La convention Octogônes 9 est terminé et les premiers chiffres sont plutôt prometteurs : plus de 6 000 visiteurs, mieux que l’année dernière. Pour être restée assez tard les 2 nuits, il est vrai que les tables de jeux libres étaient pleines même à 2h du matin… ce qui de mémoire n’était pas autant le cas les autres années.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des photos prises sur notre page facebook, mais je vous propose de vous faire un retour plus précis sur ce qui a plu ou déplu à notre petite équipe des Dragons Nains.

Octogônes et ses prix

Déjà pour commencer, parlons des prix d’Octogônes : ce qu’il faut savoir c’est que les votes sont fais exclusivement par les joueurs du salon qui essaient les jeux pendant la convention.

Les jeux sont présentés dans un espace défini et des animateurs ou les auteurs de jeux sont là pour expliquer les règles.
Cette année, les coupons de réponses devaient être signés par les éditeurs ou auteurs afin d’éviter les votes « de complaisance ».

Cette année les gagnants étaient :

  • Protogônes Tout Public : Archimagus de Fabien Methia
  • Protogônes Expert : Escape the Mountain de Arnaud Salette

  • Octogônes Tout Public : Affinity de Game Flow
  • Octogônes Expert : Light Hunters de DTDA Games

D’un point de vue logistique

Les bénévoles

Octogônes c’est plus de 300 bénévoles des différentes associations lyonnaises et d’ailleurs qui se relaient du vendredi au dimanche non stop pour faire vivre la Convention. L’installation commence même dès le jeudi matin, et cette année, on peut féliciter l’équipe, parce que la salle était quasiment prête le jeudi soir.

En dehors de ces 3 jours d’ouverture, c’est une bonne année de préparation pour l’ensemble des orgas qui recherchent les meilleurs solutions pour que cette convention perdure d’année en année.

La décoration

Cette année une association a réalisé toute la déco qui permet de mieux s’immerger dans le monde du jeu. En voici quelques exemples.

Nos coups de coeur

Jeux de plateaux

Pour ma part, je n’ai pas eu le temps d’essayer beaucoup de jeux, mais voici un rapide retour.

Affinity de Game Flow

Au départ, j’étais relativement septique sur ce jeu. En effet, les jeux où il faut parler de sentiments et où on rentre dans la psychologie des gens sont à double tranchant, soit on est flatté, soit les gens ne nous voient pas comme on voudrait ou comme on est. Donc c’est souvent une source de discorde ou de gêne plus qu’autre chose.

Dans Affinity, rien de tout cela, enfin si un peu mais c’est traité de manière plutôt fun, beau, glauque ou triste !
Sur le principe du cadavre exquis, vous allez devoir faire deviner l’émotion que le jeu vous impose avec des morceaux de phrases que vous avez en main. Et ça donne des phrases complètement déjantées… à la rigueur, si on perd ce n’est pas grave, ce qui est drôle, c’est l’association des mots ensembles.

Fertility de Catch up Games 

Les tokens sont vraiment travaillés, ce ne sont pas juste des cubes en bois…

Après Sapiens, Catch Up Games revient avec un autre jeu de positionnement de domino avec Fertility (qui est arrivé 2e au prix Octogône si je ne me trompe pas). A vous de récolter et utiliser les ressources que le Nil vous apporte afin d’apporter prospérité au royaume du Pharaon. Un bon petit jeu pas compliqué à expliquer mais qui peut se révéler bien tactique, en plus, il est visuellement beau (bravo Jérémie Fleury), ce qui ne gâche rien 🙂

Cerbère de La Boite de Jeu

On a pu le tester en avant-première car il n’est pas encore sorti dans le commerce.
Cerbère est clairement un jeu coopératif d’enfoiré, il n’a de coopératif que le nom, le but est de gagner peu importe les moyens utilisés. Vous devez sortir des enfers poursuivis par Cerbère ce chien à 3 têtes qui garde le royaume des enfers rageusement. Pour cela, il vous faut atteindre les barques… oui mais… oui mais… combien de places y a t’il sur les barques 1,2 ou 3 ? Donc si vous jouez à plus de 3, il faudra certainement laissé des « copains » derrière… Qu’à cela ne tienne, ces copains trahis, laissés en arrière, auront tôt fait de retourner leur veste pour apaiser la colère du Cerbère et rentreront à son service pour vous empêcher d’atteindre la barque providentielle. Un pur jeu d’enfoiré, un jeu comme on les aime !

