Il n’est pas commun que parlions d’un projet Kickstarter car déjà nous ne faisons des articles que sur les jeux que nous avons essayé (si possible plusieurs fois et dans plusieurs configurations), que nous avons aimé (même si c’est très subjectif) et enfin, que nous pouvons prendre en photos. Et en général, les jeux financés via un financement participatif rentrent difficilement dans ces critères.

Il y a quelques semaines, l’équipe de Light Hunters nous a contacté pour nous présenter leur projet. Après quelques échanges, ils ont bien voulu descendre sur Lyon pour présenter leur jeu (et en ont profité pour le présenter à plein d’autres personnes et ils ont bien eu raison !).

Je vais donc essayer de vous faire un retour sur mon expérience ludique 🙂

Le contenu de la boite

Le choix graphique

Les illustrations, au premier abord, étant en noir et blanc, donnent une ambiance un peu… « lugubre » quand on ne connait pas le jeu. D’ailleurs, ma co-blogueuse n’était pas emballé visuellement par par le jeu.

Toutefois, quand on y joue et qu’on y regarde de plus près, les illustrations sont faites à l’encre de chine et sont très jolies. L’univers du jeu n’est pas spécialement « oppressant » même s’il s’agit bien d’un jeu de combat.

J’ai lu un commentaire quelque part où on leur conseillait de faire une boite plus sympa, je rejoins tout à fait cette idée car en effet, le visuel de la boite représente très mal le jeu. Quand on sait qu’à l’heure actuelle, le visuel représente une grosse part de la décision d’achat, ce n’est pas à négliger !

Le but du jeu

Le jeu est un jeu de combat mais par équipe, ce qui est plutôt assez rare (du moins par rapport à ma connaissance du monde du jeu, peut-être avec Captain Sonar dernièrement ou bien encore Sol). Il peut se jouer jusqu’à 8 joueurs, donc 2 équipes de 4 joueurs.

Chaque joueur incarne un héros qui aura un pouvoir, et donc un rôle particulier. Les habitués des jeux de rôles pourront donc retrouver les différents types de personnages : magicien, guerrier, tank, soigneur…

Dans un certain ordre, chaque joueur va choisir un personnage, il y a un système d’alternance pour équilibrer le jeu. Le premier à choisir est dans l’équipe A, puis les 2 autres héros sont choisis par l’équipe B, puis c’est au tour de l’équipe A de choisir 2 héros, etc.

Comme c’est un jeu en équipe, les membres d’une même équipe doivent se concerter pour mettre en place une stratégie et pas seulement prendre un héros parce qu’il leur plait (ce qu’on fait la plupart du temps lors de la 1re partie). Par exemple, ne pas avoir de soigneur dans son équipe peut se révéler fatal, de la même façon, ne pas avoir de guerrier ou de magicien, peut se révéler peu judicieux. Il faut donc bien équilibrer son équipe.

Et comment ça se joue ?

La mécanique du jeu n’est pas très compliquée, ce qui en fera un jeu facile d’accès aux joueurs peu expérimentés. Chaque héros a des pouvoirs qu’il pourra utiliser en fonction du niveau d’éther (commun à tout le monde) et des cartes qu’il aura en main.

Le niveau d’éther

Celui-ci augmente au cours du jeu. Au début, on commence avec un niveau 1, puis au 2e tour, on a un niveau 2, etc.

Les compétences des héros utilise de 1 à 5 éthers, même si on dépasse le 6e tour, le niveau d’éther pour l’ensemble des joueurs restera à 5. Le héros pourra donc utiliser soit plusieurs compétences pour une valeur de 5 éthers, soit 1 compétence de valeur de 5 éthers.

Forcément, les compétences les plus fortes sont de niveau 5 éthers et ne pourront donc pas être jouer immédiatement.

Exemple de pouvoirs et leur niveau de puissance. La carte est supporté par le socle accessible en version silver.

 

Pour la petite histoire, les auteurs ont créé un algorithme pour faire des tests de combats et équilibrer les pouvoirs des héros en fonction des résultats.

