Terraforming Mars

  • 1 à 5 joueurs
  • à partir de 12 ans
  • 120 minutes
  • 50 €
  • Auteur(s) : Jacob Fryxelius
  • Illustrateur(s) : Isaac Fryxelius
  • Éditeur : FryxGames et Intrafin
  • Année de sortie : 2017
  • Site officiel

Terraforming Mars vous propose de vous lancer dans la fabuleuse aventure de la terraformation de Mars, c’est à dire de rendre la vie possible sur notre planète voisine.

Une histoire de gros sous

Dans Terraforming Mars vous incarnez une grosse corporation multinationale pleine de thune (on parle de Mégacrédits M€) ! parce que sans argent, vous n’allez pas aller bien loin dans le jeu. Bien sur, le gouvernement mondial vous soutient, vous et les autres corporations, Mars ne va se faire toute seule… C’est donc conjointement mais avec un certain esprit de compétition que vous allez entreprendre d’amener la vie sur Mars.

Votre niveau de richesse dépendra de vos ressources mais également de votre position sur l’échelle de NT (Niveau de Terraformation). On ne va se mentir, plus vous avez d’argent, plus vous pourrez faire d’actions : acheter des cartes, les poser, acheter des actions supplémentaires, etc.

De l’eau, de l’oxygène, de la chaleur…

Si on veut que Mars puisse nous accueillir un jour, il faut que la vie soit possible. Pour que la vie soit possible, il faut de l’oxygène et de la chaleur qui fera fondre l’eau.

Au cours du jeu, vous allez donc faire des actions qui vont permettre de faire monter les différents niveaux dans ses 3 jauges : à chaque fois que vous faites avancer les jauges, vous gagnez un point de NT.

Ainsi poser des tuiles océans (au nombre de 9) vous permettra de prendre 1 NT chacune;
Construire des forêts vous permettra d’augmenter le % d’oxygène et ainsi de prendre 1 NT (jusqu’à un maximum de 14);
Et l’énergie dépensée pour faire tout ça, sera convertie en chaleur pour faire monter la température de la planète pour passer de -30°C à 8°C, et gagner un 1 NT également.

Ces 3 paramètres sont importants car ils mettent également fin à la partie quand tous sont au maximum.

Des cartes à poser à des moments bien précis.

Au cours du jeu, vous allez voir des cartes en main, vous allez devoir les acheter 3 M€ chacune avant de pouvoir les poser. Sachant que jouer une carte a également un coût, ce coût peut être éventuellement réduit en fonction des ressources d’acier et de titane que vous posséder.
Ces cartes représentent les actions que vous pourrez faire au cours de la partie. Elles ont un effet sur le jeu : monter ou diminuer une ressource, mettre une tuile océan, forêt, villes, etc.

Toutefois, toutes les cartes ne sont pas jouables à tout moment ! Certaines cartes demandent des conditions : que la température soit d’au moins de 3°C, qu’il y ait au moins 2 tuiles océans, ou 4 tuiles forêts, etc. Ce qui est logique. Par exemple, vous n’allez pas introduire des animaux s’il ne fait pas assez chaud ou qu’il n’y a pas d’eau.

Les cartes ont des badges différents pour signaler si ce sont des cartes plantes, énergie, planète, etc. Certaines cartes ont des interaction entre elles, une des stratégie du jeu est donc de récupérer toutes ces cartes pour effectuer des combos et marquer un maximum de points à la fin de la partie.

Certaines cartes sont des cartes événements qui ont une action immédiate et à usage unique. Elles sont retournées quand elles ont été utilisées.

Et quand on ne peut pas poser de cartes ?

En dehors de la pose des cartes qu’on a en main, des actions (projet standard) sont possibles directement via le plateau de jeu, comme augmenter la température pour 15 M€, placer un océan pour 18 M€ ou encore une cité pour 25 M€.
Ces actions sont chères et sont plutôt utilisées pour débloquer une situation ou si vous avez pleins d’argent !

Vous pouvez également payer (8 M€) pour valider un objectif comme être le premier avoir 3 tuiles cité, ou 3 tuiles forêt, etc. Il y a 5 objectifs différents mais seulement 3 pourront être valider pour rapporter des points (5 PV)  à la fin de la partie.

Vous pouvez également financer une récompense tel qu’avoir le plus de tuiles en jeu ou avoir le plus de badges scientifique. Le premier joueur qui finance une récompense paie 8 M€, le deuxième : 14 M€ et enfin le troisième 20 M€. Comme dans le cas des objectifs, seulement 3 récompenses sur 5 pourront être débloquées. Ce n’est pas obligatoirement le joueur qui a payé qui obtient la récompense. A la fin du jeu celui qui en aura le plus obtiendra 5 pV, le deuxième quant à lui en obtiendra 2.

