Isle of Skye

  • 2 à 5 joueurs
  • 8 ans et +
  • 60 minutes
  • 30 €
  • Auteur(s) : Andreas Pelikan et Alexander Pfister
  • Illustrateur(s) : Klemens Franz
  • Éditeur : FunForge
  • Année de sortie : 2016
  • Site officiel

Récemment primé au Spiel des Jahres, Isle of Skye est un très beau jeu de gestion, non seulement par la qualité graphique de ses tuiles mais également par sa mécanique de jeu simple mais très efficace. Saurez-vous gérer votre territoire pour devenir le nouveau roi de l’Île de Skye ?

isle-of-skye-jeu-de-societe-1

Une vraie île, du vrai whisky !

L’île de Skye existe vraiment (j’ai vérifié ^^) et elle est perdue au fond de l’Ecosse. Le jeu se passe au temps des Lairds et des Rois, quand tout était encore sauvage et que tout était à construire !

Le jeu vous propose donc de construire les routes à travers la montagne et les champs, les fermes, les Broch (des sortes de tours fortifiées) et les phares, le tout arrosé de whisky (l’un des plus des reconnus d’Écosse) bien sûr !

Au début un château…

Au début du jeu, vous disposez d’un château qui vous rapporte 5 pièces d’or à chaque tour. Au fur et à mesure de la partie, vous allez donc placer une ou plusieurs tuiles afin de façonner votre territoire comme vous le désirez… enfin… avec les tuiles que vos adversaires vous ont laissé ou celles vous leur avez avantageusement (pour qui ?!) achetées.

isle-of-skye-jeu-de-societe-4

En effet, à chaque tour de jeu, vous piochez 3 tuiles que vous mettez devant votre paravent (visibles de tous). Vous décidez secrètement d’en éliminer une, soit parce qu’elle ne vous intéresse pas du tout ou parce qu’au contraire, elle intéresse fortement vos adversaires ! (pas fou non plus 😉). Ensuite, vous allez mettre de l’argent (toujours secrètement) sur les tuiles restantes (au minimum 1 pièce). L’élimination et l’enchère se font derrière le paravent pour ne pas influencer les autres joueurs ou pour mettre un peu de suspense…

isle-of-skye-jeu-de-societe-5

Quand tout le monde a fait son petit bazar, on révèle les tuiles. En commençant par le 1er joueur (qui change à chaque tour), il va faire son choix entre toutes les tuiles se trouvant devant les joueurs. Pour prendre une tuile adverse, il devra en payer le coût (précédemment défini par le joueur possesseur de la carte). Le joueur à qui l’on achète la tuile récupère donc sa mise de départ, plus l’argent qu’on lui a donné (si vous savez qu’un adversaire veut absolument une certaine tuile, ça peut donc être intéressant de miser beaucoup sur celle-ci). Les joueurs ne peuvent acheter qu’une seule tuile par tour. En effet, il faut bien jongler entre les mises que l’on met sur les tuiles et l’argent que vous gardez pour acheter éventuellement la tuile de vos rêves !

Quand tous les joueurs ont acheté (ou pas) leur tuile, les joueurs peuvent poser les tuiles qui leur restent dans leur territoire (s’ils en ont encore), ils défausseront la mise qui est posée dessus. Eh oui, un joueur peut se retrouver à ne poser aucune tuile !

… et le paysage se dévoile…

Vous allez me dire, c’est bien beau de placer des tuiles mais comment gagne-t-on de l’argent ?

L’argent est en effet un aspect fondamental du jeu puisqu’il permet d’acheter des tuiles à un adversaire et aussi de protéger les siennes (ou alors d’en tirer un certain bénéfice).

isle-of-skye-jeu-de-societe-6

Il y a plusieurs façon de gagner de l’argent :

  • au début de chaque tour de jeu, votre château vous rapporte 5 pièces + 1 pièce par symbole whisky relié par une route au château.
  • à partir du 3e tour, les joueurs gagnent un montant de pièces (indiqué sur le plateau central) par joueur devant lui. Ainsi au 3e tour, le 4e et dernier joueur obtiendra 3 pièces, le 3e obtiendra 2 pièces, le 2e obtiendra 1 pièce et le premier obtiendra… bah rien !
  • en misant de grosses sommes sur vos tuiles en espérant que l’un de vos adversaires les achète (mais à utiliser si vous êtes sûr que la tuile sera acheté, sinon l’or est perdu…)

… mais pas n’importe comment…

Maintenant que tout le monde a ses tuiles posées devant lui, il faut les placer sur son territoire !