Les cartes Esprits de la lumière

Les cartes héros en haut et esprit de la lumières en bas

Pour jouer une compétence, il faut avoir un niveau d’éther suffisant, mais aussi avoir en main LA carte de l’esprit de la lumière qui pourra vous permettre de le lancer.

On commence la partie avec 2 cartes, puis au début de son tour, on en pioche 2. Il y a donc une grosse part de hasard dans le jeu en fonction de sa chance au niveau de la pioche des cartes. Sachant que les cartes qui permettent de jouer les compétences les plus fortes, en l’occurrence l’esprit du cygne, ne sont qu’au nombre de 4 dans tout le jeu, alors que l’esprit du renard qui débloque la première compétence est celui le plus représenté. De plus, on joue toujours avec les 70 cartes, que l’on soit 2 ou 8 joueurs.

Les tours de jeu

Comme pour le choix des cartes, le tour de jeu suit la même logique. Le 1er joueur de l’équipe A lance une attaque, puis c’est au tour des joueurs 1 et 2 de l’équipe B, puis au joueur 2 et 4 de l’équipe A, etc.

Chaque joueur pioche deux cartes, choisit la ou les compétences à effectuer, inflige des dégâts à un ou des adversaires et c’est au tour du joueur suivant.

Les joueurs ont le droit de se consulter pour mettre au point la meilleure stratégie mais non pas le droit de montrer leur carte à leur partenaire et ainsi dire ce qu’ils peuvent jouer à leur tour.

Comment gagner ?

Quand tous les héros d’une équipe sont morts, l’autre équipe a remporté la partie. Chaque héros a des points de vie différents en fonction de sa classe de personnage (magicien, guerrier, etc.)

Notre avis

Light Hunters est un jeu assez simple à comprendre et à jouer mais qui demande une pointe de stratégie et de collaboration. Les parties sont rapides ce qui permet aux joueurs de prendre rapidement leur revanche. Toutefois, les parties pourraient ne pas être agréables s’il existe une grosse différence de niveau entre les joueurs (débutants contre experts).

Le jeu essayé était un prototype, avec des socles pour poser son héros. À noter que le jeu sera fabriqué complètement en France. Ce qui dénote avec le fait que la plupart de la communication ait été à l’attention du marché américain, il aurait été bon que les auteurs aient pris le temps de communiquer sur leur jeu en France avant de le lancer sur la plateforme de financement participatif.

On adore

  • les illustrations à l’encre de chine, originales et qui rendent bien
  • la mécanique de jeu : jeu en équipe, tour de jeu rapide, règles faciles à appréhender
  • la difficulté du jeu : rapide à comprendre et du coup jouable facilement avec un grand nombre de personne, mais pouvant demander des compétences stratégiques poussées
  • la rapidité des parties : on les enchaîne, on prend sa revanche
  • la production en France

On déplore

  • le manque de test sur le terrain avant de lancer le kickstarter ce qui aurait permis de répondre plus à l’attente des joueurs que se soit au niveau du design que de la jouabilité
  • le prix magasin qui sera un peu cher pour un jeu de cartes (du coup, le kickstarter vaut le coup puisqu’il intègre d’autres cartes héros)
  • le manque d’équilibrage des cartes des esprits de la lumière en fonction du nombre de joueur

Informations complémentaires

Le kickstarter finit le 28 mai 2017, le jeu sera disponible en français et en anglais.

Il y a deux versions :

  • la classique avec le jeu de cartes de bases
  • la version silver (deluxe) avec les portes héros en plastiques et les jetons avec un aspect métal

Le jeu est prévu en novembre 2017, à priori, le fournisseur est connu et en France donc la production ne devrait pas rencontré trop de problèmes. La date de livraison pourrait être retarder s’il y a des changements dans le matériel pour améliorer le rapport qualité/prix.

Prix de vente en boutique : 25 € et 5 € par extension

Prix de vente kickstarter : 19 € avec toutes les extensions débloquées

Lien vers le kickstarter 

Lien vers la vidéo de présentation (en anglais)