Dans les actions possibles sans cartes, vous pouvez aussi convertir vos plantes en tuile forêt. Pour cela, il faut dépenser 8 ressources plantes. Vous pouvez faire de même avec la chaleur, et ainsi défausser 8 unités de chaleurs pour faire monter la température de 1.

La colonisation de Mars

Qui dit homme, dit villes ! Toutefois, coloniser Mars demande un peu de méthode et des règles à respecter.

  • Les tuiles océan ne peuvent être placées que sur les emplacements prévus à cet effet. Chaque nouvelle tuile qui sera adjacente à une tuile océan obtiendra un bonus de 2 M€.
  • Les tuiles forêt doivent être posées si possible à côté d’une autre tuile que l’on possède déjà. En fin de partie, les tuiles forêt procurent 1 PV par tuile.
  • Les tuiles ville ne doivent pas se toucher. En fin de partie, elles obtiennent 1 PV par tuile forêt qui lui est adjacente.

A part les tuiles océan, chaque autre tuile appartient à un joueur.

Il est donc primordiale de bien faire attention à la façon dont on place ses tuiles. On marque beaucoup de points en fin de partie si on construit bien son empire (cube de sa couleur) sur Mars.

A ne pas oublier

  • A chaque fois que vous faites monter les jauges, vous prenez un 1 NT.
  • Quand on atteint certains paliers des jauges d’oxygène et de chaleur, on gagne des bonus de chaleur et d’eau.
  • Quand les 3 paramètres globaux sont atteints, la partie s’arrête, à vous de voir si c’est intéressant ou non de finir la partie rapidement.
  • Il faut acheter une carte pour l’avoir en main, puis payer pour la jouer devant soi.
  • Certaines cartes peuvent avoir leur coût réduit grâce à l’acier et au titane.
  • Le positionnement des tuiles forêt et ville n’est pas à négliger pour le décompte des points en fin de la partie.
  • Ce n’est pas parce que vous avez payé pour une récompense que vous obtiendrez les points de victoire.
  • On ne peut valider que 3 objectifs ou récompenses sur les 5 proposés.
  • Dans un tour de jeu, on peut effectuer autant d’actions que l’on souhaite (que l’on peut payer), toutefois, on ne peut les faire que 2 par 2, quand on a fini nos 2 actions, c’est au joueur suivant, on effectuera 2 nouvelles actions quand tous les autres joueurs auront effectué leur action ou passé.

Fin de la partie

La partie s’arrête quand les 3 conditions : océan, oxygène et température sont arrivés au max.

Le décompte des points se fait par rapport :

  • aux placements des tuiles forêt et ville;
  • à votre niveau de terraformation;
  • aux points obtenus par rapport aux objectifs et récompenses obtenus;
  • et points qui se trouvent éventuellement sur les cartes posées.

Notre avis

Terraforming Mars est un très bon jeu de gestion à combos. Les moyens de faire des points sont nombreux. L’immersion dans la terraformation de Mars est total, on se prend au jeu d’attendre que la température ait atteint un certain niveau pour poser sa carte.
Le jeu peut engendrer quelques frustrations quand on n’a pas assez d’argent pour faire une action, poser une carte ou valider un objectif et qu’un autre joueur le fait à votre place.
L’erreur assez fréquente quand on joue pour la première fois est de vouloir monter les niveaux de chaleur ou d’oxygène trop vite au dépend d’autres ressources qui nous manquera pour la fin de la partie. On a certes, beaucoup de NT mais les autres joueurs nous rattrapent facilement en marquant des points sur la colonisation de Mars.

C’est clairement un jeu pour joueurs expérimentés même si les règles ne sont pas si compliquées à comprendre. Il y a une multitudes de manières de faire des points. De même, les cartes qui permettent de faire des combos doivent être bien jouées.

On adore

  • l’immersion dans le thème du jeu
  • des règles pas si compliquées mais une mécanique de jeu pour joueurs expérimentés
  • les cartes sont bien expliquées
  • la possibilité de faire des points de pleins de manières différentes ce qui donne une bonne rejouabilité au jeu

On déplore

  • les graphismes qui ne sont pas très ludiques
  • il n’y a que 2 aides de jeu pour l’ensemble des joueurs
  • le marquage des points de ressources qui est très fragile, les pions peuvent facilement changer de place sans qu’on s’en rende compte
  • une grosse boite pour le matériel à l’intérieur