Room 25

  • 1 à 6 (8 avec l'extension) joueurs
  • à partir de 10 ans
  • 30 minutes
  • 30 €
  • Auteur(s) : François Rouzé
  • Illustrateur(s) : Camille Durand-Kriegel et Daniel Balage
  • Éditeur : Matagot , distribué par Asmodee
  • Année de sortie : 2013
  • Site officiel

Avez-vous vu le film « Cube » ? Oui ? Voilà, vous savez joué à Room 25 ! Déduction, trahison, essai expérimental… tout est permis 😉

L’histoire

Dans ce jeu, vous êtes un groupe de joueurs de télé-réalité et vous jouez avec votre vie ! Vous êtes au centre d’un énorme cube composé de pièces qui se déplacent et vous devez en sortir en trouvant la fameuse « room 25 » ! Bien sûr, pour pimenter le jeu, certaines salles sont mortelles 😉

Déroulement de la partie

Mise en place

On va réaliser un carré de 5 x 5 avec la tuile de départ au centre et toute les autres tuiles face cachée. On choisit au hasard les tuiles qui composeront le cube, sachant que la tuile « room 25 » sera forcément dans l’une des 4 tuiles composant les coins du carré.

room25-jeu-de-societe

Il existe 4 couleurs de tuiles :

  • les tuiles vertes : c’est cool, rien ne se passe
  • les tuiles bleues : c’est cool, c’est la sortie (ou l’entrée)
  • les tuiles jaunes : c’est moins cool, c’est un piège
  • les tuiles rouges : ah ben vous êtes mort ! ou vous le serez bientôt 😉

room25-jeu-de-societe-9

Puis chaque joueur choisit ou tire au sort un personnage (les personnages ont des capacités spéciales dans l’extension).

Et enfin on distribue a chacun un rôle (participants ou gardien).

room25-jeu-de-societe-10

Les différentes phases de jeu

Chaque joueur a 2 actions à programmer (et à faire obligatoirement) parmi les actions suivantes :

  • regarder une des salles suivantes adjacente à celle où il se trouve (vous pouvez dire la couleur de la salle à vos coéquipiers, à eux de vous croire ou non ;))
  • se déplacer dans une nouvelle salle adjacente
  • pousser malencontreusement un de vos coéquipiers dans une salle… (pour voir, comme ça ;), impossible depuis la tuile de départ
  • déplacer une colonne ou une ligne d’un cran (et foutre un peu le bordel… pour voir, comme ça 😉), impossible de déplacer une ligne où se trouve la tuile de départ

room25-jeu-de-societe-4

Chaque joueur va à son tour faire sa première action, puis quand tout le monde l’aura faite, faire sa 2ème action… donc plus vous jouez à beaucoup et plus y a de chances que vous vous retrouviez obligé de vous déplacer dans une salle que vous ne connaissez pas parce que quelqu’un aura bougé votre ligne…

room25-jeu-de-societe-3

La petite flèche bleue indique dans quel sens a été déplacé la ligne durant ce tour, les autres joueurs devront déplacer cette ligne dans le même sens.

Vous pouvez ne choisir de ne faire qu’une seule action, à ce moment là, vous choisirez si vous souhaitez la faire en première action ou en deuxième.

Il est possible de poser une balise mémorielle à notre couleur qui permet de retenir qu’une salle est digne d »intérêt positivement ou négativement.

room25-jeu-de-societe-7

Est-ce la sortie ? ou une salle mortelle ? seul celui qui a posé la balise le sait…

Fin de partie

Le but du jeu, pour les participants, c’est de sortir au moins à 3 du cube « vivant » et avant la fin du décompte des 10 tours.

Pour le ou les gardiens d’empêcher les participants de s’échapper, voire d’en tuer 2 !

Il existe plusieurs modes possibles : coopératif, semi coopératif, due, etc., les objectifs de victoire changent donc en fonction du mode choisi.

Notre avis

Selon le mode de jeu, Room 25 peut être un jeu complètement coopératif (les extensions apportant des énigmes qui relanceront l’intérêt de ce mode) ou un jeu de semi-coopératif donc avec forcément au moins un traite… ce qui rajoute un fort potentiel de fun au jeu !

On adore

  • Le côté un peu « pupute » du jeu qu’on soit « gentil » ou « méchant »
  • Le renouvellement du jeu puisque les tuiles sont mises au hasard
  • Les différents mode de jeu qui permet de jouer avec tout type de public (même ceux qui n’aiment pas les jeux de « méchant »)
  • Le temps de jeu assez rapide qui permet d’enchaîner les partie pour prendre sa revanche 😉

On déplore

  • Selon l’ordre des tuiles on peut se retrouver très vite bloqué si le « hasard » nous met des tuiles rouges tout autour de la tuile de départ

 

Sandrine

Sandrine

Le jeu coopératif mais avec un poil de traîtrise quand même, si on peut sacrifier quelqu’un d’autre, on ne va se gêner !
On aime ou on n’aime pas ce genre, et cela dépend beaucoup des joueurs avec qui vous jouez aussi.
Dans l’ensemble, il a plutôt un bon retour, même si les joueurs sacrifiés pour la cause, s’en rappelle encore !

Gling-Gling

Effectivement, le sens du sacrifice change du premier coopératif du genre, les chevaliers de la table ronde, où l’on peut sacrifier volontairement son dernier point de vie pour faire une action héroïque ! Cela dit, Room25 est rapide, et on peut enchaîner les parties. Et j’aime bien les jeux à ambiance SF ;-). Le seul souci, c’est que cela me fait penser un peu trop à labyrinthe (l’ancêtre de Ravensburger que l’on trouve à foison sur les brocantes) quand on passe une salle d’un côté à l’autre du plateau de jeu. Bon, cela ne gâche pas mon plaisir quand même :-).