Jeux experts

Wingspan, attirez les plus beaux oiseaux dans votre réserve naturelle

Par Christelle - mis à jour le 11 avril 2024
wingspan

On envoie plein de poutous enflammés à notre partenaire Esprit Jeu, boutique de jeux de société en ligne, qui nous a offert Wingspan que l'on brûlait d'envie de tester.

Wingspan est un jeu de société compétitif, conçu par Elizabeth Hargrave et publié pour la première fois en 2019 par Stonemaier Games. C’est un jeu de placement d’ouvriers et de gestion de main qui met les joueurs dans le rôle d’ornithologues, chercheurs, observateurs et collectionneurs d’oiseaux, visant à découvrir et attirer les meilleures espèces dans leurs réserves naturelles.

Réaliser la plus belle réserve naturelle d’oiseaux au monde

En début de partie, les joueurs partent tous avec :

  • Un plateau personnel, qui sera leur tableau final
  • 1 carte oiseau
  • 1 carte bonus

En 4 manches, composées de 8, 7, 6 puis 5 tours chacun, les joueurs pourront, durant leur tour :

  • Jouer une carte oiseau (= l’ajouter à son plateau personnel)
  • Collecter de la nourriture (= prendre X dés depuis la mangeoire et donc l’équivalent en jeton)
  • Pondre des œufs (= ajouter des œufs sur les cartes oiseaux déjà posées)
  • Prendre des cartes bonus (qui permettront d’ajouter des conditions de scoring à la fin)

Un jeu qui monte en puissance au fur et à mesure de la partie

Quand un joueur joue une carte oiseau, il en paie le coût en nourriture, la place dans son plateau personnel et défausse le nombre d’œufs relatif à la colonne où elle est posée (plus on avance dans le jeu, plus le coût en œufs est élevé). Les oiseaux ont tous des habitats préférés, il faudra donc poser son oiseau sur l’habitat en question : soit dans la forêt, soit dans la prairie, soit dans les marais.

Les cartes oiseaux ont aussi des capacités, soit quand elles sont posées, soit quand elles sont activées, soit entre deux tours.

Celles qui ont des capacités “à l’activation” sont celles qui permettent de faire des combos et donc de rendre l’action de tour de plus en plus puissante. En effet, quand un joueur décide de faire une action depuis un habitat (collecter de la nourriture / pondre des œufs / prendre des cartes bonus) déjà peuplé de cartes oiseaux avec des pouvoirs d’activation, il activera également toutes les cartes précédemment posées. Au début on commence donc gentiment, et petit à petit on accumule de plus en plus d’effets. On “combote”, comme dirait l’autre.

Et c’est là que Wingspan est galvanisant : la sensation d’avoir (bien) construit son jeu, de récolter toujours plus, et tout ça avec une grande fluidité puisqu’on apprend à connaître son jeu au fur et à mesure qu’on le crée, rend le jeu assez unique en son genre.

Rejouable à l’infini

Le jeu est fluide, et peut être très rapide en fonction de vos partenaires de jeu. Il se termine au bout de 4 manches, après que chacun ait joué un nombre égal de tours.

Et pourtant, les parties se suivent et ne se ressemblent pas. Voici quelques éléments qui permettent d’assurer au jeu une excellente rejouabilité :

  • Pour chaque manche, on pioche une tuile Objectif : il s’agira de la condition à remplir pour marquer des points supplémentaires à cette manche. Les tuiles Objectifs étant piochées pour les 4 manches en début de partie, cela permet d’anticiper son jeu pour toute la partie. Pour chaque nouvelle partie, on n’aura jamais la même combinaison d’objectifs.
  • Les cartes Bonus ajoutent des conditions de scoring personnelles : elles restent face cachée et permettent également d’optimiser son jeu pour marquer un maximum de points en fin de partie.
  • Les cartes Oiseau sont nombreuses dans le jeu de base (170), et chaque carte est unique. Ce qui fait certes un gros tas à mélanger, mais surtout la garantie de découvrir toujours de nouvelles espèces avec leurs propres critères d’activation.
  • … et pour celles et ceux qui en veulent encore plus, il existe plusieurs extensions, notamment en ajoutant des oiseaux et ressources d’autres continents (ceux du jeu de bases sont des espèces américaines) : Europe, Asie et Océanie.

Une thématique riche, qui offre une immersion forte

La première chose qui frappe quand on regarde la boîte de jeu de Wingspan, c’est à quel point ce jeu est différent de tout ce que l’on a l’habitude de voir. En effet, Wingspan a été l’un des pionniers des jeux nature à succès. Ce sont des jeux qui ont une élégance, un côté zen que l’on apprécie et qui s’écartent des sempiternels univers heroic fantasy. Même si ça fait déjà plusieurs années qu’on en est sortis, c’est toujours une prise de risque côté éditeur, car il faut réussir à convaincre et trouver un public. Bien sûr, ça a payé car depuis sa sortie, les avis sont dithyrambiques, et c’est franchement mérité.