Les tuiles score

Au début du jeu, sur le plateau central, on pioche 4 tuiles scores au hasard. Ces tuiles scores vont vous permettre d’organiser votre territoire pour marquer un maximum de point, le décompte de points se fait à la fin de chaque tour. Par exemple, à la fin du 1er tour, on va comptabiliser l’objectif A (dans l’exemple, on compte le nombre de territoires fermés pour chaque joueur), puis ainsi de suite, c’est ainsi qu’au 5e tour, on comptabilisera les objectifs A, C, D (les territoires + les routes reliées au château + le plus grand possesseur de tonneaux, et son second).

C’est donc aux joueurs de maximiser les points en fonction des objectifs qui seront pris en compte au fur et mesure de la partie.

isle-of-skye-jeu-de-societe-3

Les règles à observer pour le placement des tuiles

De plus, les tuiles ont des règles de placement très spécifiques, ainsi vous ne pouvez pas mettre contre une montagne une plaine ou un lac. Il faut absolument que les éléments du territoire correspondent. Surtout qu’il y a une notion de zone complétée. C’est à dire qu’une montagne qui est complètement « fermée » peut potentiellement valoir des points supplémentaires de 2 façons :

  • soit parce que cela fait partie des objectifs des tuiles scores
  • soit parce que certaines tuiles de paysage contiennent des « parchemins » qui sont eux-mêmes des objectifs spécifiques à votre territoire. Par exemple, chaque taureau de votre territoire vaudra 1 point de victoire, mais si la tuile parchemin se trouve sur une montagne qui elle-même est complétée, tous vos taureaux vaudront 2 points au lieu de 1, ce qui peut changer beaucoup de choses !

isle-of-skye-jeu-de-societe-7

… pour obtenir le territoire le plus optimisé !

Isle au Skye ressemble beaucoup à la mécanique de placement de tuile du jeu Carcassonne… qu’on ne présente plus. Mais la comparaison s’arrête là, car c’est complètement un jeu de gestion et d’optimisation d’espace. Chaque tuile est importante, chaque pièce aussi (elles valent des points de victoire à la fin), les tuiles rapportent des pièces mais les pièces permettent d’acheter des tuiles…

isle-of-skye-jeu-de-societe-8

De la même façon, marquer beaucoup de points dès le début n’est pas non plus la bonne solution car ceux qui sont après vous obtiendront des pièces d’or.

Cela demande donc une gestion aussi bien :

  • de l’argent
  • des tuiles (à garder ou à jeter)
  • des objectifs à garder en vue mais à faire dans le bon ordre
  • de l’achat des tuiles des adverses mais de façon raisonnable autrement vous leur donner un net avantage financier le tour d’après
  • du hasard (on ne pioche pas les tuiles que l’on voudrait, par contre, vos adversaires potentiellement peuvent… et décider de la jeter)
  • de faire un paysage harmonieux afin d’optimiser le décompte des points

isle-of-skye-jeu-de-societe-9

Notre avis

Isle of Skye est un bon de gestion bien équilibré. Il se renouvelle sans cesse par les 4 tuiles scores que l’on pioche en début de partie mais aussi par les tuiles parchemins placés dans votre territoire. La mécanique du jeu n’est pas très compliquée à appréhender mais le jeu reste complexe par ses multiples moyens de marquer des points. C’est un jeu familial à la limite du jeu expert qui mérite largement son Spiel des Jahres.

On adore

  • les graphismes magnifiques, vous aurez plaisir à regarder votre territoire
  • la mécanique du jeu pas très compliquée mais qui n’enlève rien à la profondeur du jeu
  • le matériel qui est de bonne qualité
  • la rejouabilité du jeu

On déplore

  • le jeu à 2 qui semble assez déséquilibré, préférez jouer à partir de 3 joueurs
  • le manque de chiffres sur la piste de score qui ne rend pas le comptage des points très fluide
  • la partie peut sembler trop courte (on se dit souvent « oh mais c’est déjà fini ?! »)

isle-of-skye-jeu-de-societe-2

Sandrine

Sandrine

Le jeu allie pose de tuiles (de façon harmonieuse), gestion, bluff et prise de risque. C’est plutôt un bon combo pour ce jeu qui en plus je trouve jolie même avec ses graphismes épurés.
En plus, le système de changement d’objectifs renouvelle le jeu d’une partie à l’autre.
Enfin, il est compréhensible assez facilement même si les non joueurs n’auront pas tout de suite les bons réflexes.
Le seul bémol est son manque d’intérêt à 2 joueurs.