Ma co-bloggeuse me tanne pour que j’écrive comment j’en suis arrivée à écrire ce blog… Allez, je me lance !

Il était une fois… le Monopoly… (faut bien commencer quelque part !)

D’aussi loin que je me souvienne, mon enfance a toujours été bercée par des jeux de société, certes des jeux « old school » mais des jeux quand même… Ceci explique pourquoi, dans ma ludothèque, on retrouve le Monopoly, la Bonne Paie, le Trivial Poursuit, Pyramide, le Scrabble et bien d’autres jeux qui sont classés en « vieux-jeux-totalement-démodés-beurk ». Il semblerait que je n’aimais pas perdre, ce qui est grandement étonnant pour une enfant, n’est-ce pas 😉

En grandissant un peu, est venu le temps des jeux de cartes en famille, puis le temps du tarot qui est devenu le jeu des intercours à la fin du collège…
D’une nature un peu nerd euh… « très sociale » (hum, hummm, non ce n’est pas crédible ?), je suis arrivée avec mon jeu de tarot au lycée. Vous savez, le lycée, cette énorme institution où vous vous perdez tellement il y a de bâtiments, où votre monde se multiplie par 10 et où quand vous êtes comme moi ultra timide, vous êtes un peu dans la panade.

Fidèle à moi-même, j’ai sorti un jeu de tarot et… oh miracle ! Les autres voulaient aussi jouer ! Voilà, le lien social est créé ! Ouf ! Sauvée !

friends-poker
Après le tarot, retour à la belote coinche… partout, tout le temps, même en cours de philo ! Je venais plus au lycée pour jouer que pour les cours… En parallèle, je voyais certains de mes anciens camarades de classe jouer à un nouveau jeu : Magic…

Et après, vient la majorité, le permis, les sorties dans les bars et les restos…

… et le jeu dans tout ça ? Eh bien, bonne question. Ça a résulté en une pause ludique de quelques années… Il y avait bien les jeux de bars mais c’est bien différent, n’est-ce pas ? 😉

Ee3Gqws

Avec l’âge, arrivent les pique-nique et les soirées entre amis chez les uns et les autres…

Quoi de mieux qu’un petit Uno lors d’un pique-nique ensoleillé au Parc de la Tête d’Or ? Qu’est-ce qu’on a pu y jouer… Il devenait l’incontournable de nos sorties ! « Jamais sans mon UNO » 😀

Voyant mon intérêt ludique, une amie m’a fait découvrir les Loups Garous de Thiercelieux. Je ne suis pas très sociable, mais étrangement, j’adore fédérer les gens. Alors là, inviter 15 personnes chez moi, c’était le kiff intégral ! Qui de mes amis de l’époque, je n’ai pas essayé de convertir aux Loups Garous ?! (Qu’il se lève et se dénonce !) La machine à interactions sociales était de nouveau lancée !

Après ça, tout s’est enchaîné : un couple d’amis est arrivé avec Citadelles, puis un autre, avec Catane… Mais ! Un nouveau monde s’ouvrait à moi ! Il existait donc d’autres jeux que le Monopoly ! Et des jeux bien, en plus !

Et là, c’était le début de la fin. Mais où donc on pouvait pas acheter ce genre de jeux ? (À l’époque, on ne les trouvait pas dans les grands magasins de jouets).

65391683

Les premiers balbutiements

Le problème, quand vous ne connaissez pas encore le monde ludique, c’est justement votre trop grande ignorance : qu’est-ce qui va me plaire ? Qu’est-ce qui va plaire à mes amis ?

Imaginez : vous avez toujours acheté du chocolat noir, au lait ou blanc de base, et vous découvrez que vous pouvez avoir des subtilités, tels que le pourcentage de cacao ou toutes les bonnes choses qu’ils peuvent mettre dedans (orange, noisette, caramel… ah caramel…). Oui mais voilà, vous allez essayer une tablette pour voir, parce qu’elle parait alléchante… et vous vous apercevez qu’au final, vous n’aimez pas ça… !

tumblr_n09nt42eh51tqsvo0o1_500

Pour les jeux de sociétés, c’est pareil ! Au départ, vous achetez, pour voir et vous vous plantez… et vous êtes déçus ! Parce que le petit laïus derrière la boite peut paraître alléchant mais au final quand vous sortez le jeu, c’est relativement plat…

Bon, après vous comprenez qu’il faut des jeux pour tous les goûts aussi quand vous vous apercevez que le jeu qui vous paraît plat, amuse beaucoup d’autres personnes. À chaque jeu ses joueurs !

