La Glace et le Ciel

  • 2 à 4 joueurs
  • A partir de 10 ans
  • 15 à 20 min
  • 15 €
  • Auteur(s) : Florent Toscano
  • Illustrateur(s) : David Boniffacy
  • Éditeur : Jeux OPLA
  • Année de sortie : 2015
  • Site officiel

La Glace et le Ciel est un jeu coopératif, j’ai même lu quelque part que c’était un casse-tête collaboratif et c’est tout à fait ça !
Il est édité par les jeux OPLA et si vous avez suivi, cette maison d’édition est plutôt bien ancrée dans le développement durable car tous leur fournisseurs sont français ce qui contribue à la réduction des gaz à effet de serre en diminuant les transports. Le jeu parle de ce problème : la protection de notre environnement. Il est également tiré du film du même nom pour ceux qui l’ont vu.

la-glace-et-le-ciel-jeu-1

Le principe

Vous allez traverser les générations et à chacune de celles-ci vous devez travailler ensemble pour que la terre ait le moins de gaz carbonique (et de méthane pour le mode expert).

Le jeu

Les cartes

Le jeu se compose :

  • de 3 lignes où vous mettrez les cartes concernant l’air, la terre et l’eau qui ont une valeur de 0 à 3,
  • et de 3 colonnes qui correspondront à l’Ouest (W), le Nord (N) et l’Est (E).

la-glace-et-le-ciel-jeu-2

En plus de ceci, vous allez avoir des cartes objectifs qui vont définir le total que vous devez faire pour chaque ligne ou colonne.
Par exemple, vous piochez la carte objectif Air et le chiffre 5, vous devez faire un résultat de 5 avec 3 cartes Air.

Vous l’aurez compris, le but du jeu est simple : remplir les lignes et les colonnes afin d’obtenir le bon chiffre … oui mais !

la-glace-et-le-ciel-jeu-8

Les 2 contraintes

Et oui, un jeu sans contraintes ne serait pas amusant.

Les molécules de gaz carboniques et de méthane

Tout d’abord chaque âge a son nombre croissant de cartes comportant des molécules de gaz carbonique et de méthane :
– 2 cartes pour la génération 1
– 3 cartes pour la génération 2
– 4 pour la génération 3 (aïe aïe, ça devient de plus en plus dur !)

Il y a également une carte méthane par génération.

la-glace-et-le-ciel-jeu-5

La connaissance de ses cartes

Voilà, une jolie complication … On connait ses cartes de valeurs air, terre ou eau, mais on ne connait pas ses cartes objectifs.
Par contre, les autres joueurs connaissent eux vos cartes objectifs mais pas vos cartes de valeurs … vous sentez la coopération indispensable à ce jeu ?

la-glace-et-le-ciel-jeu-4
Vos collaborateurs vont donc devoir jouer des cartes pour remplir votre objectif, tandis que vous vous allez devoir remplir le leur.
Le seul indice autorisé est de vous dire quand votre objectif est réalisé, toutefois il vous reste 2 possibilités, soit un objectif de colonne (W, N, E) ou de ligne (Eau, Terre, Air).
Vous pouvez aussi déduire que si les autres ont certains objectifs, vous ne les avez pas.

Il y a 6 cartes objectifs d’éléments : air, terre, eau, west, nord, est.
Il y a également 6 cartes objectifs de valeurs : 1 carte 3, 2 cartes 4, 2 cartes 5 et 1 carte 6.

