Jeux à deux

Caverna 2 joueurs, vous reprendrez bien une pioche ?

Par Gling-Gling - mis à jour le 16 mai 2023

Dans la série des jeux de Uwe Rosenberg, je voudrais Caverna, mais pour 2 joueurs.

On ne change pas une formule qui gagne, et nous voilà avec un magnifique jeu d’ouvriers, à la mécanique bien huilée.

Situation de départ : 1 de chaque, et une réserve de murs disponible pour les deux joueurs

Alors, on creuse ?

Dans ce jeu, vous avez une caverne remplie de roches, et il va vous falloir miner pour libérer de la place. Suite à cela (et en parallèle), vous construisez des salles, puis vous les activez pour qu’elles vous rapportent des matériaux. Enfin, vous convertissez les matériaux en or, ou vous en gagnez directement dans les salles. À la fin, vous comptez votre or, et les points de victoire de vos salles, et celui qui en a le plus gagne.

Cela vous évoque quelque chose ? Normal, c’est la “signature” Rosenberg, déjà employée dans Agricola (pour le plus célèbre), et qui est très bien développée ici.

Mais c’est la même chose ?

Si c’était le cas, ce serait ennuyeux. Il y a quelques nouveautés, si je compare avec Agricola.

Ce qui ne change pas : la partie se joue en un nombre de tours fixes.

Ce qui change : le nombre d’actions par joueur est le même, et ne dépend pas de votre développement. En fonction de l’avancement de la partie, vous allez avoir 2, 3 ou 4 actions à réaliser (symbolisées par des nains).

Ce que ne change pas : vous avez le choix parmi un nombre croissant de tuiles d’actions possibles (une de plus par tour).

Ce qui change : quand vous choisissez une action, vous prenez la tuile la représentant, au lieu de mettre un ouvrier dessus. Bon ok, cela ne change pas beaucoup en fait, c’est juste pour économiser les pions ouvriers :-).

L’action Décoration permet de construire jusqu’à deux salles. La 1ère coûte 2, 3 ou 4 repas suivant la phase du jeu, et la 2ème 5 repas ou 1 or. 

Toujours des choix cornéliens ?

Ben oui, bien sûr. Au début, vous avez une salle que vous pouvez activer, et un emplacement libre pour poser une salle. Ainsi qu’une ressource de chaque type (lin, céréales, bois, pierre, repas, or). Les joueurs ont une réserve collective de 6 salles de départ à construire. Les 7 ou 8 actions à venir sont mélangées, pour introduire un peu de surprise.

Vous aurez besoin de libérez plein d’emplacements pour construire des salles. D’ailleurs, le premier qui vide complètement sa caverne récupère un emplacement de plus. Sauf que, quand vous creusez, vous libérez une salle à construire, qui va dans un pot commun de salles. Du coup, vous pouvez offrir une bonne affaire à votre adversaire. Argh.

Et puis, pour construire, il faut qu’il reste une action qui permette de le faire, que vous ayez assez de repas pour payer les nains qui construisent la salle, et que vous fournissiez les matériaux correspondants. Donc il va falloir exploiter vos salles pour augmenter vos ressources.

C’est très bien pensé tout cela : il vous faut utiliser tour à tour toutes les actions. Tout le jeu va donc être dans l’optimisation de vos salles, et de leur exploitation. En effet, des salles spéciales vont s’activer avec certaines actions, et créer des «super-combo».

C’est facile alors ?

Eh non, ce serait trop simple. Chaque salle réclame une disposition spécifique de murs pour être construite. Il vous faudra donc construire des murs pour pouvoir bâtir vos plus belles salles. Sauf que cela coûte une action, et que vous n’en avez que très peu (deux, trois, ou quatre au dernier tour).

 

 

 

 

Une salle intéressante : 6 points de victoire (1 pierre et 1 or pour la construire), remonte toutes les ressources à 1 quand elle est activée. Mais elle nécessite un emplacement à 3 murs pour être construite

 

 

 

Du coup, même si votre adversaire vous sort une super salle en dégageant sa caverne, vous ne pourrez pas forcément la construire, car, il faut que :

  • une tuile d’action de construction soit disponible
  • vous ayez la bonne disposition de murs dans votre caverne
  • vous ayez assez de repas pour payer les nains (ou une pépite d’or en option sur une action)
  • vous ayez les ressources pour la construire
  • il vous reste une action.

 

 

 

 

 

 

Il ne reste plus qu’un seul emplacement à creuser dans cette caverne.

Remarquez les deux murs ajoutés en bas à gauche, pour pouvoir construire une salle nécessitant 4 murs, mais rapportant 10 points de victoire.

En haut du plateau, un rappel pour vous dire que vous pouvez à tout moment transformer un lin, une céréale ou un or en un repas.

Vous pouvez également voir la salle de rouissage, sur fond bleu, qui vous rapporte 1 repas à chaque fois que vous gagnez au moins une céréale durant toutes vos activations de salle.

Notre avis

Caverna 2 joueurs est une merveille du genre, et après une dizaine de parties, je ne me lasse pas d’y jouer.

On adore

  • Un jeu qui se renouvelle, avec la découverte aléatoire des salles.
  • Un thème bien présent avec les nains qui creusent et qui veulent de l’or.
  • Une mécanique classique où on se sent tout de suite à l’aise.

On déplore

  • L’absence d’ouvriers, qui oblige à prendre les tuiles, et à les remettre… Heu, en fait c’est pareil avec les ouvriers non ?
  • Creuser et donner LA salle à l’adversaire qu’il lui fallait… ARGH !!!
Boîte du jeu Caverna 2 joueurs

Caverna 2 joueurs

(4/5)

Acheter Caverna 2 joueurs

En achetant un jeu grâce à un des liens de cette page, nous toucherons une petite commission qui fait vivre le site (et pour ça, on vous <3 !).

Avatar

Gling-Gling

Tombé dans la marmite avec la revue Jeux & Stratégie et les séjours Rêves de Jeux, Gling­Gling n'a eu de cesse de faire découvrir le jeu aux autres, avec la création de l'association Lutiniel et le développement du Festival des Jeux de Vauréal (Val d'Oise). Actuellement, il ronronne en animant sa 3e ludothèque d'entreprise, et parcourt bars, salles municipales et ludothèques pour toucher un large public dans les -Désert de Bretagne...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.