Loser

  • 3 à 6 joueurs
  • 8+
  • 15 min
  • 10€
  • Auteur(s) : Bruno Cathala & Vincent Dutrait
  • Illustrateur(s) : Aleksandra Petruk
  • Éditeur : Lifestyle Boardgames, distribué par Atalia
  • Année de sortie : 2020
  • Site officiel

Loser est un jeu apéro de batailles de magiciens, à coup de bluff et de sorts, à consommer sans modération. Il peut très bien se jouer dans la cour de l’école aussi. C’est un jeu tout public donc.

La principe de la bataille

Chaque joueur va recevoir 3 à 4 cartes potions (suivant le nombre de joueurs), et il y aura une ou plusieurs cartes potions au centre, face visible ou pas (toujours suivant le nombre de joueurs). Les cartes sont de deux couleurs : rouge (le 1, et du 15 au 19), et bleues (du 2 au 14).

les cartes potions sont rouges ou bleues, mais avec le même dos de carte

À chaque tour, un joueur joue une de ses cartes, et fait éventuellement une action.

Puis, quand il ne reste plus qu’une carte à chacun, il faut voter.

Ensuite, on dépouille, et il y a un perdant, qui va se transformer à moitié en grenouille. Il aura le droit en compensation de recevoir un sortilège (ainsi que son voisin de gauche, quel veinard !). Si c’est la 2ème fois qu’il perd, c’est le perdant de la partie, qui s’arrête.

Les règles de l’académie de magie : c’est comme la 7ème compagnie

Si vous jouez une carte bleue, vous la posez face visible. Si vous jouez une carte rouge, vous la posez face cachée. Donc la carte bleue, sur le côté visible, et la carte rouge, sur le côté caché.

Puis si vous avez joué une carte face visible (…bleue donc, il faut suivre !), vous avez le droit de choisir une action parmi deux, et de la retourner, ou de lancer un sortilège.

Chaque action est différente, mais une seule vous permettra d’acquérir un sortilège.

les deux cartes actions double face

Les sortilèges mettent le bazar dans le jeu (cf quelques sorts choisis ci-dessous).

Quelques sortilèges parmi les 23 disponibles

On vote… pour soi

À la phase de vote, chaque joueur a joué des cartes, qui sont restées devant lui pour mémoire. Il ne lui en reste plus qu’une en main. S’il pense que c’est la plus forte, il met le pouce vers le haut, sinon vers le bas. Celui qui a mal parié a perdu (en commençant par les pouces vers le haut). Si tout le monde a bien parié, c’est celui qui a la carte la plus faible qui perd.

Notre avis

Loser est à jouer sans se prendre la tête, de type chaotique. On sent qu’il peut être très tactique de par le choix des cartes à retourner ou pas, mais les sortilèges peuvent vite venir brouiller le jeu. Il faut sans doute y jouer plusieurs fois pour bien l’apprécier, et ne pas forcément vouloir jouer avec la magie, sinon cela peut vous frustrer.

On adore

  • L’idée bien trouvée et très visuelle des magiciens qui se transforment en grenouille
  • Le côté «vachard» des sortilèges
  • Les parties courtes

On déplore

  • Si le joueur qui joue une carte bleue avant vous retourne toujours la face qui vous intéresse, vous êtes frustré (par exemple pour prendre un sortilège)
  • Si vous n’avez jamais de carte bleue, vous êtes frustré (en plus d’être fauché, mais dans un autre monde…)

Le plus du lutin

Je vous conseille d’essayer une variante pour magiciens forcenés. Cela permet à tout le monde de lancer des sorts.

  • vous pouvez utiliser n’importe quelle face n’importe quand, même si elle est retournée
  • vous pouvez utiliser une face ou un lancer un sortilège même si vous avez joué une carte rouge

Ou alors carrément de supprimer les sorts, sauf pour le perdant.