avis

Certains jeux de gestion peuvent être joués en se focalisant sur 1 ou 2 points pour marquer des points de victoire. Il est assez difficile de le faire dans Grand Austria Hotel : le jeu demande que vous soyez assez polyvalent tant pour le service des clients, que la préparation des chambres ou la gestion des faveurs de l’empereur.

Les règles du jeu ne sont pas très compliquées mais une bonne gestion de son commerce est primordiale, il faut donc bien évaluer le besoin dans son ensemble, ce qui en fait un jeu plutôt intéressant et à destination des joueurs occasionnels ou experts.

Une variante expert rajoute une petite partie de draft au niveau des cartes personnel qu’on obtient en début de partie.

On adore

  • les règles qui sont simples mais avec une stratégie plus complexe
  • la mécanique de jeu basée sur les dés avec une part d’aléatoire et une part de gestion
  • le fait de devoir tout prendre en compte pour marquer des points
  • le matériel de bonne qualité
  • la durée du jeu (environ 1h30)

On déplore

  • l’absence d’aide de jeu pour comprendre les pictogrammes qui sont nombreux, on doit continuellement se référer à la règle du jeu (5 pages sont consacrées à expliquer les différentes cartes mise en jeu !)
  • un manque d’originalité avec les graphismes du plateau principal qui fait penser à Isle of Skye
  • certains joueurs « taquins » pourraient trouver qu’il n’y a pas assez d’interaction entre les joueurs

L'avis de la rédac'