L’édition est soignée : on prend beaucoup de plaisir à l’unboxing, quand il faut monter sa mangeoire (qui fera office de tour à dés), puis lors du jeu, à lire les informations des cartes oiseaux. Au-delà de la mécanique, les illustrations sont élégantes, les informations intéressantes, contribuant à la fois à l’aspect ludique et éducatif du jeu. Ça remet un peu les pieds sur Terre : je suis personnellement toujours fascinée par cette diversité que nous offre la Nature.

Et bien évidemment, on adore les petits œufs en bois.

Et pour ceux qui n’accrochent pas au thème “oiseaux”, je leur conseille d’aller jeter un coup d’œil à Wyrmspan, où vous troquerez votre casquette d’ornithologue pour celui de dragonologue amateur possédant une caverne, où il faudra attirer des dragons de toutes formes, tailles et couleurs. Pour en savoir plus sur Wyrmspan VS Wingspan, je vous conseille cette excellente vidéo du Passe-Temps :

Mode peinard et mode compét’

Pour les adeptes de “je fais mon truc dans mon coin”, Wingspan offre la possibilité de jouer sans cette notion de “Majorité” dans les objectifs de manche. Il faudra simplement avoir rempli la condition de la manche pour scorer un point.

Mode solo

Le jeu a un mode solo disponible avec un Automa, mais je ne l’ai pas testé.

Notre avis

(5/5)

Vous l’aurez compris, je suis FAN. Wingspan est très bien équilibré, il en est presque parfait (oui, je l’ai dit !). Il fait clairement partie de mon top 10, si ce n’est même top 3.

J’adore cette sensation de construire son jeu, de voir tout parfaitement s’aligner (ou pas) et de récolter les fruits de mon labeur à chaque activation. Plus haut j’ai utilisé le terme “galvanisant” et c’est tout à fait ce que je ressens quand j’y joue.

C’est un jeu plutôt à destination d’initiés, notamment par sa profondeur et le fait qu’il faudra quelques parties pour le maîtriser, mais qui est d’une incroyable fluidité. Il est accessible, facile à expliquer, et il ne faudra pas faire d’innombrables allers-retours dans la règle.

Il y a peu de temps morts : il est rare que l’on reste bloqués sans savoir quoi faire. Il y aura toujours les incorrigibles qui tentent de prévoir leurs coups sur 3 tours, mais c’est ambitieux : à 3+, il y a une tension assez palpable de “tu vas quand même pas me piquer l’oiseau / la ressource que je vise depuis 3 tours ?!”. C’est moins vrai à 2 joueurs.

Côté rejouabilité, les objectifs de manche et les cartes bonus offrent des parties sans cesse renouvelées : on peut faire une centaine de parties sans ressentir le besoin de l’enrichir avec des extensions. Les extensions apporteront surtout un peu de nouveautés notamment avec de nouvelles cartes oiseaux.

💕 On adore

  • L’édition aux petits oignons : tout est de qualité, les petits œufs sont en bois (et non en plastique), la tour à dés était dispensable mais ajoute une petite touche “affective”, on prend beaucoup de plaisir à manipuler tous ces objets.
  • La fluidité exceptionnelle du jeu, à mettre en regard avec sa profondeur.
  • La rejouabilité (que j’ai déjà bien détaillée)
  • La thématique et surtout la découverte : entre deux tours, on s’amuse à regarder les oiseaux, à lire leurs particularités, c’est plutôt relaxant
  • 2 modes : un “tranquille” et un compétitif, pour varier les plaisirs et s’adapter aux envies des joueurs
  • Un jeu conçu exclusivement par des femmes (ce qui est malheureusement encore rarissime)
  • Fonctionne très bien à 2 joueurs

🤔 On déplore

  • L’édition que j’ai a un plateau oiseau et des réserves en carton. J’apprécie le geste écologique, mais j’aurais préféré qu’il n’y ait rien : ils n’apportent rien, ne peuvent pas réellement être fermés et encombrent la boîte, ou qu’il y ait de réels inserts (mais là-dessus, l’éditeur a été malin et vend la Nesting Box… une boîte pleine de… vide).

Wingspan en vidéo

Wingspan en quelques minutes

Les règles de Wingspan en vidéo

À voir

Boîte du jeu Wingspan

Wingspan

(5/5 - Voir l'avis)

Acheter Wingspan

En achetant un jeu depuis un lien de cette page, nous toucherons une petite commission qui fait vivre le site (et pour ça, on vous <3 !).

Christelle

Christelle

Co-fondatrice des Dragons Nains, j’aime tous les types de jeu, du moment que je passe un bon moment ! J'ai quand même un faible pour les jeux coop' ou semi coop' et les gros jeux de gestion (kubenbois pour les intimes).

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.