Comme on vous le disait il y a quelques semaines, Colt Express (dont vous pouvez voir la critique avec plein de photos ici-même !) était en lice pour être jeu de l’année, avec The Game et Minivilles. Et comme tous les ans, on s’est bien gourés dans nos pronostics, pensant que ce dernier allait remporter le précieux sésame, mais on est quand même vraiment contentes de voir que c’est finalement bien Colt Express (de chez Ludonaute) qui est Spiel des Jahres 2015 ! Comme on vous le dit dans notre critique, c’est un jeu « waouw », très familial et qui nous plonge bien dans l’univers du far-west. La tension est palpable et les rires grondent autour de la table à chaque fois qu’on le sort, c’est donc un très bon signe de la qualité du jeu, qui mérite amplement son titre. D’ailleurs, il avait déjà remporté l’As d’Or 2015 à Cannes 😉

Jeu Colt Express spiel des Jahres 2015

Colt Express, Spiel des Jahres 2015, et les autres ?

Évidemment, il n’y a pas « que » le Spiel des Jahres, il y a également le Kinder, pour les enfants. On le sait depuis un peu moins d’un mois, c’est Gare à la Toile qui a raflé prix.

Côté Kenner Spiel (le prix pour les jeux de société plus pointus), c’est Broom Service le grand gagnant.

Le Spiel des Jahres, quelle légitimité ?

Comme souvent quand il s’agit de remettre un prix, il est difficile de ne pas se laisser aller à la critique un peu facile de la bankabilité d’un jeu, voire de l’incompréhension du choix final. C’est un peu ce qui s’était passé lors des As d’Or à Cannes où Loony Quest a créé la surprise en raflant un prix alors qu’il n’était même pas en lice. Le Spiel des Jahres récompense avant tout « l’originalité, les règles et la jouabilité, la présentation (graphisme et les pièces) ainsi que les mécanismes du jeu » . On comprend alors pourquoi Colt Express gagne devant Minivilles ou The Game, étant donné qu’il se démarque réellement de ses adversaires sur tous les points.

Comme le reprécise Ludovox (coucou les confrères lyonnais ^^), le jury a quand même tout intérêt à choisir un jeu bien bankable et à ne pas prendre de risques, puisqu’il touche des droits sur les boîtes affublées du macaron Spiel, droits que l’éditeur doit lui même payer pour pouvoir l’utiliser.

Le jeu avec le pion du Spiel va voir ses ventes multipliées par au moins 10 dans l’année en cours.

Le Spiel des Jahres n’en reste pas moins un gage de qualité, surtout dans un milieu où il sort des dizaines de milliers de jeux de société tous les ans, mais il reste légitime de se poser la question de ce qu’il en sera dans quelques années ?