la-glace-et-le-ciel-jeu-9

Poser toute sa main à chaque âge

Voilà, une nouvelle difficulté, il faut poser toutes les cartes de sa main, pas question de laisser traîner une petite molécule de gaz carbonique.
À chaque nouvelle génération, les cartes déjà posées restent en place, on va donc jouer en rajoutant des nouvelles cartes sur les anciennes, du coup, vous pouvez avoir un environnement tout beau, tout sain, peut-être même un objectif déjà réalisé (puisqu’on reprend également des nouveaux objectifs). Mais voilà, il va falloir déconstruire pour reconstruire et avec de plus en plus de molécules néfastes !
Sachant qu’il y a une valeur par cartes d’éléments air, terre et eau allant de 0 à 3, il faut bien faire attention à ce qui a été posé de façon à anticiper ce que les autres joueurs vont pouvoir poser.
Le pire des cas, est lors de la 3e génération et que sur 4 cartes en mains, vous en avez 3 avec des molécules carbonique car comme on joue à tour de rôle, vous allez forcément poser des cartes néfastes que des cartes saines et là, vous savez que vous êtes en train de pourrir le jeu mais vous n’avez pas le choix !

la-glace-et-le-ciel-jeu-10

Comment compter les points ?

Le comptage des points se fait en 2 parties avec 3 manches (3 générations).

 La Glace

Si à la fin d’une manche, il y a des molécules de gaz carbonique (et de méthane dans les parties experts), on enlève une carte glace. Il y a 4 cartes glaces de 0 à 3.
On répète l’opération à chaque génération. Si on arrive à la carte glace 0, on a perdu !
Imaginons qu’à la 1ère génération, il n’y avait pas de Co2, on n’enlève pas de carte, pareil pour la 2ème génération et enfin, 1 seule molécule lors de la 3ème génération. Au total, on aura enlever une seule carte de glace, ce qui nous fait un chiffre de 2.

Le Ciel

À chaque manche, on calcule le nombre d’objectif que l’on a atteint puis on soustrait ceux qui n’ont pas été réalisé. (exemple, on a réussi 3 objectifs sur 4, cela fait 3-1 = 2).
Il y a des cartes de marqueurs de points, on se sert de la 2ème carte pour marquer le score qu’on l’a eu et ainsi pouvoir additionner les scores de toutes les générations.
Si à la 1ère génération, on a marqué 4 points, puis 2 points à la 2ème génération et enfin -1 à la 3ème, cela nous fait un total de 5.

la-glace-et-le-ciel-jeu-11

Score final

On multiplie la valeur de a carte Glace au score total des cartes Ciel et on obtient le score final
Il faut que celui-ci soit supérieur ou égale à 1, autrement la partie est perdue.
Il y a un tableau de score qui vous indique votre niveau dans la victoire, dans notre exemple, cela ferait : 5 x 2 = 10 ce qui dans le cas d’un jeu à 4, est une victoire de justesse.

Notre avis

C’est une bonne surprise, c’est un vrai jeu de coopération qui fait mal à la tête !
On n’a pas ce côté frustrant que provoque Hanabi car votre co-équipier n’a pas compris ou n’a pas fait ce que vous vouliez. Seul le joueur connait ses cartes de valeur, les autres joueurs ne peuvent pas influencer son jeu. Il faut aussi se rappeler ce qui a été posé et essayer de calculer ce qui reste pour poser LA bonne carte au bon moment … tout en veillant à ne pas mettre de molécule de Co2 de façon visible. Si vous avez bien suivi le système de point, mieux vaut ne pas réaliser ses objectifs plutôt que d’avoir des molécules visibles (sachant que cela sera le coefficient multiplicateur).

On adore

  • Le gros casse-tête que cela représente à plusieurs cerveaux
  • L’adaptabilité du jeu en fonction des joueurs (il existe un mode Expert, mais aussi Jeunes et Poussin)
  • Les graphismes beaux mais sobres
  • Le côté éducatif du jeu : le livret de règle contient des explications sur les différents éléments constituant le jeu

On déplore

  • La boite qui ne s’ouvre pas facilement (oui, il faut bien trouver quand même un petit défaut à ce jeu)

Acariâtre

Un jeu qui a trop peu fait parler de lui alors qu’il a tout de la bonne surprise. Les fans d’Hanabi retrouveront certains réflexes mais la construction d’une grille de cartes communes facilite la communication (mais pas la réussite de la partie, attendez vous à des difficultés). Je le recommande pour ceux qui aiment les casse-têtes à plusieurs.