Le joueur de flûte

  • de 2 à 5 joueurs joueurs
  • Âge : à partir de 8 ans
  • Durée de la partie : 20 minutes
  • Auteur(s) : Agnès Largeaud
  • Illustrateur(s) : Mathieu Leyssenne
  • Année de sortie : 2016
  • Prix : 20 €
  • Éditeur : Purple Brain Créations

Le joueur de flûte est un jeu vachard où vous prendrez un malin plaisir à torturer vos voisins en les submergeant de nuées de rats.

Il fait partie de la collection des beaux « livres-jeux »,marque de fabrique de l’éditeur Purple Brain Creations. Comme toute la série, le design de l’ensemble est soigné et vous retrouverez à l’intérieur l’histoire du conte dont est tiré l’univers du jeu.

Enfin, cerise sur le gâteau, l’auteure Agnès Largeaud est lyonnaise ce qui ne peut que nous plaire, surtout que pour l’avoir rencontrée, elle est très sympathique.

Mais y a des rats de partout ? beurk !

Eh oui, le joueur de flûte est l’histoire de ce petit homme qui grâce à sa flûte peut diriger les rats en dehors de la ville… ou chez votre voisin (ce qui est plus le cas dans le jeu ;))

La mécanique du jeu est assez simple (n’oublions pas que les jeux-livres de Purple Brain sont des adaptations des contes et donc fortement à destination des plus jeunes). À l’aide de cartes, vous allez devoir diriger les rats dans un sens et/ou dans un autre, et si possible en évitant sa propre maison. Car pour gagner, il ne faut pas que sa maison soit entièrement envahie par les rats.

Chaque joueur a donc une maison devant lui et fera son possible pour que les rats passent ailleurs… par contre, il veillera à faire circuler le joueur de flûte sur sa maison pour en débarrasser les rats qui se trouve.

Et les rats vont et viennent…

Il y a 2 styles de cartes : les cartes personnages et les cartes actions.

Les cartes personnages

  • Des rats de couleurs différentes : à chaque fois qu’un rat passe devant une maison, celle-ci augmente son niveau d’invasion
  • Le joueur de flûte : à chaque fois que le joueur de flûte passe devant une maison, celui-ci fait redescendre le niveau d’invasion

Les cartes actions

Elles déterminent dans quel sens vont aller les rats, il y a toutefois quelques cartes actions intéressantes :

  • les égouts : les personnages passent en dessous d’une maison, il n’y a donc pas d’effet que se soit positivement ou négativement)
  • la carte +1 qui permet de rajouter +1 à l’effet de la carte précédemment posée
  • la carte mélodie qui déplace l’ensemble des personnages présents avec le personnage visé

Déplacements

À son tour de jeu, un joueur doit poser 2 cartes, mais ne peut pas poser les deux cartes sous le même personnage. Pour qu’une carte personnage soit activée, il faut qu’elle contienne 2 actions en dessous d’elle. Cela veut dire qu’on influence le trajet d’une couleur de rat mais qu’on ne peut pas contrôler l’ensemble de son déplacement et des fois, on a des surprises !

Une petite carte mélodie posée en dessous d’un rat jaune et hop, c’est tous les rats qui se trouvent physiquement avec le rat jaune qui se déplacent, aïe aïe…

Notre avis

Le joueur de flûte, bien qu’à destination d’un public jeune, est aussi très amusant entre amis. Il est rapide ce qui en fait un jeu sympa pour commencer (en attendant les retardataires) ou finir une soirée (quand vos invités veulent bien faire « une dernière partie rapide »).

Les plus jeunes y trouveront aussi leur compte, car il y a une adaptation des règles en fonction des capacités de chacun. Ils aimeront aussi particulièrement embêter leurs parents en les envahissant de rats.

Une petite variante permet aussi de poser une de ses cartes face cachées, ce qui rajoute un petit plus de piment à la partie.

On adore

  • La qualité du matériel et des graphismes qui sont un réel plaisir
  • La simplicité du jeu qui lui permet d’être jouable avec le plus grand nombre (enfants et adultes)
  • Le petit côté taquin que certains joueurs aiment plus particulièrement
  • les différentes variantes qui s’adaptent aux niveaux des joueurs

On déplore

  • Les joueurs aguerris pourraient trouver ce jeu un peu fade, ce qui est normal pour un jeu grand public

L'avis de la rédac'