Chronicle of crime

Tout juste sorti en boutique, il n’était pas proposé à l’essai mais quelqu’un l’avait, alors on l’a testé.
Le principe est de se prendre pour un enquêteur et de résoudre l’affaire… jusque là, y rien de nouveau… sauf que tout se fait via l’application du jeu sur votre téléphone avec une scène de crime à 360°, des QR code qui vous permette d’interagir avec les éléments de la scène du crime ou d’interroger les témoins pour trouver le coupable. Un jeu qui vous met au cœur de l’enquête et qui promet de belles soirées.

Saumon frétillant

Alors, c’est typiquement le genre de jeu dont je ne suis pas fan et pourtant, je me suis bien marrée en le faisant. C’est encore plus rigolo de voir les gens y jouer, la preuve en vidéo. Bref, vous voulez détendre l’atmosphère, commencer une soirée jeux ou la terminer quand tout le monde est crevé, ce jeu est fait pour vous !
Le but est de se débarrasser de ces cartes en trouvant l’autre poisson qui a la même et en faisant le mouvement associé.
Crises de fous rires garanties !

Village Attacks de Grimlord games

Vous incarnez des monstres qui doivent protéger le lieu de tous leurs pouvoirs des attaques de ces vilains villageois qui veulent se débarrasser de vous. Si vous aimez incarner des méchants et les jeux de figurines où il faut élaborer des stratégies en coopération pour survivre, vous aimerez ce jeu. Personnellement, je suis restée un peu sur ma faim, on n’a testé que le premier scénario tutoriel (sur 5 !), du coup, peu de pouvoirs étaient introduits, c’est peut-être pour ça que je l’ai trouvé un peu plat. Mais certaines personnes du groupes étaient conquis, à voir avec des scénarios plus complexes…

Médiéval Pong (proto de Didier Lenain et Jonathan Favre)

A chaque fois que je peux y jouer, je n’hésite pas ! Médiéval Pong est simple, fun et addictif !
Faites rentrer votre balle dans le gobelet de votre adverse pour vous emparer de la princesse, si ce n’est pas elle, votre adversaire doit appliquer l’effet des personnages.

Zombis a social-club

Florie notre rédatrice parisienne spécialement descendue pour la convention tenait absolument à nous faire essayer ce jeu qu’elle avait découvert au PEL. Malheureusement, soit la table était occupée, soit nous n’avions pas le temps de nous arrêter, du coup, elle a pris les coordonnées de son créateur et vous en parle dans un article prochainement !

Jeux de rôles

Lors d’Octogônes le petit plaisir de notre équipe est de faire un jeu de rôle. Cette année, on a pu en tester 2.

Hantise (jeu de rôle maison)

Scénario : Le couvent.
Description : Enquête au sein d’un couvent. Esprit ou petit malin? Qui est derrière le crime?
Je n’ai pas personnellement fait ce scénario, il est donc dur pour moi d’en parler, toutefois, le reste de l’équipe a passé un bon moment avec un super MJ qui les a bien conduit dans les méandres d’un couvent pour élucider la disparition de 2 nonnes sous couvert d’étranges rites…
Les petits plus de ce scénario : l’univers qui change des énième jeux de rôle dans des mondes fantastiques ou post apocalyptique, les systèmes de « murmures » où les joueurs communiquaient entre eux à l’aide de messages écrits pour éviter le MJ connaissent leurs soupçons ou stratégie, et enfin, un système de phobie, caractéristique inconnue des autres joueurs ni du MJ et qui influe sur la façon de jouer son perso.

