Mémoire 44

  • 2 joueurs
  • à partir de 8 ans
  • 60 min
  • 50 €

Vous vous demandez ce que cela fait de jouer aux petits soldats de plombs ?
Quelle stratégie vous auriez pu utiliser pour la bataille du débarquement ?
Ou tout simplement, tester votre sens tactique ?

Mémoire 44 est là pour satisfaire votre curiosité !

Le jeu

Vous incarnez soit les alliés, soit les allemands. Vos objectifs vous sont donnés en début de partie.
Le jeu est constitué :
– d’hexagone de terrain ayant ou non des restrictions de mouvements que vous placez afin de reconstituer la carte de la bataille choisie,
– de figurines de combats (soldats, tanks, artillerie)
– d’obstacles (sacs de sable, barbelés, etc.)
– de cartes d’actions
– de dés (eh oui, le hasard, toujours le hasard …)

memoire_44_plateau

Le « plateau » de jeu

Le principe du jeu

Comme ce sont des faits historiques, les scénarios de départ sont déjà pré-établis, le premier joueur est celui qui a lancé l’offensive et les obstacles et unités sont placés à des endroits précis.
Des extensions existent vous proposant des nouvelles tuiles de terrains, et vous pouvez également retrouver sur le site de l’éditeur des configurations pour de nouvelles batailles.

Vous disposez de cartes actions qui vous permettent de vous déplacer ou d’attaquer. Chaque unité a ses caractéristiques d’attaque avec des distances maximum de déplacement et de tir.

memoire_44_unités

Unités régulières, certaines unités spéciales peuvent avoir des bonus supplémentaires.

À vous d’utiliser à bon escient vos cartes de commandement, vos unités et les caractéristiques des terrains.
Ce jeu pourrait toutefois ne pas plaire aux vrais tacticiens, en effet, il y a une donnée « chance » non négligeable :

  1. Il faut piocher les bonnes cartes Commandement, par exemple : si toutes vos unités sont à droite et que vous ne piochez que des cartes qui font se déplacer vos unités de gauche cela peut vous bloquer un chouïa, au grand plaisir de votre adversaire (« Mais je ne comprends pas tu pourrais faire une percée de blindée ou annihiler cette unité, pourquoi tu n’attaques pas, je n’ai plus qu’un bonhomme ? » « Grrr, parce que j’ai pas de cartes pour le faire !!!! »)
  2. Les dés… ah ces fameux dés qui sont si taquins avec nos nerfs… « Chouette, je suis en corps à corps avec mon unité d’infanterie, je vais pouvoir lancer 3 dés… aha aha, on va voir ce qu’on va vo… Argh, un seul bonhomme de mort et 2 échecs, pas un seul petit drapeau qui m’aurait permis de prendre le terrain… pfff !!!!)

Malgré ça et j’oserai même dire grâce à cet aspect aléatoire, le jeu reste fun pour les non initiés. Si vous avez déjà joué contre des maîtres de la tactique, vous me comprendrez.

Dernier point dans ce jeu, foncer tête baissée, n’est pas toujours la bonne tactique, votre adversaire marque des points de victoire si toute une unité est morte. Vous avez donc tout intérêt à retirer le dernier bonhomme d’une unité, plutôt que de le jouer en kamikaze.

Les règles


Vidéorègle #73: Mémoire 44 par yahndrev

Pourquoi on l’offrirait à Noël ?

C’est un jeu « sérieux » mais pas trop compliqué quand même. C’est une ultra simplification des jeux de figurines qui peuvent exister comme les Warhammer. On ne se sent pas obligé de peindre 1 million de figurines avant de jouer, on ne se prend pas la tête à savoir combien de distance telle unité peut faire ou quelle attaque on peut faire contre tel adversaire mais qui ne fonctionnerait pas contre tel autre. Bref, c’est une assez bonne initiation.

Si vous aimez l’univers Médiéval fantastique, vous aimerez aussi le jeu Battlelore avec des règles un tantinet plus compliquées mais qui reste tout à fait accessible.