Micropolis

  • 2 à 6 joueurs
  • 8 ans et +
  • 30 min
  • 29 €
  • Auteur(s) : Bruno CATHALA et Charles CHEVALIER
  • Illustrateur(s) : Camille CHAUSSY
  • Éditeur : Matagot
  • Année de sortie : 2018
  • Site officiel

Vous cherchez un jeu de stratégie pour initier vos bambins tout en y prenant du plaisir vous même ? Messieurs CATHALA et CHEVALIER l’ont fait ! Son nom ? MICROPOLIS.

« La fourmi n’est pas prêteuse »

Le but de ce jeu de collection et de construction que l’on gagne au scoring, est de construire la fourmilière la plus attrayante en maximisant ressources et unités.

Pour cela vous avez du matériel de compèt’ :

  • 6 tuiles centrales de fourmilière avec les emplacements pour vos soldats. Ces derniers sont représentés par de toutes petites figurines très bien travaillées malgré la taille.
  • 61 tuiles galeries magnifiquement illustrées.
  • 1 jeton armée rouge et 2 jetons architecte
  • un livret de 150 fiches de score.

On notera que le matériel à bel et bien été pensé pour des petites mains, de part sa solidité, sa taille et le design.

La dynamique du jeu est également très bien pensée et permet aux plus jeunes de jouer les premières parties facilement même s’ils n’ont pas tout les paramètres pour gagner en tête.

En effet, chaque joueur commence avec une tuile centrale et 5 soldats positionnés dessus. Au centre de la table les tuiles « galerie » sont mélangées et forment une pioche. De cette pioche, on étalera 7 tuiles faces visibles qui seront celles en jeu.

Chacun son tour les joueurs sélectionneront une tuile pour la positionner autour de leur tuile centrale. Sauf la première, chaque tuile prise devra être positionnée à côté d’une tuile déjà présente sur la fourmilière. Autre subtilité, si la première tuile (la plus éloignée de la pioche) est « gratuite », il vous faudra abandonner un soldat par tuile précédent celle que vous convoitez pour les suivantes.

Reste plus qu’à choisir les bonnes tuiles en fonction de leurs effets et à les positionner pour optimiser vos chances de gagner.

« Eh bien ! Dansez maintenant. »

Certaines tuiles ont pour effet des gains immédiats ou presque :

  • La nurse vous offre autant de soldats que de larves dans ses mains.
  • L’architecte vous permet d’obtenir un jeton qui au tour suivant vous autorise à prendre la tuile que vous désirez sans sacrifier de soldats.
  • Le sergent recruteur vous octroie un soldat et oblige le détenteur du jeton « armée rouge » à en défausser un de son armée.
  • La sentinelle vous permet de réorganiser vos soldats entre les casernes ( qui doivent être soit pleines, soit vides) et votre armée.

D’autres tuiles vous serviront lors du calcul du score mais ont un intérêt déterminant :

  • La reine donne des points de victoire proportionnels au nombre de tuiles sur lesquels s’étend sa galerie.
  • Les casernes si elles sont pleines rapportent des points de victoire en fonction de leur taille. Les soldats situés dessus sont protégés et ne font plus partie de l’armée.
  • Les fruits sont également très importants puisque vous pouvez augmenter votre score si dans une même galerie vous avez un maximum de fruits différents.
  • La population finale de votre fourmilière et la taille de vos galeries participeront aussi à votre score

Une fois que tous les joueurs ont pris leur dernière tuile, les scores seront calculés grâce au fiche récapitulant les différents items qui octroient des points de victoire.

Attention nos chérubins ne se laissent pas bernés et sont très attentifs au calcul des points. S’enchaînent alors les parties pour la revanche et la belle 😉

Notre avis

Micropolis aura véritablement su mettre l’univers des jeux de stratégie à la portée des enfants. La dynamique simple du jeu n’enlève rien à la difficulté de construction et d’optimisation des ressources. S’ajoute en plus la difficulté de visualiser dans l’espace la tuile dont les galeries viendront perfectionner votre fourmilière. Ce jeu à tout d’un grand jeu adaptable pour le plaisir de tous.

On adore

  • La dynamique de jeu simple mais qui n’enlève en rien le potentiel stratégique.
  • Enfin un jeu pour enfant qui ressemble à un jeu pour adulte.
  • Le matériel bien pensé et de toute beauté, les petits soldats qui parachèvent l’immersion.
  • Le suspens lié au scoring.

On déplore

  • Je cherche mais je ne trouve pas …