La 7e Convention d’Octogônes a eu lieu au Double Mixte comme l’année précédente, mais cette fois-ci avec l’ensemble de la surface soit 4 600 m², plus de 70 exposants et toujours plus de 100 bénévoles. De nombreux visiteurs se sont relayés pendant les 3 jours non-stop de la convention (et oui, la convention est toujours ouverte 24 h/24 h pour les ludophiles).

Les jeux que l’on a pu essayer

Cette année, étant présentes en tant que visiteurs, nous avons pu tester pas mal de jeux, vous pourrez retrouver l’ensemble de nos photos sur notre page Facebook.

Argo

argo argo_en_detail

Un jeu de Bruno Faidutti et Serge Laget, illustré par Miguel Coimbra et distribué par Atalia.

Testé à 3, le but est de faire partir au moins 3 de ses navigateurs dans des vaisseaux spatiaux en évitant de se faire tuer par les extraterrestres qui popent régulièrement.
Un jeu à la Room 25 avec des salles qui bougent ou qui vous téléportent, très peu de coopération entre les joueurs puisque les autres équipages essaieront de vous jeter dans la gueule du loup afin de marquer des points et ne pas mourir.

Vikings on board

vikings

Jeu de Pascal Pelemans, Catherine Dumas et Charles Chevallier, illustré par Christine Deschamps et Maëva Da Silva, édité par Blue Orange et distribué par Blackrock Distribution.

Testé à 3 puis à 4, le but est de faire partir son drakar avec le meilleur approvisionnement possible. C’est un jeu de majorité, celle-ci est représentée par le nombre de boucliers présents sur les morceaux de bateaux. Vous allez pouvoir déplacer ces morceaux de bateau pour avoir la fameuse et indispensable majorité. Mais encore faut-il que ce soit bien votre drakar qui parte et ça, ce n’est pas gagné !
Pour l’avoir testé à 3 puis à 4 joueurs, le jeu ne se joue pas de la même manière. Il est plus facile de prévoir des coups sur 2 tours de jeux à 3 qu’à 4. C’est donc un jeu chaotique qui pourrait plaire à un public familial qui aime se chamailler (entendez par là, que c’est un jeu d’enfoiré ;)).

Mare Nostrum

mare_nostrum

Jeu de Serge Laget, illustré par Jean-Marie Minguez, édité par Asyncron Games et distribué par Blackrock Distribution.

Le fameux ! J’entends parler de ce jeu depuis plus d’un an et voilà, j’ai enfin pu le tester lors d’Octogônes.
Testés à 5, nous étions partis pour une partie de 3 à 4 h et elle ne dura que 50 min, c’est la magie de Mare Nostrum ! (Enfin, surtout quand des joueurs qui connaissent le jeu jouent avec des joueurs qui le découvrent).
Mais qu’est-ce que Mare Nostrum ? C’est typique du jeu qui ne se démodera jamais : de la guerre ! Il faut construire son empire commercial et militaire. Gagnerez-vous grâce à vos richesses ou à votre force militaire ? Bon, j’en parle mal, mais ce n’est pas mon type de jeu surtout quand au bout de 3 tours, un autre gagne aussi facilement parce qu’il a 3 capitales. What, comment t’as fait en si peu de temps ?
Bref, un bon jeu pour ceux qui aiment les coups tactiques sur plusieurs tours.

Krystal

jdr_krystal fiche_perso_krystal

Jeu de rôle, écrit par Jérôme ‘Loludian’ Barthas, Romain Domps, Nicolas Guérin, Arnaud Moreau et Robin Taillandier, aux Editions des XII singes.

Tous les ans depuis 3 ans, nous testons un jeu de rôle, et cette fois-ci nous avons choisi Krystal.
C’est un univers post-apocalyptique où la végétation a repris ses droits et où les humains essaient de survivre dans des zones non affectées. Quelques héros aux pouvoirs particuliers apparaissent et essaient de « décontaminer » des havres de paix afin que la population puissent s’y réinstaller.
L’univers est sympa, mais le scénario d’initiation nous a laissé sur notre faim, nous avons eu l’impression de ne pas pouvoir utiliser les compétences de nos perso de façon optimum. La personne la plus charismatique n’a, par exemple, pas pu vraiment convaincre qui que ce soit vu qu’on n’a pas rencontré de « vivants » dans notre quête.

Océanos

oceanos

Jeu d’Antoine Bauza, illustré par Jérémie Fleury et édité par Iello.