Et la connaissance fût !

Un jour par miracle, un ami m’a dit : « Mais tu ne connais pas la Triche, le bar associatif ? Ils ont plein de jeux, tu devrais y aller ! » Où ça ? Où ça ? Où ça ?
À partir de ce moment-là, ça a été des soirées entières passées à essayer des jeux… puis à acheter ceux qui nous plaisaient le plus ! À jouer à 2, à les faire essayer aux copains, pour leur partager votre découverte !

Et puis les copains se sont mis, eux aussi, à acheter des jeux, à les faire tester chez eux… L’engrenage prend, tout est perdu pour nous, je vous dis ! On s’oblige à une certaine restriction : achat d’un jeu par mois pas plus ! (hem, j’ai toujours eu du mal à tenir cette restriction…)
De fil en aiguille, les copains des copains intègrent notre groupe de joueurs, qui devient de plus en plus important.

excited-baby

Et la maison fût !

Voilà, qu’un jour, on déménage à la campagne. Le bar associatif est loin… nos visites y sont de plus en plus espacées.

Qu’à cela ne tienne, hop, on a de l’espace, un grand salon, si nous n’allons pas à la Triche… La Triche viendra à nous ! Je lance les week-ends jeux « Comme à la Triche », un week-end complet de jeu non-stop, pendant plus de 24 h. L’espace nous permet de réunir tout ce petit monde au même endroit au même moment, et c’est de nouveau le kiff de recevoir autant de monde chez moi.

Avec le temps, et des week-ends réguliers (environ une fois par mois), le cercle des personnes qui viennent s’agrandit. Une de nos petites victoires, c’est quand au cours d’une soirée, on entend 2 potes se dire : « tu sais le jeu que tu m’as fais essayer, je l’ai acheté à mon père et il a bien aimé… » et que ce fameux jeu, c’est vous qui l’avez fait découvrir 😉

L’achat compulsif des jeux reprend de plus belle mais cette fois-ci, je me renseigne avant d’acheter, vive Internet et les bons conseils de nos boutiques de jeux préférées 😉

L’arrivée du blog…

Le blog est venu de cette envie de faire découvrir le jeu aux autres. À un moment où ce n’était pas l’apothéose professionnellement parlant, Christelle (ma co-blogueuse) a lancé l’idée, et je me suis dit « Pourquoi pas ? ».

Moi, je n’y connais rien en blog, mais elle, elle est fan ! Eh bien soit, passons à l’étape d’après, essayons de convertir le monde (la France ?!) aux jeux de société !

Et ma foi, ça marche plutôt bien, on a des bons retours (faut dire que Christelle n’est pas une newbie du web ^^) et on a la chance d’avoir un petit blog qui plaît bien. Il n’y a rien de plus stimulant quand les gens te disent : ah ben grâce à ton blog, j’ai acheté tel ou tel jeu pour moi ou pour des anniversaires ! On se sent utile et ça fait du bien !
On nous a reproché au début de parler de jeux un peu old school (Catane, Carcassonne, etc.), certes, mais il faut bien commencer par quelque chose et ces jeux-là ont fait leur preuve et le grand public ne les connaît pas encore forcément.

Le but du blog est de montrer à tout un chacun que tout un monde ludique leur est inconnu et qu’ils peuvent sortir du circuit des marques ultra connues, distribuées par les grands magasins. On présente quelques jeux un peu « geek » ou pour initiés, mais dans l’ensemble, on souhaite rester dans le grand public, sans pour autant verser dans les jeux pour enfants. C’est parfois difficile car nous aussi, on évolue dans nos attentes d’un jeu et on trouve rapidement que les jeux peuvent être « plats » ou « comme tel autre jeu qui existe déjà ».

Par conséquent, on a pris le parti de parler des jeux qu’on a aimé plutôt que de parler de tous les jeux et de critiquer ceux qui ne sont pas à notre goût, parce qu’il ne faut pas dire « c’est pas bon » mais « je n’aime pas » 😉 Chaque jeu a son public ! Et surtout, on préfère passer notre énergie à répandre des ondes positives 🙂

Spread_the_Love

Et maintenant ?

Des projets autour du monde ludique… j’en ai plein ! Restez dans le coin 😉

 

© Merci à Ambiance et Jeux pour la photo 🙂


Warning: array_filter() expects parameter 1 to be array, boolean given in /home/thisismy/laboitedejeu/wordpress/wp-content/themes/presso/single_right_sidebar.php on line 38