Sea of Clouds

  • 2 à 4 joueurs
  • à partir de 10 ans
  • 40 minutes
  • 25 €
  • Auteur(s) : Théo Rivière
  • Illustrateur(s) : Miguel Coimbra
  • Éditeur : Iello
  • Année de sortie : 2016

Sea of Clouds est un jeu de stop ou encore… Est-ce que je vais prendre le prochain paquet de cartes butins ou je m’arrête au premier ? Parce que le premier, il m’intéresse pas vraiment mais si je le laisse à mon voisin… eh bien, lui, ça l’intéresse drôlement… en gros, soit je le fais c****, soit je marque des points, le choix est dur…

sea-of-cloud-jeu-de-societe

L’histoire

Vous êtes un capitaine d’un navire volant (c’est à la mode les pirates et les navires volants) et vous devez amasser des trésors et du rhum tout en affrontant les autres pirates afin de piller leur trésor. Le but est de ramasser le plus de points de victoire.

sea-of-cloud-jeu-de-societe-2

Le déroulement de la partie

Mise en place

Chaque joueur choisit un plateau de jeu, celui-ci n’a pas de pouvoir particulier, on choisit plus par affinités pour les capitaines qui sont représentés dessus.  Madame Tching est ma préférée 😉
Chaque joueur reçoit 3 pièces (Un mystère réside : pourquoi y a-t’il des ananas aux dos des pièces ?)

sea-of-cloud-jeu-de-societe-4
On décide qui est le premier joueur, il reçoit le perroquet et le chapeau (va falloir m’expliquer comment cet énorme chapeau peut rentrer dans ce si petit bateau ?).

Le perroquet servira à départager les égalités (il peut être voler au cours de la partie) et le chapeau à se souvenir qui a été le premier joueur.

sea-of-cloud-jeu-de-societe-5

On place le plateau de jeu symbolisant votre route de découverte de trésors et d’affrontement (attention de choisir la bonne face en fonction du nombre de joueurs) et on place les cartes butins en dessous au niveau des emplacements 1 – 2 – 3 prévus à cet effet.

Et la partie peut commencer !

Attention à 2 joueurs, on doit enlever un certain nombre de carte butins. 

sea-of-cloud-jeu-de-societe-11

Tour de jeu

Le premier joueur regarde la carte qui se trouve sous l’emplacement 1, s’il souhaite garder sa carte, il la positionne autour de son plateau de jeu aux emplacements dédiés :

  • face visible : s’il vient de recruter un pirate ou de trouver un trésor ou une relique
  • et face cachée si c’est une carte rhum ou une mission secrète (symbolisée par un cachet en cire rouge)
  • ou dans la défausse s’il s’agit d’une carte à action immédiate (symbolisée par une poubelle rouge)

S’il ne souhaite pas garder la première carte, on rajoute une carte sur le tas (face cachée) et le joueur regarde la carte suivante, et ainsi de suite, jusqu’au 3e butin.

sea-of-cloud-jeu-de-societe-7

S’il ne souhaite prendre aucune part de butin, il doit prendre obligatoirement la 1re carte de la pioche (après que toutes les cartes ont été ajoutées aux parts de butins précédentes).

Cas particulier : quand il y a déjà 3 cartes dans les parts de butin, on ne rajoute pas une 4ème carte, mais une pièce.

sea-of-cloud-jeu-de-societe-8

L’abordage

Quand on arrive sur les cases avec le symbole de 2 sabres qui s’entrecroisent, on finit le tour de jeu et on compare les valeurs des pirates qui se trouvent devant vous. En commençant par le capitaine qui a le perroquet, on résout les combats un à un avec son voisin de gauche et de droite. Celui a le plus de points de force gagne le combat et applique l’effet de son pirate pour chaque adversaire battu. Attention certains cartes possèdent un petit symbole (x1) qui signifie que même si vous avez gagné vos 2 voisins, vous ne pouvez appliquer l’effet qu’une fois.

sea-of-cloud-jeu-de-societe-6

Important ! A la fin de la phase d’abordage, vos pirates sont fatigués ! Ils sont donc défaussés, il faudra en recruter d’autres pour la prochaine phase d’abordage !

Comment marque-t’on des points ?

Il y a plusieurs façon de marquer des points :

  • les pièces : 1 point par pièce
  • les cartes rhum : il y a des rhums simples (attention, certains ont une valeur négative), des rhums de collections (plus vous en avez, plus cela vosu rapporte des points) ou des rhums de majorité (celui qui en a le plus marque 3 points par carte, et les autres seulement 1 point par carte)
  • les cartes reliques : ce sont des collections, plus vous en avez, plus ça vous rapporte de points mais la plupart ont une valeur négative si vous n’en avez qu’une seule
  • les cartes missions secrètes : elles intéragissent avec vos autres cartes, par exemple : Marquez 5 points si vous avez le plus de cartes reliques.
  • les cartes trésors : elles vous permettent d’avoir un bonus permanent et/ou de marquer des points de victoire à la fin de la partie

Un petit carnet de score vous aider à compter l’ensemble de vos points et à vous la péter quand vous avez enterré (ou jetez dans le vide) tous vos adversaires !

Notre avis

Il est rare que j’achète un jeu sans y avoir joué ou au moins m’être renseignée dessus, mais là, j’ai craqué à Cannes ! Et je ne le regrette pas. C’est un jeu aux règles simples qui permet de se faire des coups d’enfoirés mais pas trop méchant quand même avec une pointe de réflexion pour faire les meilleures collections. Après y avoir jouer avec un public très différent, il a plu à chacun. 

À quand la version « 6 joueurs » ?

Petite anecdote : le jeu s’appelait initialement « Putes et Flibustes », on se demande où voulait en venir l’auteur… 😉 

On adore

  • des règles simples et accessibles au plus grand nombre
  • les illustrations qui sont sublimes
  • la durée du jeu qui permet de faire une revanche assez facilement

On déplore

  • bien qu’il tourne à 2, il en est quand même moins intéressant
  • à 4 joueurs, on a réussi à épuiser la pioche
  • le manque de cartes butins un peu plus piquantes pour mettre un peu plus le souk entre les joueurs
  • un point de règle pas très clair : quand un joueur vole une carte à un autre joueur, doit-il le faire au hasard ou doit-il choisir ?
Sandrine

Sandrine

J’adore le côté Stop ou encore, l’indécision, la prise de risque, est-ce que plus loin, ça sera mieux ?
En plus, le jeu est assez simple pour le sortir facilement avec des non joueurs.