Vous êtes des explorateurs des fonds marins et vous devez construire le plus fonctionnel des sous-marins pour pouvoir observer et ramener les trésors précieux de l’océan.
Testé à 4, c’est un jeu de cartes qui se construit par palier au fur et à mesure des manches. Chaque joueur (sauf le capitaine) reçoit au moins 2 cartes, en choisis une et passe celle qu’il n’a pas voulu au capitaine qui pourra donc choisir parmi tous les rebuts les défausses de ses adversaires.
Jeu clairement familial, un peu tactique mais pas trop, très joliment illustré, on est toujours fan du travail de Jérémy Fleuri.

CS Files

cs-files-indices cs-files cs_files_objets_armes

Jeu de Tobey Ho, illustré par Benjamin Carré et Tommy Ng, édité, en France, par IELLO.

Testé à… beaucoup trop… Testé 2 fois, la première partie, je crois qu’on était 12 et la 2e partie 2 fois moins.
C’est un jeu chinois qui a été traduit en français et c’est une très bonne idée de l’avoir fait 😉 ! Ce jeu est au carrefour entre le Cluedo, Mysterium et les Loups-Garous. Vous devez trouver qui a tué avec quelle arme et dans quelle circonstance. Pour cela, le médecin légiste va vous donner des indices qui vont vous permettre de recouper les éléments pour trouver le bon coupable… mais c’est sans compter sur le complice qui peut orienter les investigateurs vers de fausses pistes.
Vraiment un très bon jeu ! Par contre, il faut être assez nombreux pour que se soit intéressant, mais pas trop pour qu’on ne se sente pas trop perdu. Enfin, une table pas trop grande est requise pour voir correctement les éléments de chaque joueur.

Watson & Holmes

watsonholmes

Jeu de Dr Jésús Torres Castro, illustré par Arnaud Demaegd, Neriac et Pascal Quidault, édité par les Space Cowboys  et distribué par Asmodée.

Version prototype, le jeu n’est pas encore officiellement sorti, il est prévu pour la fin de l’année.
Menez l’enquête sur les pas du célèbre détective, visitez les lieux et interrogez les témoins pour trouver qui est le coupable avant vos adversaires.
Testé à 3, jeu sympa même si c’est un Sherlock Holmes détective conseil en plus rapide et moins fourni.
A priori, Sherlock Holmes a la côte en ce moment vu le nombre de jeux qui sortent sur ce thème…

Million Club

million_club

Jeu d’Arnaud Ladagnous, illustré par Pascal Quidault, édité par Playad Games et distribué par Atalia.

Jeu de placement d’ouvriers (ou de millionnaires dans ce cas là, ce qui est assez ironique 😉 ) et de majorité. Le but du jeu est de devenir le plus riche et d’avoir le plus de colonies. Différentes actions sont possibles (investir, spéculer, étendre son empire, etc.) et si vous êtes majoritaire sur une de ces actions, cela déclenche une action bonus qui vous fait prendre une certaine avance sur vos adversaires. Testé à 3 joueurs, je pense qu’il doit être plus intéressant à plus, car là, il était assez facile d’être majoritaire sur une action.

Comment j’ai adopté un dragon

comment_jai_adopte_un_dragon

Jeu de Fabien Bleuze et Yves Hirschfeld, édité par Le Droit de Perdre.

Le petit frère de « Comment j’ai adopté un gnou », découvert il y a peu lors d’un autre festival, nous n’avions pas eu le loisir de tester cette version. Et je le trouve plus intéressant que son grand frère. Le but du jeu est de raconter une histoire à l’aide des dès qui vous relancent dans votre histoire. Chaque dés doit être lancé une fois et dans un certain ordre. Vos « adversaires » ont droit de lancer le dé noir qui va légèrement perturber votre récit initial. Que du fun ! À essayer sans hésiter !

Oh, des prototypes !

les_auteurs_en_zone_proto

Galleons

galleons

Jeu en prototype de David Robert

Jeu testé à 4. En tant que pirates, vous essayez d’être le meilleure pirates des îles. Et pour cela, il faudra attaquer les navires marchands, trouver et garder les plus beaux trésors, mais attention à l’armada espagnole qui veille et peut tout vous prendre. Arriverez-vous à cacher vos trésors avec qu’elle n’attaque ?!
Jeu sympa de stop ou encore, avec une petite part d’imprévu qui met un peu de piment dans le jeu. Quelques équilibrages dans le jeu sont encore nécessaires, mais c’est normal puisque c’est un prototype.

