En cette fin d’année, beaucoup de jeux sortent, et nous sommes très sollicités, c’est le succès de notre blog !

Grâce aux Dragons Nains, j’ai donc pu tester pas mal de jeux cette année, et voici un résumé des meilleurs.

J’espère que vous y trouverez votre bonheur, et joyeux mois de décembre, rempli de clochettes ;-).

 

Jeux d’ambiance, pour s’éclater, à partir de 2 joueurs, mais surtout à plus

Décrochez la lune

 

C’est un des deux jeux de cette sélection que j’ai achetés pour ma ludothèque d’entreprise, et qui marche le mieux. Il est aussi à l’aise comme jeu de bar, jeu de soirée, ou jeu familial. Il a ce petit quelque chose qui permet à tout le monde de venir le découvrir l’air de rien, d’abord de loin, et puis ensuite en se prenant au jeu.

Ce jeu d’adresse, très modérée, s’apprend très vite, et ne nécessite pas de compétence particulière, outre un peu de jugeotte. Vous devez juste placer une échelle suivant le résultat d’un dé :

  • Soit en touchant une seule autre échelle
  • Soit en touchant exactement deux autres échelles
  • Soit en touchant une ou deux autres échelles, mais de manière à ce qu’un bout de la vôtre soit plus haut que tout l’édifice, d’où le nom du jeu

Et voilà comment s’amuser avec des règles super simples, et passer de bons moments !

Pour l’ambiance, si vous n’atteignez pas l’objectif, ou qu’une échelle, perfidement placée en équilibre par un joueur précédent, touche le nuage ou la table, vous prenez une larme de lune. Le joueur qui prend la dernière larme a perdu.

How to rob a bank

Voici un jeu d’équipe asymétrique, fait assez rare pour être souligné. Un joueur va jouer le gardien de la banque, et le ou les autres les voleurs (1 à 3 voleurs). Le but des voleurs est de sortir 4 ou 5 sacs de la banque, et le gardien évidemment doit les en empêcher pour gagner.

Le mécanisme de jeu est très similaire à Colt Express. Chaque joueur va choisir chacun son tour une carte, face visible, et la mettre sur une pile commune. Au bout de 5 cartes chacun, on retourne, et on résout les actions. Nous allons donc retrouver le chaos cher à Colt Express, mais sur un plateau en deux dimensions de 9 cases, avec des murs, représentant une banque.

Le côté chaos vient du fait que le gardien manipule 3 pions, et peut répartir ses actions parmi eux comme il le veut. Et les voleurs sont bien sûr libres de se déplacer dans n’importe quelle direction.

C’est un jeu difficile, avec un équilibre subtil. C’est facile pour les voleurs de sortir deux ou trois sacs, mais le dernier sera difficile. D’ailleurs pour l’instant les voleurs n’ont pas gagné, mais c’est parce que j’ai testé avec différents joueurs à chaque fois. Il y a donc une courbe d’apprentissage intéressante, et une coordination subtile et indispensable, malgré le chaos.

Un jeu avec une bonne ambiance donc, à tester d’urgence, et à persévérer. L’article est en cours de rédaction.

Peanut Club

Déjà une dizaine de parties au compteur, et j’ai toujours autant envie d’y jouer. C’est un jeu très joli, avec une super ambiance. Il est un poil moins grand public que Décrocher la lune, mais il reste très accessible.

L’article est par ici.

 

Jeux familiaux, mais pas niais

Forbidden city

Le Dr Knizia n’a rien perdu son toucher magique, et nous livre encore une fois un jeu aux règles épurées, qui offre de beaux choix tactiques. Il a repris un grand classique, Carcassonne, a incrusté dans les cartes les ouvriers, ajouté des dragons, et thématisé le tout dans la chine impériale.

Cela donne un jeu de pose, un peu déroutant au début, qui est sans doute légèrement moins familial que Carcassonne. En effet, le calcul des points se déroule au fur et à mesure, et est un peu complexe au départ. Mais c’est ce qui fait tout le sel du jeu, et c’est dans le placement de la tuile, qui va donner sur des grandes salles, que l’on va marquer beaucoup de points.

En effet, on marque des points pour la salle que l’on ferme (si l’on est majoritaire ou second), et pour toutes les salles adjacentes, via une porte. Ce qui fait qu’une malheureuse salle de 1 tuile peut rapporter beaucoup de points si elle est bien placée. Évidemment, une grande salle va rapporter aussi beaucoup de points si on la ferme, encore faut-il y être majoritaire.

Pour moins de 30€, un jeu à découvrir, y compris pour ceux qui aiment bien Carcassonne, mais pas que.

L’article est en cours de rédaction.

Les Aventuriers du Rail, France / Old West

Le deuxième jeu de cet article que j’ai acheté pour ma ludothèque, et je ne le regrette pas non plus. Je ne serai pas chauvin sur ce coup, car si la France est une extension sympathique, Old West l’emporte largement.

La France renouvelle les règles d’une manière amusante. En effet, quasiment aucune route n’est constructible au début du jeu. À chaque fois qu’un joueur prend des cartes, il doit poser un tronçon de route constructible. Évidemment il n’y en a qu’un de chaque couleur par longueur, c’est le côté blocage frustrant, mais qui fait le sel du jeu. De plus, une route posée va interdire de fait de poser d’autres routes qui la croisent, restreignant les possibilités. Au final, cela ne semble pas changer grand chose, mais un peu plus de parties pourrait peut-être le vérifier.

La carte Old West s’accompagne par contre de sacrés changements de règles. En effet, on ne peut construire qu’à partir de sa ville de départ, ou de son réseau. Et cela change tout. Surtout que, si la route que vous construisez touche une ville adverse, c’est l’adversaire qui marquera les points de route, et non vous. Là, cela change encore plus de choses, et c’est vraiment sympathique. Car le dernier point, c’est que pour deux cartes wagon de plus, vous avez le droit de poser une de vos deux villes restantes, de préférence sur un carrefour stratégique. Et cela fait tellement plaisir quand vous voyez un adversaire obligé de vous donner des points en passant par votre ville :-). En bonus, on peut y jouer à 6 joueurs.

Fairy Tile

Un titre de contes de fées, qui au final n’est qu’un prétexte à un jeu tactique de déplacements. Mais l’ensemble fonctionne très bien, et c’est agréable de manipuler les figurines, et jouissif d’annoncer l’objectif réalisé. J’adore le côté déplacement en cavalier du chevalier, accompagné de la princesse-roi, et du dragon-reine.

L’article est par ici.

Jeu à 2, pour experts en placement d’ouvriers

Caverna 2 joueurs

Et pour finir, un autre jeu dont je ne me lasse pas, en tant que fan de pose d’ouvriers. Il se renouvelle à chaque partie par le tirage aléatoire des salles, et différentes options tactiques s’offriront au fur et à mesure.

L’article est par ici.