Jeux de société

Sahwari : régner en maître sur la guilde marchande à dos de chameau

Par Michèle - mis à jour le 9 avril 2024
sahwari une

ℹ️ Cet article a été écrit à 4 mains par Michèle (principalement) qui a testé le jeu à 3 et à 4 et par Christelle, qui l’a testé à 2.

Sahwari est le jeu des premières fois ! En effet, c’est le premier jeu de la maison d’édition Joodini, créée par Florent Mortier et Fabien Edmond. C’est aussi le premier jeu de son auteur Arnaud Chabloz.

sahwari jeu 13

Dans Sahwari, vous incarnez le chef d’un clan qui convoite le titre tant désiré de Maître de la Guilde Marchande, qui vous permettra d’asseoir votre autorité et de faire briller votre clan. Mais, vous n’êtes évidemment pas le seul à convoiter ce titre.
Sillonnant le désert, chacun va faire appel aux meilleures recrues afin de développer son clan et le rendre plus puissant. À la recherche d’artefacts, vous pillerez ou rallierez des convois afin de vous assurer la reconnaissance éternelle du peuple de Sahwari.

sahwari jeu 12

 

Un tour de jeu, en 4 phases obligatoires :

  • déplacer son chameau,
  • collecter une seule ressource sur la tuile d’arrivée,
  • déplacer un des chameaux de la guilde,
  • et, retourner les tuiles vides de ressources

Pendant son tour, le joueur pourra également activer les effets de son choix depuis sa fiche de clan à n’importe quel moment.

Sahwari, un désert de tuiles…

La zone de jeu est composée de 25 tuiles disposées face ressources visibles sur un carré de 5×5 tuiles. Au centre de celle-ci y sera placée la tuile guilde.

Chaque tuile disposera de ressources :

  • des artefacts (cubes noirs),
  • des recrues (meeples blancs),
  • des petits convois (jetons jaunes), effets positifs légers
  • des convois escortés (jetons bleus), effets plus forts positifs et négatifs

Dès qu’une tuile sera pillée de toutes ses ressources, elle sera retournée sur sa partie désert/oasis. Les ressources ne sont donc pas infinies, ce qui entraîne une course parmi les joueurs. C’est aussi grâce à ce mécanisme que la partie prend fin (quand X tuiles sont faces désert, dépendant du nombre de joueurs) et le chef de clan ayant cumulé le plus d’influence sera reconnu de tous et sera proclamé chef de la guilde marchande.

sahwari jeu 1

… de chameaux

Dans Sahwari, vous endossez le rôle du leader. Avant de débuter la partie, vous choisirez à tour de rôle, une fiche de clan, chaque clan possédant sa propre capacité.
Votre clan sera représenté par votre chameau de couleur que vous placerez sur une tuile de la zone de jeu.

sahwari jeu 6

Seront également présents les chameaux (rouge) de la guilde. Ils seront neutres dans le jeu mais seront particulièrement efficaces pour bloquer les déplacements de vos adversaires ou les contraindre à emprunter des chemins périlleux… effets qui peuvent également se retourner contre vous !

sahwari jeu 3

Votre chameau ne pourra se déplacer que d’une seule tuile orthogonale à celle de votre départ, sans tenir compte des tuiles retournées sur leur face désert.
Vous pouvez décider d’arrêter votre déplacement sur une tuile retournée oasis (il n’y aura plus de ressources, mais parfois, pas le choix !)
Vous ne pourrez jamais traverser une tuile sur laquelle il y a un chameau adverse ou de la guilde.
Toutes ces conditions peuvent vous mettre dans une situation délicate et créer un blocage. Dans ce cas, vous ne pouvez pas vous déplacer. Sortez votre chameau de la zone de jeu, Vous ne pourrez donc pas collecter, mais vous pourrez, si vous le désirez, activer l’un de vos effets bonus.
Vous débutez votre prochain tour de jeu au choix sur une tuile oasis ou guilde (celle au centre de la zone)

sahwari jeu 9

… de nomades

Le désert regorge de nomades que vous pourrez rallier à votre cause. Dans ce cas, ils deviendront vos recrues et auront la capacité de rendre de plus en plus puissant votre clan.
Chaque fois qu’une recrue vous rejoindra, prenez l’une des 4 cartes de la zone de recrutement et disposez la à l’une des extrémités de votre fiche de clan,
Il va falloir, à ce moment, choisir, au mieux possible, une carte recrue ayant la possibilité de réaliser des connexions de couleurs identiques entre les cartes choisies. Cela permettra de créer des zones artefacts, qui, dès qu’un artefact y sera placé, activeront des bonus.

sahwari jeu 7

… et de convois à piller

Nombreux marchands choisissent de traverser le désert afin de gagner du temps sur leur livraison … à leur risque et péril ! Vous êtes à l’affût de leur potentiel richesse et ne manquerez pas de les piller si vos chemins venaient à se croiser !
Ces convois regorgent de trésors et de pots pourris. Pour exemple :

  • des points positifs,
  • des points négatifs,

Mais aussi des effets. Entre autres :

  • prendre un artefact,
  • une longue vue (permettant de consulter secrètement n’importe quel convoi sur la zone de jeu, justement pour éviter les pots pourris),
  • une tempête de sable, permettant de déplacer un chameau (le vôtre ou celui d’un adversaire ou même de la guilde) sur n’importe quelle tuile du jeu, Cela permettra de vous sortir d’une mauvaise situation ou de mettre une adversaire dans une mauvaise situation !
  • et des jetons stratégies… en d’autres termes, ceux qui vont permettre de faire la guerre et attaquer vos adversaires afin de leur détruire leurs précieux artefacts et ainsi réduire leur puissance.

sahwari jeu 5

Dès la fin de jeu déclenchée, finissez le tour en cours et comptez vos points :

  • de convois (positifs et négatifs),
  • sur la piste de recrues de votre fiche clan
  • sur la piste artefacts de votre fiche clan,
  • de vos connections déclenchées sur vos cartes recrues,
  • et de vos capacités spéciales personnelles chef de clan.