Les chroniques du lac d’or

Scénario : Un trésor qui a du chien !
Description : Owin la tigresse, bras droit du roi du coeur de Lion, viens chercher vos talents à la tavernes des Lapins bourrés. Des pirates convoitent un objet, et remuent Ciel et Terre (littéralement) afin de se le procurer. Cet objet ne parait pas si extraordinaire que cela, mais pourquoi autant de grabuge ? Découvrez tout ceci et tentez de contrer des actes pirates irréparables. Vous incarnerez des animaux anthropomorphes dans l’univers des Chroniques du Lac d’Or !

Alors c’est clairement le coup de coeur de l’équipe, l’univers est rigolo et le fait d’incarner des animaux laisse la place libre à l’interprétation de chacun, comme un lézard qui monte à dos d’aigle pour s’envoler en cas de problèmes. La MJ était super et captivante, elle a su nous mener tout au long de cette enquête.
Vous pouvez suivre l’évolution de ce monde sur leur page facebook.

Jeux de figurines

Nous ne sommes pas figurinistes dans notre groupe, mais il est difficile de ne pas s’arrêter sur ces œuvres d’art qui représentent des heures de travail. Alors voici quelques photos qui vous feront peut-être sauter le pas…

A noter que Briskars sort toujours du lot et proposent des boites de départ à moindre coût et pour les plus jeunes.

Littérature

Ici vont les mort

Une Bd de Valériane Duvivier raconte l’histoire de Sunday une petite fille d’une dizaine d’années et de sa poupée Mojo. L’univers Glauque et « mignon » plutôt à destination d’un public averti nous entraîne dans l’univers de la vengeance, du mal nécessaire et de celui qu’il l’ai moins. Cette BD est en auto production et compte déjà 2 tome. Si cela a piqué votre curiosité voici le lien : http://icivontlesmorts.fr/

La collection Clés en main des XII singes

Une mention spécial pour les éditions des XII singes qui ont sorti une série de livres « clés en mains » qui permet aux apprentis rolistes de se lancer assez facilement.

Les boutiques

Pas mal de boutiques étaient présentes en dehors des magasins spécialisés en jeux de sociétés, jeux de rôles ou littérature fantastiques. Trois ont plus particulièrement retenues notre attention.

Thomas Planete 

Il réalise des puzzles en bois à monter soi-même et ce qui m’a particulièrement attiré, ce sont forcément les dés. De magnifiques objets à utiliser ou à offrir !

Rock Story

Une petite boutique qui vend pleins d’objets différents. Mais ce qui m’a interpellé, ce sont leurs petits figurines style Mister Jack de Tim Burton (Furrybones). Elles sont choux !

Res Mirum

Le stand de cette boutique de création et vente de bijoux artisanaux dans le style « boutique des curiosités » étaient aussi jolis et bien présentés que la qualité des bijoux exposés.

Les conférences

En dehors de la conférence sur les bars ludiques lyonnais que j’ai animé, notre graphiste en chef a participé à l’atelier de level design animé par l’association Art et Budo.
Le but était de créer un niveau de Loony Quest avec des notions de perspectives et de l’ancrage historique (Angleterre du XIXe siècle).
Et elle a adoré, sachant son niveau d’exigence professionnelle, c’est que l’atelier était bien.

Notre avis

Cette édition était une vraie réussite dans son ensemble. Tous les retours que j’en ai eu sont positifs. Les nouveaux visiteurs étaient ravis, il y avait des occupations pour tous.

Voici un rapide retour des points qui ont plu et déplu à l’équipe du blog.

Les points positifs

  • Super accueil : les animateurs et auteurs étaient toujours dispo et souriants, on sent la volonté de partager sa passion et de rendre service.
  • La buvette était bien organisée, les temps d’attente relativement courts.
  • La nourriture était plus diversifiée que l’année précédente.
  • L’ensemble des stands étaient diversifiés et proposaient des produits de qualité.
  • Les décors étaient soignés apportaient un plus à l’ambiance.
  • Retranscription des conférences en direct.

Les points à améliorer

  • La buvette était un peu chère sur certains produits.
  • Rupture de stock sur certains produits de la buvette dès dimanche 14h.
  • Le son de certaines conférences n’était pas top.