Splash

  • 2 à 6 joueurs
  • Âge : à partir de 6 ans
  • Durée de la partie : 10 à 20 min
  • Auteur(s) : Marie et Wilfried Fort
  • Illustrateur(s) : Natalia Zelenina
  • Année de sortie : 2015
  • Prix : 14€
  • Éditeur : Jeux Lifestyle Boardgames Ltd, Forgenext / Distributeur : Atalia

Ils sont rares, ces jeux qui plaisent vraiment à tout le monde ! Dans la catégorie jeux familiaux qui font autant marrer les gosses, que les grands-parents, que les copains trentenaires, Splash se pose là. C’est un jeu qui mêle adresse, stratégie et empilement.

Le but du jeu tient en une phrase : donner la pire pièce possible à vos adversaires pour qu’ils fassent s’effondrer la tour que vous aurez construit avec eux.

La recette des vrais bons jeux d’ambiance est celle-ci : si tout le monde se marre, ça fonctionne. Et le fait est que c’est le cas avec Splash 🙂

Splash, l'ultime concentration

Splash, l’ultime concentration

Le matériel

La boîte en fer, ronde à la Dobble, contient une trentaine de pièces en bois, de 5 formes et 6 couleurs différentes, 14 jetons gouttes d’eau (symbole de points de victoire) et la règle. C’est aussi simple que ça. Le matériel est épuré, les couleurs des jetons primaires, les formes classiques, mais ça prouve encore une fois qu’on peut s’amuser avec de simples pièces et que tout réside dans la mécanique de jeu.

Quelques pièces en bois, des formes et des couleurs différentes suffisent à faire de Splash un jeu très fun (belle perf' !)

Quelques pièces en bois, des formes et des couleurs différentes suffisent à faire de Splash un jeu très fun (belle perf’ !)

Comment ça se joue ?

Au début du jeu, chaque joueur se munit de plusieurs pièces en bois de différentes formes et de différentes couleurs, se servant les uns après les autres dans la réserve commune. Une fois la main réalisée, le jeu peut commencer !

Le pitch : « Participez à la construction d’une tour commune composée de pièces de formes et de couleurs différentes. Donnez un élément de votre réserve à votre voisin afin qu’il le dépose sur la tour. Cet élément doit être de même forme ou de même couleur que l’élément supérieur de la tour ! Si le joueur provoque son effondrement… « SPLASH ! » vous gagnez une goutte d’eau ! Trois gouttes d’eau ou l’épuisement de votre réserve et la partie est gagnée ! »

S’il n’est pas possible de prendre une pièce de sa réserve (car elle ne correspond pas à la forme ou à la couleur dernièrement poser) pour la donner à son voisin, on choisit dans la réserve d’un autre joueur. Donc, les choix des pièces sont stratégiques, pas seulement pour faire tomber la structure mais aussi en fonction de ce que les autres joueurs pourront donner par la suite (s’il réussissent à ne pas tout faire tomber, bien sur ;))

Splash !

Splash !

Attention conseils avisés et testés 😉 : toute la difficulté de Splash c’est d’éviter la frustration de faire tomber la construction à cause d’une table pas stable, de quelqu’un qui donne un coup de coude malencontreux ou encore d’un « ouf » de soulagement un peu trop prononcé… Donc il faut veiller à jouer sur une table bien solide et inviter chacun des joueurs à éviter de poser ses coudes sur la table… on évite aussi les vibreurs de téléphone ^^

Notre avis

Vous l’aurez deviné, on adore ! Splash est la vraie bonne surprise de l’été. Un été de canicule, et un jeu qui s’appelle Splash, rien d’étonnant à ce qu’on y plonge, non ? 😉

On adore

  • La durée très courte du jeu, ce qui fait qu’on peut enchaîner les parties rapidement sans se lasser
  • La mécanique imparable de devoir poser une pièce choisie par son adversaire : ça donne un vrai jeu de stratégie qui n’en a pas l’air !
  • C’est un vrai jeu familial, jouable avec tout le monde
  • Les éclats de rire et les moments d’extrême concentration lors de la partie : on passe d’un état à l’autre avec un grand plaisir
  • Les moments improbables où la structure tient contre toute attente

On déplore

  • Le fait de ne pas pouvoir jouer partout : impossible de le sortir en pique-nique ou à l’extérieur dans un endroit trop venteux, le jeu nécessitant une absolument stabilité
  • … c’est tout !

 

L'avis de la rédac'