Groblin

groblin2

Jeu en prototype de Roméo Hennion

Jeu testé à 4. Vous êtes des gobelins et vous devez ramener le plus de dents à votre chef pour lui montrer que vous êtes le meilleur de ses sbires. Jeu de placement de tuiles avec des effets spécifiques. La mécanique du jeu est originale et intéressante, le système pour compter les points encore plus, puisque c’est un collier de dents !
Un prototype qui a de l’avenir, à suivre donc… 🙂

Gogyo

gogyo

Jeu en prototype de Terry V.

Vous vous êtes entraînés pendant de nombreuses années et ça y est, l’épreuve finale est arrivée ! Vous devez récupérer un chakras de chaque type d’éléments avant vos adversaires.
Gogyo est un jeu que je vois à chaque festival, son auteur est donc très actif pour défendre et améliorer son jeu. Malheureusement, je n’avais pas encore pu le tester, sa table étant toujours occupée (preuve de son succès ?). Gogyo est un petit jeu tactique et rapide où vous devez habilement vous déplacer pour récupérer un chakra de chaque couleur ou être fourbe et les piquer à vos adversaires.
Malheureusement, son auteur nous a appris qu’il arrêtait son jeu faute d’avoir trouvé un éditeur. C’est bien dommage… 🙁

Wopono

wopono

Jeu en prototype de Jean-Marc Pernet et Michaël Limas, illustré par Jean-Marc Pernet et Michaël Limas, édité par OCTOKO.

Wopono est un jeu où il faut raconter des histoires… mais des histoires les plus loufoques, les unes que les autres. Circuler dans la ville pour prendre des cartes spécifiques à chaque lieux et puis raconter ce qui vous est arrivé en utilisant les cartes collectées. « Et c’est donc une petite fille avec une poupée qui est allée dans un chantier où elle a été impressionnée par la grue, du coup, elle décide d’essayer les travaux publics, pour ça elle commence à prendre un marteau piqueur mais sa poupée lui dit : « non, mais oh, t’es trop petite pour faire ça, laisse moi faire ! » et la poupée prend le marteau piqueur et commence à creuser un trou mais comme elle est trop légère, elle saute avec le marteau piqueur jusqu’au supermarché et là, elle est brusquement arrêtée par une boite de lait… » Quoi ? elle n’est pas crédible mon histoire ?!
Si vous aimez faire partir votre imagination dans tous les sens, c’est un bon jeu pour vous 🙂

Ces jeux qui avaient l’air sympa…

On ne peut pas toujours tout essayer mais ça nous empêche pas de baver regarder 😉

dawak_demoniak

Dawak d’Alexandre Droit et Demoniak de Nicolas Bourgoin

kimera_zone_proto

Pleins de Proto avec en premier plan : Kimera

cthulhu_wars_figurines

Figurines de Cthulu Wars

7wonder_duel_pantheon

Extension pour 7 Wonders Duels : Panthéon

Zone figurine

Octogônes est connu pour son espace dédié aux figurines, en voici quelques photos.

img_20161001_160156 img_20161001_155952 img_20161001_155941 img_20161001_155928 img_20161001_155957

Quelques photos de la remise des prix

Tournoi national de Star Realms

lots_tournoi_star_realms

Les lots du tournoi

star_realms_gagnants

Le grand gagnant !

Les prix Octogônes

Prix Protogônes

gagnants_prix

MoonBase de Johan Benvenuto et de Bertrand Arpino

Prix ProtoAmuse

gagnant-prix

Alerte dans la Jungle de Fabrice Peyrache

Prix Amusegônes

  1. Codenames
  2. Tu te mets combien
  3. Hop le jeton
codename_gagne_amusegone

Ambassadrices Iello pour Codenames

Prix Octogônes

  1. Mare Nostrum
  2. Les châteaux de Bourgogne le jeu de cartes
  3. Star Realms
mare_nostrum_gagne_le_prix_octogones

Ambassadeur d’Asyncron Games pour Mare Nostrum

Et bien d’autres choses à voir

mare_nostrum_surdimmensionne

Mare Nostrum surdimensionné

ludilyon

Association LudiLyon qui proposait une chasse au trésors à travers les allées de la Convention

loups_garous

Une partie de Loups Garous de Thiercellieux animé par l’association Yes we game

le_retour_du_loup

Un loup garou qui cherche ses prochaines victimes 😉

gn

avec toujours le coin du GN (Grandeur Nature) et ses combats à l’épée

fief

Fief en surdimensionné

celestia_surdimensionne

Célestia en surdimensionné

img_20161001_160300

ça, c’est du maquillage !