Le joueur avec le plus de points est nommé grand maître de la guilde et gagne la partie.

Mode solo

Le jeu offre également un mode solo (non testé)

sahwari jeu 11

Notre avis

(3/5)

Sahwari est un jeu simple : on se déplace, on récolte, on déplace la guilde, et on termine son tour ! Les tours s’enchaînent sans attente. Le jeu est fluide… peut-être même un peu trop fluide. Dans le sens où il n’offre pas une grande variété de possibilités au cours de la partie. Les sensations sont assez “linéaires”.

Le jeu a de belles qualités : la mécanique de déplacement de notre chameau et celui de la guilde est très bien pensée car elle pousse le joueur à faire des choix très impactants pour les joueurs qui suivent et pour lui-même. Se déplacer pour une ressource convoitée sans oublier de le faire dans l’objectif de bloquer un adversaire… un doublé gagnant !
Et on aime beaucoup les cartes recrues dotées de leur système de connexion qui ne s’activent qu’à côté d’une autre carte, à la manière d’un After Us.

Cependant, on déplore un manque de punch, le jeu est globalement un peu plat.
Le fait d’attaquer un adversaire sans que celui-ci ne puisse rétorquer rend ce combat déloyal. Les efforts de l’attaquant se réduisent à retirer un artefact à un adversaire, sans même pouvoir l’acquérir. Les joueurs comprendront vite l’intérêt de laisser toujours un artefact dans leur réserve, première zone à attaquer avant les cartes recrues, réduisant ainsi l’effet de l’attaque. Le système de combats aurait mérité d’être plus agressif !

Malgré tout, après ce constat mitigé, Sahwari reste un jeu agréable, beau, avec de nombreux points positifs mais il nous manque le petit truc en plus qui donne envie d’y retourner.

Côté édition, on sent qu’un soin particulier a été apporté pour ce premier jeu (faisant appel à l’illustrateur de 7 Wonders, rien que ça !) et je salue la volonté de faire mieux en proposant des règles ajustées (appelées “variantes”) sorties récemment et disponibles sur le site de Joodini.

💕 On adore

  • La qualité d’édition : on aime le placement des tuiles à la Five Tribes, et ses meeples chameaux et recrues. On apprécie la direction artistique signée Miguel Coimbra.
  • Son thème désertique est très bien représenté et nous permet de plonger dans l’univers de Sahwari sans aucune difficulté et même avec grand plaisir (fun fact : le jeu dans sa version prototype s’appelait Squarrels et a été créé dans une thématique très forestière, à base d’écureuils qui passent d’arbres en arbres. Je vous invite à lire le passionnant carnet d’auteur qui parle de la genèse du jeu chez Undecent)
  • La gestion des ressources et des recrues, et surtout le système de connexion des cartes recrues
  • Le mécanisme de déplacement des chameaux
  • La possibilité de jouer solo ou à 2 joueurs
  • La nouvelle fournie dans la boîte “Extrait de voyage de Kael le marchand“ nous permet une agréable petite lecture et renforce l’immersion dans le thème. Joodini a l’ambition de développer ses jeux au-delà du jeu de société et on en voit là les prémices.

🤔 On déplore

  • Son manque de punch : la partie blocage ressemble à un jeu du chat et la souris et peut être laborieux sur toute la partie. Les attaques sans possibilité de rétorquer peuvent aussi laisser un petit goût amer. On aurait aimé que cette partie soit un peu plus exploitée.
  • Son manque de lisibilité : il y a beaucoup de pictogrammes à assimiler, et peu de différences entre les effets, ce qui peut rendre les premières parties un peu confuses. Dans le même esprit, je pense personnellement que le jeu aurait gagné à être un peu plus épuré pour gagner en lisibilité.
  • À 4 joueurs, il n’y a pas assez de ressources, le jeu est trop rapide, beaucoup trop rapide, Peut être aurait il été nécessaire d’ajouter des tuiles supplémentaires avec plus de ressources pour pimenter une version spéciale 4 joueurs.
  • À 2 joueurs, au contraire, le jeu semble un peu long et laborieux : les actions sont toujours les mêmes au cours de la partie, on aurait aimé une petite courbe de progression permettant de ramasser de plus en plus de jetons artefacts par exemple, ou de se déplacer plus vite.

Point transparence parce que vous le valez bien 💅 Ce test a été réalisé à partir d'un exemplaire presse. Notre avis est basé sur l'expérience du jeu de la personne qui l'a testé. Les jeux sont joués plusieurs fois, dans diverses configurations afin que nous puissions en parler le mieux possible. Pour en savoir plus sur nos relations avec les éditeurs, c'est par ici.

Sahwari en vidéo

Sahwari en quelques minutes

Les règles de Sahwari en vidéo

À voir

Boîte du jeu Sahwari

Sahwari

(3/5 - Voir l'avis)

Acheter Sahwari

En achetant un jeu depuis un lien de cette page, nous toucherons une petite commission qui fait vivre le site (et pour ça, on vous <3 !).

Michèle

Michèle

Le jeu, c'est une passion dévorante qu'elle partage avec tous en animant régulièrement des festivals avec des boutiques ludiques, à travers son association qui a son propre festival, en se rendant au FIJ, ou tout simplement… avec qui le veut !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.